La récolte des céréales en baisse de 67% par rapport à 2021 © DR

Temps de lecture : 3 minutes


Campagne céréalière 2021/2022 : la production définitive en baisse de 67%

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

La production définitive des céréales principales au titre de la campagne agricole 2021/2022 est de 34 millions de quintaux (MQX), soit une baisse de 67% par rapport à la campagne précédente. Cette dernière avait enregistré une performance exceptionnelle de 103,2 MQX, indique le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts dans un communiqué.

La superficie céréalière semée au titre de la campagne est de 3,6 millions d’hectares contre 4,35 millions d’hectares lors de la campagne précédente, précise la même source.

Par espèce, la production céréalière se répartit sur le blé tendre (18,9 MQX), le blé dur (8,1 MQX) et l’orge (7 MQX).

Selon le ministère, 58% de la production provient des régions favorables de Fès-Meknès et de Rabat-Salé-Kénitra. Pour les céréales irriguées, ils n’ont contribué qu’à hauteur de 20,7% de la production totale. «Ceci est dû à la baisse de la superficie irriguée des céréales et des restrictions d’irrigation dans les périmètres de grande hydraulique», explique le communiqué.

En outre, ajoute le ministère, la valeur ajoutée agricole prévisionnelle devrait enregistrer une baisse de 14%, ce qui se traduirait par une baisse de points de croissance de 1,8.

Pour rappel, la campagne agricole 2021/2022 a enregistré une pluviométrie qui a atteint à fin mai 2022, 199 millimètres (mm). Elle a ainsi en baisse de 44% par rapport à la moyenne de 30 ans (355 mm) et de 34% par rapport à la campagne précédente (303 mm) à la même date.

De plus, cette campagne a été caractérisée par une mauvaise répartition temporelle de la pluviométrie, avec près d’un tiers des précipitations qui ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre et 53% du cumul pluviométrique qui a eu lieu aux mois de mars et avril.

La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions du Royaume durant les mois de janvier et février, a engendré un retard de croissance des céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. Les céréales en zones favorables se sont relativement mieux comportées suite aux pluies de la dernière décade de février, mars et début avril.


Recommandé pour vous

Réassurance : la SCR conclut un partenariat stratégique avec AIG

Temps de lecture : 2 minutes

La Société centrale de réassurance (SCR), filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG)…

ONEE : El Hafidi reçoit une importante délégation d’hommes d’affaires flamands

Temps de lecture : 2 minutes

Une importante délégation d’hommes d’affaires flamands, représentant de grandes entrepris…

Sécurité alimentaire : la BAD approuve un prêt de près de 200 millions d’euros pour le Maroc

Temps de lecture : 2 minutes

Pour financer le Programme d’appui au développement compétitif et résilient de la céréalicultur…

TH/TSC : la gestion confiée aux trésoreries préfectorales et provinciales de certaines zones

Temps de lecture : 1 minute

La Trésorerie générale du Royaume (TGR) a annoncé, jeudi 29 septembre, que la gestion de la taxe…

Projet de loi de finances 2023 : l’ASMEX réitère ses doléances

Temps de lecture : 2 minutes

Les membres de la commission fiscalité de l’Association marocaine des exportateurs, ASMEX, se s…

Le Maroc et Israël concluent un accord de coopération énergétique

Temps de lecture : 2 minutes

Un nouvel accord vient d’être signé entre le Maroc et Israël et il concerne le domaine de l’éne…

Carburants : voici les propositions du Front de sauvegarde de la Samir pour baisser les prix

Temps de lecture : 1 minute

Le Front national pour la sauvegarde de la raffinerie du pétrole, Samir, a adressé une lettre au…

Fonds d’équipement communal : près de 174 millions de DH (MDH) au premier semestre 2022

Temps de lecture : 1 minute

Au cours du premier semestre 2022, le résultat net du Fonds d’équipement communal (FEC) a …

Fouzi Lekjaa souligne l’importance de la Revue des finances publiques

Temps de lecture : 2 minutes

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Fouz…

Le DG de l’ONEE s’entretient avec une délégation de la BAD

Temps de lecture : 2 minutes

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’ea…

Industries manufacturières : hausse de l’indice des prix de 0,1% en août

Temps de lecture : 2 minutes

L’indice des prix à la production du secteur des « Industries manufacturières hors raffinage de…

La BERD prévoit 1,1% de croissance pour le Maroc en 2022

Temps de lecture : 1 minute

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a émis un signal favorabl…