Temps de lecture : 4 minutes


Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Fonds monétaire international (FMI) a rendu public son rapport annuel sur le Maroc. En dépit de la crise économique qu’a connue le pays en 2022, le FMI a salué les efforts du gouvernement pour maintenir l’équilibre budgétaire national. Aussi, l’institution a exprimé sa satisfaction quant à l’élaboration de la loi de Finances 2023. Détails.

Temps de lecture : 4 minutes

La sécheresse et les conséquences économiques de l’invasion russe en Ukraine ont affecté l’économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier à la situation, le pouvoir d’achat des citoyens s’est beaucoup détérioré. Les prix élevés des aliments et de l’énergie ont renforcé les pressions inflationnistes. Pour rappel, le taux d’inflation en 2022 a atteint 6,6% en moyenne. En outre, la hausse des coûts des matières premières internationales a entraîné un accroissement du déficit commercial. Les revenus du tourisme et les transferts de fonds ont cependant partiellement atténué l’impact négatif sur l’économie nationale.

Dans son dernier rapport annuel sur le Maroc, le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) va s’accélérer à 3% en 2023. Cela serait principalement le résultat d’un rebond de la production agricole et d’une progression du reste de l’économie. En outre, l’inflation devrait diminuer progressivement à environ 4% en 2023. Le déficit du compte courant est prévu de reculer à son niveau normal d’environ 3% du PIB à moyen terme, grâce aux réformes structurelles.

Lire aussi : SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

 

Une gestion globalement satisfaisante

Le FMI salue les efforts entrepris par le gouvernement pour faire face à la crise économique. Les administrateurs du Fonds ont même soutenu la hausse des taux directeurs pour contenir les pressions inflationnistes. S’agissant de la loi de Finances de 2023, le FMI estime que «le budget 2023 établit un équilibre entre la nécessité de réduire le déficit, d’atténuer l’impact social et économique des chocs et de financer les réformes structurelles».

 

 

Concernant le Groupe d’action financière (GAFI), le FMI a salué les efforts du Royaume pour sortir de sa liste grise. Il convient de rappeler que les experts du GAFI se sont rendus le 16 janvier au Maroc après la réunion qui s’est tenue à Paris en octobre 2022. Celle-ci portait notamment sur l’évaluation de l’achèvement des axes du plan d’action convenu entre le Maroc et le groupe dans les délais impartis.

Lire aussi : Davos : un forum pour redessiner le monde

 

Les réformes structurelles

Le gouvernement de Aziz Akhannouch a mené plusieurs réformes dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Le FMI a souligné qu’«elles permettraient d’améliorer l’équité et la qualité de l’accès, de mieux cibler les dépenses et de soutenir le capital humain à long terme». Environ 11 millions de Marocains bénéficiant auparavant de soins de santé gratuits (ramedistes) passeront au nouveau régime d’Assurance maladie obligatoire (AMO) en 2023. Aussi, un grand nombre de travailleurs indépendants a été inscrit pour y adhérer.

 

 

Pour le FMI, la réforme annoncée du système éducatif est essentielle pour améliorer le capital humain du Maroc. Elle vise à atteindre trois objectifs majeurs :

  • réduire le taux d’abandon dans l’enseignement ;
  • augmenter le nombre d’élèves ayant des compétences de base à la fin de l’école primaire ;
  • et élever le nombre d’élèves bénéficiant d’activités extrascolaires.

Pour les achever, l’exécutif prévoit d’investir dans les infrastructures scolaires. De plus, le gouvernement a mis en place une nouvelle stratégie de recrutement, de formation et de rémunération des enseignants.

Enfin, le FMI a présenté un rapport globalement satisfaisant sur les progrès réalisés au Maroc. La conjoncture économique internationale a mis à mal non seulement le Royaume, mais aussi plusieurs autres pays du monde.

CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…
Forum de Davos : l’essentiel du discours de Aziz Akhannouch

Forum de Davos : l’essentiel du discours de Aziz Akhannouch

Les élites politiques et économiques mondiales se retrouvent depuis lundi 16 janvier à Davos dans les Alpes suisses, où se tient le Forum économique mondial (WEF), avec l'ambition …