Temps de lecture : 3 minutes


Forte contraction de l’activité économique au troisième trimestre 2020

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Dans sa dernière note portant sur la situation de l’économie nationale au troisième trimestre 2020, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) jette la lumière sur contraction de 7,2% de l’économie nationale. L’institution a également calculé la valeur ajoutée du secteur primaire en volume ainsi que celle du secteur secondaire, qui ont connu une forte baisse.

Temps de lecture : 3 minutes

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus, l’activité économique devrait connaître une contraction sévère. Telle est, en tout cas, la principale conclusion de la note d’information sur la situation économique nationale au troisième trimestre (T3) 2020, publiée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Les experts de cet organisme ont révélé que selon l’arrêté des comptes nationaux, cette contraction se situe à 7,2% au T3.



 



Contraction du PIB, baisse du taux d’inflation, allégement du besoin de financement…



Dans le détail, le document, fraichement publié, la valeur ajoutée du secteur primaire en volume, corrigée des variations saisonnières, a enregistré une baisse de 7,3% au cours la même période. Ce repli est attribuable principalement à la baisse de l’activité de l’agriculture (-8,6%) et l’augmentation de la branche de la pêche (7,7%). La valeur ajoutée du secteur secondaire, en volume, a connu une forte baisse de son taux d’accroissement passant de 2,9% le même trimestre de l’année précédente à -3,8% au 3e trimestre 2020. La valeur ajoutée du secteur tertiaire, de sa part, a enregistré un repli de son taux d’évolution passant d’un accroissement de 3,9%, ajoute la note. Ainsi, au total, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu une baisse de -6,7%. «Dans ces conditions, et tenant compte de la baisse de 9,2 des impôts sur les produits nets des subventions au lieu d’une hausse de 2,6%, le Produit intérieur brut (PIB) en volume s’est contracté de 7,2% durant le troisième trimestre 2020 au lieu d’une hausse 2,4% l’année précédente», explique le HCP.



Dans un contexte baissier de l’inflation et de l’allégement du besoin de financement de l’économie nationale, la demande intérieure et extérieure ont fléchi respectivement de 6,6% et 13,7%. De son côté, la formation brute de capital fixe est passée de 1,3% au troisième trimestre de l’année dernière à -9,8% au T3 2020. En revanche, la consommation finale des administrations publiques a affiché une hausse de 6,4%, contribuant à la croissance de 1,2 point.



Concernant les échanges extérieurs, les exportations de biens et services ont affiché un recul de 13,7% durant le troisième trimestre. Avec la forte baisse du PIB et la forte hausse du taux d’accroissement des revenus nets reçus du reste du monde, le revenu national brut disponible a ainsi affiché une baisse de 4,8% au lieu d’une hausse de 3,9% une année auparavant.


FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…