PNUE : une transformation rapide des sociétés, seule option pour éviter une catastrophe climatique

Temps de lecture : 4 minutes


Climat : il est temps d’agir pour éviter le pire

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que les effets du changement climatique se font de plus en plus sentir dans le monde entier, le message selon lequel les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer est sans ambiguïté. Pourtant, un nouveau rapport du PNUE constate que la communauté internationale est loin d’avoir atteint les objectifs de l’accord de Paris et qu’aucune voie crédible pour atteindre 1,5°C n’est en place. Seule une transformation urgente de l’ensemble du système peut éviter une catastrophe climatique. Le point.

Temps de lecture : 4 minutes

Seule une transformation urgente à l’échelle du système permettrait d’éviter une catastrophe climatique, a prévenu, jeudi 27 octobre, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

Dans son nouveau rapport sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions, le PNUE relève que la crise climatique appelle à une transformation urgente des sociétés.

Cette crise impose également des transformations sectorielles et systémiques urgentes, dans les secteurs de l’approvisionnement en électricité, de l’industrie, des transports et du bâtiment, ainsi que dans les systèmes alimentaires et financiers, indique le programme onusien.

Intitulé « une fenêtre d’opportunité se referme, la crise climatique exige une transformation rapide des sociétés », le document soutient que lesdites transformations peuvent permettre de réaliser les énormes réductions nécessaires pour limiter les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030.

Lire aussi : Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

 

La communauté internationale est loin des objectifs de l’Accord de Paris

De plus, le PNUE a souligné que la communauté internationale est encore loin des objectifs de l’Accord de Paris, en l’absence d’une voie crédible pour atteindre 1,5°C. Il estime que les politiques actuelles conduiraient à elles seules à une augmentation de 2,8°C.

«Ce rapport nous dit en termes scientifiques ce que nous dit la nature depuis le début de l’année à travers des inondations mortelles, des tempêtes et des incendies violents : nous devons cesser de remplir notre atmosphère de gaz à effet de serre, et s’y atteler rapidement», a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE.

«Nous avons eu l’occasion de procéder à des changements progressifs, mais ce temps est révolu. Seule une transformation en profondeur de nos économies et de nos sociétés peut nous sauver d’une accélération de la catastrophe climatique», a-t-elle fait constater.

Le rapport montre que les engagements nationaux mis à jour depuis la COP26, tenue en 2021 à Glasgow, au Royaume-Uni, ne font qu’une différence négligeable par rapport aux prévisions d’émissions pour 2030. Le document constate qu’en dépit de la décision prise par tous les pays à Glasgow de renforcer les contributions déterminées au niveau national (CDN) et de certaines mises à jour de la part des nations, les progrès sont terriblement insuffisants.

Et d’expliquer en outre que les CDN soumises cette année ne réduisent que de 0,5 gigatonne d’équivalent CO2, soit moins de 1%, les émissions mondiales prévues en 2030.

Lire aussi : Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

 

Le monde doit réduire de manière sans précédent les gaz à effet de serre

Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, le monde doit réduire de manière sans précédent les gaz à effet de serre au cours des huit prochaines années, poursuit le rapport. Celui-ci estime que les CDN inconditionnelles et conditionnelles réduiront les émissions mondiales en 2030 de 5 et 10% respectivement, par rapport aux émissions basées sur les politiques actuellement en place.

Par ailleurs, le rapport constate que la transformation vers zéro émission nette dans les secteurs de l’approvisionnement en électricité, de l’industrie, des transports et du bâtiment est en cours, mais doit être beaucoup plus rapide. Il précise que le secteur de l’approvisionnement en électricité est le plus avancé, grâce à la réduction considérable des coûts de l’électricité renouvelable.

Toutefois, le rythme du changement doit s’accélérer parallèlement aux mesures visant à assurer une transition juste et un accès universel à l’énergie, préconise-t-on de même source.


Recommandé pour vous

OMS : comment éviter de nouvelles pandémies ?

Temps de lecture : 5 minutes L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, lundi 21 novembre, avoir réuni plusieurs experts pour dresser une nouvelle liste d’age…

COP27 : et la montagne accoucha d’une souris

Temps de lecture : 4 minutes La 27ᵉ Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) s’est achevée sur un accord historique. C…

COP27 : la grand-messe des promesses !

Temps de lecture : 6 minutes Le dérèglement climatique se fait de plus en plus sentir. Sauver la planète n’est plus un choix, mais une responsabilité partagée. Après six ans et qua…

COP27 : la Conférence de la dernière chance

Temps de lecture : 5 minutes L’Égypte accueille des délégations de haut niveau représentant tous les pays. Chefs d’états et de gouvernements, dirigeants d’organis…

ONU : la situation de l’emploi à l’échelle mondiale est inquiétante

Temps de lecture : 5 minutes Au quatrième trimestre 2022, la croissance mondiale de l’emploi se dégradera de manière significative, et ce, selon les tendances actuelles, aver…

L’ONU : appel à basculer vers des sources d’énergie propres

Temps de lecture : 5 minutes Dans un nouveau rapport rendu public, mardi 11 octobre, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) souligne que le secteur de l’énergie n…

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre dernier, l’imam marocain, Hassan Iquioussen, a été i…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a été annoncé par Buckingham Palace dans la soirée de jeudi.…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de chaque année sera consacré à la “Journée internationale de …

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au développement économique, social, éducatif, ainsi qu’à l’a…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les négociations concernant la mise en place d’un traité, rec…

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en raison de la sécheresse historique qui frappe plusieurs régi…