La lutte contre le coronavirus se poursuit au Maroc

Temps de lecture : 8 minutes


La lutte contre le coronavirus se poursuit au Maroc

Temps de lecture : 8 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 8 minutes

En dépit des dispositifs mis en place par le gouvernement pour endiguer le Covid-19, ce dernier continue de progresser dans le royaume. Saad Dine El Otmani, chef de l’Exécutuf, a appelé les Marocains à maintenir l’application des mesures préventives anti-coronavirus, pour ne pas compromettre les efforts consentis par les différentes composantes du pays. Parmi ces efforts, une campagne de sensibilisation ciblant les professionnels de la pêche a été lancée, les déplacements hors Tanger ont été interdits pendant l’Aïd Al Adha et de nouvelles structures ont été autorisées à pratiquer les tests PCR sur les Marocains et résidents souhaitant aller à l’étranger.

Temps de lecture : 8 minutes

Le bilan national de la pandémie du coronavirus a atteint ce vendredi 24 juillet 18.834 contaminations (+570 ces dernières 24 heures), 299 décès (+7), 16.100 guérisons (+228), 1.086.437 cas exclus après des tests négatifs au virus et 2.435 cas actif (+335). Selon les données du ministère de la Santé, le taux de létalité dans le royaume est aujourd’hui de, celui des rémissions est de, et la moyenne d’occupation des lits hospitaliers est de. Les nouvelles contaminations ont été signalées dans les régions de Casablanca-Settat (+206), de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (+207), de Marrakech-Safi (+21), de Fès-Meknès (+80), de Rabat-Salé-Kénitra (+24), de Laâyoune-Sakia El Hamra (+1), de Drâa-Tafilalet (+2), de l’Oriental (+23), de Béni Mellal-Khénifra (+0), de Guelmim-Oued Noun (+0), de Souss-Massa (+1) et de Dakhla-Oued Ed Dahab (+5).



 



L’appel et l’avertissement du chef de l’Exécutif



Ce jeudi 23 juillet, Saad Dine El Otmani, chef de l’Exécutuf, a prôné lors de son intervention à l’ouverture des travaux du Conseil de gouvernement, les réalisations du Maroc en terme de lutte contre le Covid-19. D’après la MAP, il a évoqué la décision prise par le roi Mohammed VI de créer un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie, notant que cette initiative «a permis d’apporter un appui direct à des millions de citoyens durant la période de confinement sanitaire». L’ensemble des membres de l’Exécutif a d’ailleurs décidé ce jeudi de faire don de 1/5 de leurs salaires audit fonds, et ce du mois d’août et jusqu’à la fin d’année.



El Otmani a ensuite changé de ton. Il a déploré que, malgré les mesures proactives mises en place par le pays pour contenir et amortir l’impacte sanitaire, économique et social de la crise du coronavirus, «le virus est toujours parmi nous, et nous ne sommes pas encore sortis de la pandémie». Et d’ajouter que «bien que notre pays ait évité le pire, il est nécessaire de faire encore preuve de la plus grande prudence et de respecter les mesures préventives dictées par les autorités publiques compétentes, qu’elles soient sanitaires, sécuritaires ou autres, pour protéger le pays et les populations». Il a ainsi exhorté les Marocains à devenir plus responsables et à maintenir l’application des mesures barrières, afin de ne pas compromettre les efforts consentis par le royaume pour endiguer le Covid-19.



 



Campagne de sensibilisation ciblant les professionnels de la pêche



Pour contribuer à la lutte du royaume contre le coronavirus, la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée a entamé cette semaine une large campagne de sensibilisation au profit des professionnels de la pêche maritime et des marchands de poissons sur les risques et les moyens de prévenir l’infection par le virus. Supervisée par la wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, cette initiative est le fruit d’une coordination entre la délégation de la pêche maritime à Tanger, l’Agence nationale des ports (ANP) et l’Office national des pêches (ONP) ainsi qu’un partenariat avec des associations professionnelles du secteur et des marchands de poissons.



Selon Libération, la campagne vise à inciter au respect des dispositifs de prévention dans le cadre de l’assouplissement des restrictions liées au confinement sanitaire. Elle cherche également à sensibiliser les acteurs du secteur quant à l’importance de la stérilisation et de la désinfection du port, des bateaux de pêche, des marchés et des usines de fabrication de conserves de poissons et de traitement des produits de la mer. Raouf El Honsali, directeur de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, soutient qu’une large opération de nettoyage et de désinfection a déjà été entamée dans les unités concernées, surtout après l’apparition de foyers de contagion dans des usines de conserve à Safi. Il a ajouté que désormais tous «les pêcheurs marins sont conscients de leur responsabilité, des risques liés à la pandémie et de la vitesse de transmission du virus».



 



Les Tangérois interdits de quitter la ville pendant l’Aïd Al-Adha



Toujours dans la région du détroit, la ville de Tanger est encore en état d’alerte, indique Aujourd’hui le Maroc dans son édition du jour. Les autorités locales ont décidé d’interdire les déplacements en dehors de la ville pendant les célébrations de l’Aïd Al-Adha, et ce pour mettre fin à la progression du Covid-19. Cette démarche a été adoptée suite à une concertation entre les associations professionnelles, les organismes sociaux, la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Amendis.



Le journal rapporte que les professionnels de la Zone industrielle de Tanger ont affirmé que «le wali a donc formellement interdit la délivrance par les entreprises d’autorisation de déplacement en faveur des personnels pour cette période». La même source ajoute qu’une importante opération de sensibilisation portant sur le respect des règles sanitaires a été lancée dans la ville, «marquée par une distribution gratuite de masques de protection par Amendis avant l’accès aux autobus et pour toute personne ne le portant pas sur la voie publique». Rappelons que Tanger a connu ces dernières semaines une flambée du nombre de contaminations et de foyers épidémiques industriels, mais aussi familiaux dans plusieurs quartiers populaires. Des dispositions sévères ont été mises en place pour endiguer le virus dans cette région.



 



De nouvelles structures autorisées à pratiquer les tests du covid-19



Les Centres hospitaliers universitaires (CHU) et les laboratoires publics sont désormais autorisés à effectuer les tests du covid-19 au profit des Marocains et résidents souhaitant voyager vers les pays étrangers qui exigent une PCR. Cette décision a été actée par le ministère de la Santé, après l’édition des circulaires n°057 et n°058 relatives au test de biologie médicale du SARS Cov-2. Les nouvelles versions de ces circulaires ont été adressées aux directeurs régionaux de la Santé, au directeur de l’Institut national d’hygiène (INH ) et au directeur de l’Institut Pasteur du Maroc, explique H24Info. «Dans le cadre de l’accompagnement des citoyens marocains et les étrangers qui résident au Maroc et qui désirent voyager à l’extérieur du royaume vers les pays qui exigent une PCR, le ministère de la Santé met à leur disposition les laboratoires régionaux et provinciaux relevant des hôpitaux publics (…) et [ceux] des Centres Hospitalo-Universitaires pour effectuer les tests de biologie médicale basée sur la technique qRT-PCR, technique de référence pour le diagnostic moléculaire du Sars-Cov2», précise la circulaire n°057.



La deuxième missive porte quant à elle sur la tarification du test PCR, et fixe son prix à 500 DH. Et de préciser : «ainsi, les intéressés désirant effectuer le test PCR auprès des services publics relevant du ministère de la Santé, doivent se présenter à l’établissement de santé le plus proche de leur lieu de résidence muni d’une copie de la carte nationale d’identité et du billet de voyage».



Par ailleurs, poursuit le média, la tutelle exige la bonne application des termes de ces circulaires afin de réussir cette nouvelle opération. Les nouvelles structures habilitées à effectuer le test de dépistage devront soumettre «un rapport quotidien des résultats des tests réalisés (cas positif ou négatif) à l’Institut National d’Hygiène, chargé de la coordination des activités de diagnostic du Covid-s19 au niveau national à l’adresse suivante : [email protected]».



Recommandé pour vous

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le…

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transpor…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice…

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air po…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’év…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas …

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure…

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rsq…

Statut des enseignants-chercheurs : une réunion attendue avec le chef du gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Les enseignants-chercheurs ne sont pas encore parvenus à un accord définitif sur la nouvelle r…

Pénurie d’eau : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress hydrique touche plusieurs régions du monde, dont le Maroc. Cette crise est due à plu…

CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressorti…