Guerre en Ukraine : un marocain condamné à mort par les séparatistes pro-russes

Temps de lecture : 3 minutes


Guerre en Ukraine : un marocain condamné à mort par les séparatistes pro-russes

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Ce jeudi 9 juin, l’agence de presse officielle russe TASS a annoncé qu’un Marocain, Brahim Saadoun, et deux Britanniques, Aiden Aslin et Shaun Pinner, faits prisonniers dans l’est de l’Ukraine, ont été condamnés à mort dans la journée.

«La cour suprême de la République populaire de Donetsk a condamné à mort les Britanniques Aiden Aslin et Shaun Pinner et le Marocain Brahim Saadoun, accusés d’avoir participé aux combats comme mercenaires», a indiqué l’agence de presse officielle russe TASS.

​​Les accusés comptent faire appel, a précisé à TASS l’avocat de l’un des trois hommes, Pavel Kossovan. Selon l’agence de presse russe, Brahim Saadoun et Shaun Pinner avaient plaidé non coupable mercredi aux accusations de «mercenariat», mais reconnu leur participation aux combats «visant à la prise violente du pouvoir».

Cette annonce a suscité de vives réactions à Londres. «Nous sommes évidemment gravement préoccupés. Nous répétons que les prisonniers de guerre ne devraient pas être exploités pour des raisons politiques», a affirmé un porte-parole du premier ministre britannique Boris Johnson. La cheffe de la diplomatie britannique, Liz Truss, a quant à elle, dénoncé un «simulacre de jugement sans aucune légitimité».

La famille du britannique Aiden Aslin expliquait fin avril que ce dernier avait déménagé en 2018 en Ukraine, où il a rencontré sa petite amie et s’est finalement installé à Mykolaïv. Il avait décidé de rejoindre les Marines ukrainiens et a servi dans cette unité pendant près de quatre ans.

«Il n’est pas, contrairement à la propagande du Kremlin, un volontaire, un mercenaire ou un espion. Aiden faisait des plans pour son avenir en dehors de l’armée, mais comme tous les Ukrainiens, sa vie a été bouleversée par l’invasion barbare de Poutine», selon sa famille.

Natif de Meknès, le jeune marocain, aurait affirmé, lors des déclarations recueillies par sa défense et fournies à la presse suite à son arrestation, avoir servi dans la 36e brigade du Corps des Marines ukrainiens. Un service qu’il a entamé après avoir conclu un contrat d’une durée de trois ans avec les Forces armées du pays. Fin février 2022, avec son unité, il aurait été transféré au port stratégique de Marioupol avant de recevoir deux semaines plus tard l’ordre de quitter la ville sous couverture civile.

Des responsables pro-russes avaient laissé entendre ces dernières semaines que les soldats ukrainiens capturés, notamment ceux du régiment nationaliste Azov, pourraient être jugés et encourir la peine capitale. Un moratoire sur la peine de mort est en vigueur en Russie depuis 1997, mais ce n’est pas le cas dans les deux territoires séparatistes de l’Est ukrainien.

guerre en Ukraine

Recommandé pour vous

Le G7 au chevet de Kiev

Temps de lecture : 2 minutes

Les pays du G7, réunis en sommet en Allemagne depuis dimanche et pour trois jours,  ont promis lundi «de continuer à fournir un soutien financi…

Melilia : plus de 2.000 migrants tentent d’entrer dans la ville occupée

Temps de lecture : 1 minute

Près de 2.000 migrants ont essayé d’entrer, vendredi 24 juin, à Melilia en franchissant de force la barrière des postes-frontière.

Kiev «attend le feu vert» pour sa candidature à l’UE

Temps de lecture : 2 minutes

Le chef de l’administration présidentielle ukrainienne Andriy Yermak a souligné que «l’objectif clair est l’adhésion à part entière à l’Union e…

Mort de Maradona : des professionnels de la santé jugés pour homicide involontaire

Temps de lecture : 2 minutes

Un procès s’ouvrira prochainement en Argentine contre huit professionnels de la santé pour homicide involontaire dans le cadre de l’affaire de …

Médecins sans frontières dénonce un «niveau choquant» de souffrance causée aux civils ukrainiens

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que les combats continuent de faire rage en Ukraine, Médecins sans frontières (MSF) a dénoncé mercredi un «niveau choquant» de souffrance…

Des centaines de victimes après un séisme en Afghanistan

Temps de lecture : 1 minute

Près de 300 personnes sont mortes lors d’un séisme de magnitude 5,9 qui a frappé la province de Paktita, dans le sud-est de l’Afghan…

«Une guerre coloniale» , Zelensky veut rallier l’Afrique à la cause ukrainienne

Temps de lecture : 3 minutes

Volodymyr Zelensky s’est exprimé lundi 20 juin à huis clos devant le bureau élargi de l’Union africaine (UA), lors d’une réunion virtuelle à la…

Guerre en Ukraine : Moscou intensifie ses offensives

Temps de lecture : 2 minutes

Dans un message vidéo diffusé dimanche soir, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré qu’il s’attendait à une «activité hostile pl…

Une situation « extrêmement alarmante » dans l’Est de l’Ukraine, pour qui Bruxelles recommande le statut officiel de candidature européenne

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que les combats entre armées ukrainienne et russe continuent à faire rage dans l’est du pays, «la situation humanitaire, en particulier d…

Affaire Brahim Saadoun : la Cour européenne des droits de l’Homme demande à la Russie de ne pas exécuter le jeune marocain

Temps de lecture : 2 minutes

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a demandé jeudi à Moscou de ne pas exécuter Brahim Saadoun, l’étudiant marocain condamné à la p…

Funérailles de Shireen Abu Akleh : la police israélienne conclut son enquête, sans révéler les conclusions

Temps de lecture : 2 minutes

Jeudi, la police israélienne a annoncé avoir bouclé son enquête interne sur son intervention lors des obsèques de la journaliste palestino-amér…

Paris, Berlin, Rome et Bucarest soutiennent les ambitions européennes de Kiev

Temps de lecture : 5 minutes

Le président français, Emmanuel Macron, le chancelier allemand, Olaf Scholz, le président du conseil italien, Mario Draghi, et le président rou…