Africrypt, la plus grande arnaque au bitcoin de tous les temps

Temps de lecture : 2 minutes


Africrypt, la plus grande arnaque au bitcoin de tous les temps

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Afrique , La sélection podcast

Temps de lecture : 2 minutes

L’histoire se passe à Johannesburg, la plus grande ville d’Afrique du Sud. En 2019, deux jeunes frères, Amir et Reez Cajee, décident de lancer Africrypt, leur plateforme d’investissement dans les bitcoins, la cryptomonnaie la plus importante, encore aujourd’hui.

Dès fin 2020, ça y est, la valeur du bitcoin s’envole : le filon est le bon. De nombreux investisseurs sud-africains créent leur compte sur la nouvelle plateforme des deux frères. Amir et Reez font même une promesse : «Si vous investissez chez nous, vous pourrez obtenir un rendement de 10% par jour !». C’est douteux, mais ça marche bien : les premiers clients commencent à obtenir des bénéfices, la publicité se fait par le bouche-à-oreille, les investisseurs sont de plus en plus nombreux.

Mais en avril 2021, alors que le bitcoin est au plus haut face au dollar, les deux frères envoient un message électronique aux investisseurs : «La plateforme Africrypt est gelée. Nous sommes victimes d’un piratage informatique. Vous ne pouvez plus accéder à votre compte ni à votre argent. S’il vous plaît, ne prévenez pas les autorités : cela ralentirait le processus pour récupérer les fonds».

Les employés d’Africrypt n’ont plus les clefs de la plateforme. Et les fonds, tout l’argent, disparaît. 69.000 bitcoins à son niveau le plus haut jamais atteint, cela correspond à 4 milliards de dollars américains. 4 milliards transférés sur le dark web directement sur le compte des deux frères, rendant l’argent intraçable.

Amir et Reez Cajee sont introuvables. Les investisseurs, eux, tentent alors de se tourner vers la justice sud-africaine. Mais elle est à ce moment-là impuissante. Il existe un vide législatif, aucune loi n’encadre les cryptomonnaies : elles ne sont pas considérées comme un produit financier en Afrique du Sud. Aucune enquête ne peut être lancée.


Recommandé pour vous

En Guinée un procès historique, 13 ans après le massacre du 28-Septembre

Temps de lecture : 1 minute

Le procès du massacre perpétré le 28 septembre 2009 s’est ouvert mercredi en Guinée. Ce jo…

Avec la guerre en Ukraine, le charbon sud-africain convoité

Temps de lecture : 1 minute

La fin du recours au charbon et au gaz russe pousse les pays européens à trouver de nouveaux fou…

Centrafrique : l’essor du marché noir du carburant

Temps de lecture : 1 minute

Le cumul de crises, qu’a connu le monde, a provoqué une inflation mondiale qui a impacté certain…

Droit de grève au Bénin : un exemple à suivre?

Temps de lecture : 2 minutes

Pour convaincre les entreprises françaises d’investir au Bénin, le président Patrice Talo…

DabaDoc arrive en Côte d’Ivoire

Temps de lecture : 1 minute

C’est la première plateforme de ce type en Afrique subsaharienne. Déjà accessible dans les pays …

Les dirigeants africains, au Medef, en quête de nouveaux investisseurs français

Temps de lecture : 1 minute

Le Medef tenait, lundi et mardi, son université d’été, baptisée « Rencontre des entreprene…

Le Burkina Faso, producteur de médicaments génériques

Temps de lecture : 1 minute

Propharm est la première entreprise de fabrication de médicaments génériques au Burkina Faso. El…

Avortement médicalisé : encore un tabou en Afrique

Temps de lecture : 1 minute

Si une majorité des pays subsahariens approuve le recours à l’interruption volontaire de grosses…

​​L’Algérie courtisée

Temps de lecture : 2 minutes

Premier producteur de gaz d’Afrique, l’Algérie fait l’objet de toutes les con…

Afrique du Sud : les limites des politiques «black industrialist»

Temps de lecture : 1 minute

En Afrique du Sud, un programme mis en place depuis 2015 par le ministère du Commerce vise à sou…

À la rencontre des jeunes solutionneurs de Conakry

Temps de lecture : 1 minute

Ils ont décidé de transformer leur environnement, de trouver des solutions à de nombreuses quest…

RDC : Kalemie attend la réouverture des ports

Temps de lecture : 2 minutes

Trois ans après la fermeture des ports privés à Kalemie, dans l’est de la RDC, par l…