Temps de lecture : 3 minutes


Inflation : l’augmentation du SMIG est-elle suffisante ?

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique, Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) a augmenté de 5% dans les secteurs de l’industrie, du commerce et des professions libérales. Le Salaire minimum agricole garanti (SMAG) a pour sa part progressé de 10%. Selon Saïd Lamani, consultant en droit du travail, cette augmentation est positive, mais pas suffisante. Précisions.

Temps de lecture : 3 minutes

C’est officiel. Le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et le Salaire minimum agricole garanti (SMAG) ont augmenté. Cette hausse, à effet immédiat, est de 5% pour le SMIG dans les secteurs de l’industrie, du commerce et des professions libérales et de 10% pour le SMAG.

Ce jeudi, Aziz Akhannouch, chef de l’exécutif, s’est exprimé lors de l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. Il a précisé que cette revalorisation du SMIG et du SMAG rentre dans le cadre d’un ensemble de mesures annoncées par son gouvernement. L’objectif est donc d’améliorer les revenus des citoyens, tout en s’alignant sur les engagements actés dans l’accord social.

Lire aussi : Dialogue social : le gouvernement et les syndicats se mettent d’accord

Quelles sont les nouvelles améliorations ?

Pour le secteur public, le SMIG passera à 3.500 DH nets par mois. L’échelle sept pour les fonctionnaires appartenant aux instances des adjoints techniques et adjoints administratifs sera supprimée.
Concernant le secteur privé, le SMIG pour les professions libérales et les secteurs de l’industrie et du commerce augmente de 5% à partir de septembre. En septembre 2023, une autre augmentation de 5% sera appliquée pour atteindre les 10% promis par le gouvernement.

Le SMAG a également connu une hausse de 10% à partir du mois courant. Le salaire minimum légal pour une journée de travail dans le secteur agricole sera de 84,37 DH au lieu de 76,70 DH. Puis de 88,58 DH au lieu de 84,37 DH à partir de septembre 2023

Le gouvernement s’engage de plus à revoir les conditions pour bénéficier de la pension de vieillesse, passant de 3.240 à 1.320 jours. Aussi, les assurés ayant atteint l’âge légal de la retraite et qui disposent de moins de 1.320 jours de cotisations pourront récupérer leur part de cotisation et celle de leur employeur.

Lire aussi : Rentrée gouvernementale : dure, dure la reprise !

La revalorisation du salaire minimum est-elle suffisante ?

Le gouvernement a tenu sa parole et a revalorisé les SMIG et SMAG. Interviewé par LeBrief, Saïd Lamani, consultant en droit du travail, explique que «cette augmentation est positive. C’est une bonne initiative prise par le gouvernement. Mais elle n’est pas suffisante comparée au niveau de vie actuel». 

Ces dernières années, la situation économique à l’échelle internationale, comme au Maroc, a mis à mal les Marocains. «Le SMIG actuel, même après son augmentation, n’est pas suffisant pour combler tous les besoins des ménages. Pour qu’il soit suffisant, il faut que le gouvernement mette en place des compensations, notamment des aides de logement, transport, santé, etc», dit-il.

Cependant, «même si elle cette augmentation est faible, elle représente une bonne nouvelle pour les catégories sociales les plus démunies. Si le budget de l’État ne permet pas d’élever d’une somme importante le SMIG, il faut faire l’effort pour améliorer l’accès aux services essentiels pour le citoyen», rappelle Saïd Lamani.


Recommandé pour vous

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

Consulats à Laâyoune et Dakhla : la stratégie payante de Bourita

Temps de lecture : 5 minutes

«Une trentaine de pays ont ouvert des consulats dans les provinces du Sud, marquant ainsi leur …

ONU : les avancées du Maroc lors de sa participation à la 77e AG

Temps de lecture : 6 minutes

Étalé sur 14 jours, du 13 au 26 septembre courant, la 77ᵉ session de l’Assemblée générale de l’…

Le gouvernement face au nouveau défi de la couverture sociale des agriculteurs

Temps de lecture : 5 minutes

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Offic…

Libération de Brahim Saadoun : une médiation saoudienne et un suivi personnel du Roi

Temps de lecture : 4 minutes

La bonne nouvelle a été annoncée par le ministère saoudien des Affaires étrangères. Un communiq…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure …

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rsqu…