HCP PIB régions

Temps de lecture : 3 minutes


Maroc : trois régions produisent 58,7% de la valeur ajoutée nationale

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les déséquilibres territoriaux demeurent importants. C’est ce qui ressort des comptes régionaux publiés par le Haut commissariat au Plan (HCP). Trois régions seulement, Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima concentrent plus de la moitié du PIB, plus exactement 58,7%. En 2018, le PIB avait augmenté de 3,1% avec des dynamiques variées selon les régions. Cinq régions ont enregistré une croissance plus soutenue que la moyenne nationale. Cela s’explique aussi par des effets de rattrapage.

Temps de lecture : 3 minutes

La situation des comptes régionaux présentée par le Haut commissariat au Plan fait ressortir encore d’importants déséquilibres territoriaux. En ce qui concerne la formation du produit intérieur brut, trois régions seulement, Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima concentrent plus de la moitié du PIB, plus exactement 58,7%. Il y a dix ans, elles produisaient ensemble 43,7% de la valeur ajoutée nationale.



 



Casablanca-Settat loin devant



En 2018, la région Casablanca-Settat fait la course loin devant puisqu’elle a produit 32,3% de la valeur ajoutée nationale. La concentration des activités économiques dans cette région joue en sa faveur. La région Rabat-Salé-Kénitra qui abrite surtout les fonctions politiques et administratives pèse pour 15,6% du PIB devant la région Tanger-Tetouan-Al Hoceima qui représente 10,8% du PIB. En dix ans, ces deux dernières ont renforcé leur poids dans le PIB de 2 points chacune. Derrière ce trio, cinq régions ont généré 34,2% du PIB : les régions de Fès-Meknès et de Marrakech-Safi avec 8,4% chacune, la région de Souss-Massa avec 6,7%, de Béni Mellal-Khénifra avec 5,7% et de l’Oriental avec 4,9%. « Les disparités en termes de création de la richesse entre les régions se sont accentuées. L’écart absolu moyen (la moyenne des écarts absolus entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen) est passé de 60,4 milliards de DH en 2017 à 62,7 milliards en 2018« , relève le HCP.



 



Effet de rattrapage



La dynamique de croissance varie selon les régions. Cela s’explique aussi par un effet de rattrapage. Ainsi, cinq régions ont enregistré une croissance plus dynamique que la moyenne nationale. Il s’agit des régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (7,6%), de Souss-Massa (6,8%), de Laâyoune-Saguia al Hamra (6,7%), de Guelmim-Oued Noun (4,3%) et de l’Oriental (4,2%). L’activité a progressé de 3,4% dans la région Casablanca-Settat et 3,2% à Marrakech-Safi. En revanche, le PIB de la région Rabat-Salé-Kénitra a baissé de 0,7% en 2018.




Maroc, PIB

Recommandé pour vous

Gafi : sortir de la liste grise, nouvel objectif du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

En compagnie du Sénégal, des îles Caïmans et du Burkina Faso, le Maroc a été placé sous surveillance concernant la lutte contre le blanchiment…

Casablanca : tenue du troisième Congrès international sur l’utilisation du cannabis

Temps de lecture : 6 minutes

Un parterre de scientifiques du Maroc et d’ailleurs a participé, dimanche 26 juin, au troisième Congrès international sur l’utilisation thérap…

Monétique : reprise remarquable durant le 1er trimestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

C’est une tendance lourde qui se confirme de trimestre en trimestre. Les Marocains se tournent de plus en plus vers les moyens de paiement éle…

World Power-to-X Summit : hydrogène vert, un positionnement d’avenir pour le Maroc

Temps de lecture : 8 minutes

Plus de 500 experts venus des quatre coins du monde ont participé à la deuxième édition du « World Power-to-X Summit », qui s’est tenue du 22 …

Cryptomonnaies : le Maroc veut mettre fin au vide juridique

Temps de lecture : 3 minutes

Les cryptomonnaies enregistrent une croissance effrénée. L’investissement dans ce marché plein d’avenir est pour les initiés, comme, pour les …

Bank Al-Maghrib opte pour une politique monétaire accommodante

Temps de lecture : 4 minutes

Réunion sous pression ce mardi au siège de Bank Al-Maghrib (BAM) à Rabat. Les membres du Conseil de la Banque centrale ont tenu la deuxième se…

Forum d’investissement Maroc-Espagne : quel enjeu pour le Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

Favorisés par leur proximité géographique, la coopération économique et les échanges commerciaux entre Madrid et Rabat sont inéluctables. Le f…

Achat en ligne : ce qu’il faut savoir sur les nouvelles réglementations douanières

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc comme partout ailleurs, l’activité du e-commerce est en croissance constante.  La crise sanitaire a été d’ailleurs perçue comme un ac…

Politique monétaire : faut-il augmenter les taux directeurs ?

Temps de lecture : 4 minutes

Les marchés internationaux du crédit montrent des signes de tensions. Après la dernière crise de la dette qui a eu lieu en 2011, le spectre d’…

Prix des carburants : le ras le bol des citoyens marocains

Temps de lecture : 5 minutes

L’onde de choc de la guerre en Ukraine a touché le monde entier. Depuis le début du conflit russo-ukrainien, les prix des carburants ont attei…

Les influenceurs sous les radars du fisc

Temps de lecture : 5 minutes

Le nombre d’influenceurs en ligne augmente au Maroc. Ils sont des « créateurs de contenu » qui usent de leur notoriété pour gagner de l’argent…

Compensation : une charge à rallonge

Temps de lecture : 4 minutes

Drôle de procédé choisi par le gouvernement Akhannouch pour injecter plus d’argent dans la Caisse de compensation pour faire face à l’augmenta…