Bilan de la dette publique au Maroc depuis mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes


DTFE : la dette publique s’est établie à 388,1 MMDH à fin mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

La direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE) fait le point sur la situation de la dette de l’administration centrale et ses remboursements ainsi que sur les démembrements de l’État au 31 mars 2022. Selon la DTFE, son bilan repose sur les données livrées par le logiciel du Système de gestion et d’analyse de la dette (SYGADE). 

Temps de lecture : 2 minutes

Selon le bulletin de la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), la dette publique s’établit à 388,1 milliards de DH (MMDH) en mars 2022. Dans le détail, 209,7 MMDH appartiennent à la banque du Maroc et 178,4 MMDH aux autres emprunteurs publics.

Depuis le mois de mars, le Maroc a tiré un total d’emprunt de 3,9 MMDH de l’extérieur. En outre, le trésor a mobilisé 2,6 MMDH, dont 2,1 MMDH sont destinés à appuyer les réformes nationales, 500.000 MDH pour les projets du budget et 1,3 MMDH au profit des Établissements et Entreprises publics (EEPs).

Concernant les dettes multilatérales, 49% appartiennent à l’association internationale de développement (IDA), suivie du fonds africain de développement (FAD) avec 14% de dette. Puis sur le plan bilatéral, le plus gros créancier est la France avec 30,8%, suivi de la Chine avec 14,9%.

 

5,5 MMDH déjà remboursé

S’agissant des services de la dette extérieure, 5,5 MMDH ont été remboursés à raison de 2,6 MMDH, réglés par le Trésor et 2,9 MMDH par d’autres emprunteurs publics. De plus, 48,9% des dettes du Maroc sont en euro, 22,1% en dollar américain, et 14,1% en franc de la communauté financière africaine (FCFA), alors que le reste des devises constitue 14,8% des dettes.

Les créances multilatérales occupent une part de 49,7%, suivis de 28,6% pour le marché financier international, les banques commerciales et les créances bilatérales une part de 21,7%. Du côté des emprunteurs, la banque centrale constitue une part de 54%, les EEPs 44,8% et enfin 1,2% pour les autres entrepreneurs.

 

L’euro, toujours en tête de liste

Par ailleurs, l’euro constitue 60% des transactions liées à la dette extérieure, vient ensuite le dollar américain avec 31,1% puis le yen japonais avec 2,5% des transactions de la dette publique. Quant au reste des devises, elles n’ont contribué qu’à hauteur de 6,4%.


Recommandé pour vous

Retour des MRE : l’économie reprend des couleurs

Temps de lecture : 3 minutes

Le bon déroulement de l’opération Marhaba 2022 se fait déjà sentir. L’économie nationale retrouve enfin des couleurs. Après une absence de deux…

CMI : bonne tenue de l’activité monétique au premier semestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a dévoilé, vendredi 12 août, les chiffres de l’activité monétique marocaine au premier semestre de 2022…

Économie nationale : un redressement de 7,9% de la croissance en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Après une récession sans précédent provoquée par la crise sanitaire, l’économie mondiale a enregistré une forte reprise en 2021. Au Maroc, la c…

10 août : le Maroc célèbre la Journée nationale du migrant

Temps de lecture : 4 minutes

Le 10 août marque la Journée nationale du migrant. Cette année, le thème de cette célébration concerne la contribution des Marocains résidant à…

Les orientations du NMD au cœur de la Stratégie nationale de développement durable

Temps de lecture : 4 minutes

Le développement durable est devenu un réel projet de société au Maroc. Le Royaume s’est engagé à mettre en place divers chantiers liés à ce do…

Made in Morocco : pour la valorisation du savoir-faire marocain

Temps de lecture : 5 minutes

Faire du Made In Morocco une véritable marque de fabrique, sur les plans national et international, ainsi qu’un véritable moteur de développeme…

PLF 2023 : ce qu’il faut retenir de la note de cadrage de Aziz Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes

Dans sa note de cadrage du projet de loi de Finances (PLF), Aziz Akhannouch réitère la détermination du gouvernement à continuer de mener en 20…

Forbes : le Maroc, un modèle de transition énergétique

Temps de lecture : 3 minutes

Le magazine économique Forbes vante le grand potentiel du Maroc à produire de l’énergie propre grâce à la richesse de ses ressources naturelles…

Emploi : le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2%

Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le début de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19, l’accès à l’emploi est devenu de plus en plus compliqué. Au Maroc, ce…

Balance commerciale : le tourisme et l’OCP en tête de liste

Temps de lecture : 3 minutes

«La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits», révèle le dernier rapport de l’Office des changes. On…

Étude : 75% des Marocains n’utilisent pas les applications de livraison de repas

Temps de lecture : 4 minutes

La crise sanitaire a entraîné des changements considérables dans la façon de consommer les repas hors domicile. La fermeture des restaurants a …

Ce qu’il faut retenir du rapport annuel de Bank Al-Maghrib

Temps de lecture : 6 minutes

Durant l’année 2021, l’économie marocaine a connu une croissance exceptionnelle de 7,9%, soit la plus forte depuis 1997. Plusieurs facteurs exp…