Temps de lecture : 4 minutes


Blanchiment de capitaux : nette progression des déclarations de soupçon

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le président de l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF), Jawhar Nfissi, a remis, vendredi 13 janvier, au chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le rapport annuel de l’Autorité pour l’année 2021. Il en ressort une nette progression du niveau de l’activité déclarative de la part des personnes assujetties. Le nombre des déclarations de soupçon est ainsi passé de 2.137 en 2020 à 3.409 en 2021. Le point.

Temps de lecture : 4 minutes

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a reçu, vendredi 13 janvier à Rabat, le président de l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF), Jawhar Nfissi. Ce dernier lui a présenté le rapport annuel de l’Autorité pour l’année 2021, conformément aux dispositions de la loi n° 05-43 relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux.

Le rapport souligne l’évolution croissante des indicateurs d’activité de l’ANRF au cours de l’année 2021. Cela concerne notamment les déclarations de soupçon soumises, les demandes d’informations faites à l’échelle nationale et internationale, outre les transmissions aux autorités judiciaires compétentes.

En outre, le rapport passe en revue les principales réalisations relatives à la mise à niveau du système national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ainsi qu’à son harmonisation avec les normes et les bonnes pratiques internationales.

De plus, le document examine les réalisations afférentes à l’accélération du rythme de la coordination sur le plan national entre les autorités de mise en application de la loi et les autorités de supervision et de surveillance des personnes assujetties et du secteur privé.

Lire aussi : Gafi : sortir de la liste grise, nouvel objectif du Maroc

 

Le nombre des déclarations de soupçon en hausse de 60%

Selon le rapport de l’ANRF, le nombre des déclarations de soupçon a augmenté de 60% avec 3.409 déclarations en 2021 contre 2.137 en 2020. Le nombre de demandes de renseignements aux cellules de renseignement financier (CRF) homologues a grimpé de 112%.

Cette augmentation peut s’expliquer par plusieurs facteurs, notamment l’accroissement significatif du nombre des déclarations de soupçon reçues et le nombre d’enquêtes financières parallèles effectuées par l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF), en collaboration avec les autorités nationales d’application de la loi.

Lire aussi : Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme : 161 affaires enregistrées en 2020

 

Financement du terrorisme : les déclarations de soupçon se multiplient

Pour ce qui est des déclarations de soupçon se rapportant au financement du terrorisme, elles ont vu leur nombre augmenter de 92% en passant de 24 en 2020 à 46 en 2021.

S’agissant des principaux pourvoyeurs des déclarations de soupçon, le rapport indique que le secteur bancaire se taille la part du lion en concentrant 44% des déclarations de soupçon. Il est suivi des établissements de paiement (services de paiement et transfert de fonds) qui venaient en tête au titre de l’année 2020.

Dans le cadre de l’enrichissement des dossiers qu’elle traite, l’ANRF a adressé un total de 51.990 demandes d’informations aux personnes assujetties au cours de l’année 2021, contre 34.660 en 2020.

Lire aussi : Blanchiment d’argent : le GAFI statuera après visite d’experts au Maroc

 

Prochaine visite des experts du GAFI au Maroc

La prochaine visite des experts du Groupe d’action financière (GAFI) au Maroc, est prévue du 16 au 18 janvier 2023. Le but est de s’informer des réalisations les plus importantes du Royaume en matière de mise en œuvre des axes du plan d’action convenu avec le Groupe sur le terrain. Le Maroc espère ainsi sortir dans les meilleurs délais du processus de suivi renforcé.

Pour rappel, en octobre dernier, le Groupe avait décidé de maintenir le Royaume sur la liste grise des «juridictions sous surveillance accrue». Pourtant, il avait listé plusieurs réformes clés réalisées par le pays, dont le renforcement de son cadre de surveillance de la conformité des institutions financières et autres acteurs concernés aux obligations en vigueur, ainsi que la mise en place des procédures de saisie et de confiscation des avoirs.

Soutien à l’investissement : quel dispositif mis en place ?

Soutien à l’investissement : quid du dispositif mis en place

Améliorer l’impact des investissements, les orienter vers les secteurs productifs à haute valeur ajoutée, améliorer le climat des affaires et assurer un développement durable. Tels…
Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

"Accompagner plus de 100.000 entrepreneurs potentiels". C'est l’un des objectifs majeurs de l'Agence nationale de promotion des emplois et des compétences (ANAPEC). Quelques jours …
Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Le rideau est tombé, dimanche, sur la sixième édition du Salon international Halieutis, tenue à Agadir du 1er au 5 février, sous le thème : "Pêche et aquaculture durables : leviers…
Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…