Céréales © DR

Temps de lecture : 5 minutes


Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Le secteur agricole pâtit du déficit pluviométrique et de la canicule qui sévissent dans plusieurs pays du monde. Une situation alarmante qui a conduit à des tensions sur les marchés mondiaux des céréales, avec une flambée sans précédent des prix. Mais avec le retour de l’exportation des céréales ukrainiennes, la crise semble légèrement s’alléger. Le point.

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en raison de la sécheresse historique qui frappe plusieurs régions du monde.

S’agissant de la tendance sur les prévisions mondiales de grains, elle sera dévoilée, vendredi 12 août, dans le rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture (USDA). Ce rapport éclaircira les perspectives de rendements du blé de printemps, du maïs et du soja en pleine floraison.

Lire aussi : Canicules, sécheresse et incendies : un été historique

 

États-Unis : la dégradation de la qualité des cultures se poursuit

Dans les plaines de la « Corn Belt » américaine, la dégradation de la qualité des cultures se poursuit à cause du manque d’eau et des fortes chaleurs. Dans son bilan hebdomadaire, l’USDA a indiqué une réduction du nombre de champs de maïs classés «bons à excellents» à 58% contre 61% la semaine précédente. Il s’agit du taux «le plus bas depuis 2012».

Michael Zuzolo, président de la société de courtage et d’analyses Global Commodity Analytics and Consulting, constate «qu’une grande partie des récoltes a été soumise à un stress important» dans le Midwest, avec une détérioration rapide, notamment pour le blé de printemps.

D’après l’USDA, les cultures «bonnes à excellentes» de cette céréale sont tombées de 70% à 64% depuis la semaine passée.

De plus, les craintes sur le soja ont déjà entraîné un mouvement de rebond cette semaine sur le marché des oléagineux. Le colza reste pour sa part très volatil, oscillant entre 633 et 660,25 euros la tonne à la clôture du marché européen Euronext, sans revenir à son pic de 689,75 euros atteint fin juillet.

Lire aussi : Changement climatique : la progression préoccupante du « Jour du dépassement »

 

Sécheresse en Europe : le pire épisode enregistré depuis 1958

La sécheresse historique que connaît une grande partie de l’Europe, avec le pire épisode enregistré depuis 1958, affecte les récoltes de maïs et de tournesol.

Toutefois, la hausse des cours reste tempérée par la reprise progressive des exportations en mer Noire, suite à l’accord signé, vendredi 22 juillet, par la Russie et l’Ukraine. Il vise à reprendre les exportations des 20 à 25 millions de tonnes de céréales bloquées depuis le début de la guerre le 24 février dernier.

Lire aussi : Changement climatique : quel impact sur notre santé ?

 

Relance des exportations russes

La sortie des navires ukrainiens, chargés de maïs ou de graines de tournesol, limite les conséquences de la météo sur le marché, estime Michael Zuzolo. Cependant, l’offre mondiale – notamment de blé – reste très limitée, d’après le responsable.

Depuis le départ du cargo Razoni le 1er août, qui a quitté Odessa avec 26.000 tonnes de maïs à son bord, sept autres navires ont pris le départ des ports ukrainiens à l’arrêt pendant cinq mois. Les autorités ukrainiennes espèrent que trois à cinq bateaux pourront partir quotidiennement d’ici deux semaines.

«Il semble que cela se passe bien jusqu’à présent», relève Jason Britt de Central State Commodities. Il indique également que la reprise du trafic «plafonne la hausse» des cours du blé.

En outre, ledit accord prévoit de faciliter l’exportation des produits agricoles russes. Moscou devrait ainsi venir alimenter un marché international très demandeur à l’automne, en s’appuyant sur une récolte en blé exceptionnelle.

Lire aussi : Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

 

Union européenne : exportations de blé évaluées à 2,49 millions de tonnes

Pour sa part, l’Union européenne a évalué mardi ses exportations en blé à 2,49 millions de tonnes depuis le début de la campagne 2022-2023, en légère progression par rapport aux 2,45 millions de l’an passé.

Sur Euronext, vers 13h GMT du mercredi 10 août, le blé tendre se vendait à 339 euros la tonne pour une livraison en septembre, toujours largement au-dessus du cours d’avant la guerre en Ukraine. Le maïs s’échangeait à 328,25 euros la tonne et le colza à 649,25 euros pour la nouvelle échéance rapprochée de novembre.

À la Bourse de Chicago, peu avant l’ouverture, le prix du blé de variété SRW coutait 7,9775 dollars le boisseau et le maïs 6,2200 dollars pour des livraisons en septembre. Le soja s’affichait à 17,1400 dollars.


Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre de…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a ét…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de cha…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au dé…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les n…

Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la s…

Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, les…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les …

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes …

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié p…

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…

Les dépenses militaires mondiales atteignent un niveau record en 2021

Temps de lecture : 6 minutes

Le constat du dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockhol…