Temps de lecture : 3 minutes


Relance du tourisme : le contrat programme devrait être signé cette semaine

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le plan de relance du secteur touristique a été annoncé la semaine dernière par Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme. Le contrat-programme devrait être pour sa part signé avant la fin de cette semaine. Les professionnels du secteur s’impatientent et souhaitent rapidement voir les mesures annoncées par le gouvernement concrétisées sur le terrain.

Temps de lecture : 3 minutes

Frappés de plein fouet par la crise du coronavirus, les professionnels du secteur du tourisme aperçoivent « presque » le bout du tunnel. Si tout va bien, le contrat-programme du secteur du tourisme devrait être signé cette semaine, rapporte le quotidien l’Économiste dans son édition du mercredi 22 juillet 2020.



Ce contrat prévoit la continuité du soutien aux salaires de 2000 dirhams pour tous les acteurs touristiques à condition de maintenir 80% des salariés. Il prévoit aussi des exonérations de taxes, des mécanismes de financement pour les entreprises touristiques solvables avant la crise et l’accompagnement des entreprises en détresse. Au total, le gouvernement aurait fixé le coût de la relance économique à 16 milliards de dirhams. Les professionnels du tourisme ont réussi à négocier plusieurs avantages qui figureront dans le contrat-programme, ainsi que des mesures fiscales exceptionnelles pour le secteur. En parallèle, les professionnels préconisent également des actions pour la stimulation de la demande à travers la promotion et l’aérien.



Le plan d’action du gouvernement devrait être établi en trois phases : une phase de crise jusqu’en octobre 2020, une phase de réanimation post-crise jusqu’à mi-2021 et une phase de retour à l’autonomie après mi-2021. Cet ensemble de mesures devrait permettre au secteur touristique de sortir progressivement la tête hors de l’eau d’ici la fin de l’année.



 



Les professionnels s’impatientent



Satisfaits ? Oui. Mais des interrogations persistent sur la date de concrétisation de ces mesures. Nadia Fettah Alaoui avait souligné que «le plan pourrait être déployé dans les meilleurs délais». Une réponse qui ne satisfait pas les professionnels du secteur et prolonge le manque de visibilité de ces derniers. Interviewé par le site d’information Médias24, Fouzi Zemrani, vice-président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), a déclaré que «plus on attendra l’exécution de ce plan de relance, plus on aura du mal à repartir et à récupérer notre part de marché. On a déjà perdu beaucoup trop de temps. Cette feuille de route aurait dû être signée depuis le 30 juin (délai fixé par le CVE pour les aides aux salariés et entreprises). Nous sommes déjà le 21 juillet et on est encore en train d’attendre des mesurettes», souligne Fouzi Zemrani.



D’un autre côté, les professionnels attendant avec impatience la réouverture des frontières. Aucune date officielle n’a été dévoilée pour l’heure, même si quelques rumeurs évoquent le mois d’août. Selon plusieurs experts du domaine touristique, le Maroc est déjà très en retard par rapport à la concurrence. Un grand travail devra être fait après l’ouverture des frontières auprès des compagnies aériennes pour reprogrammer la destination Maroc dans leur planning.



En attendant, le Maroc continue de perdre du temps et de l’argent. D’après l’Économiste, Marrakech, destination touristique numéro 1 au royaume, tournait autour de 477 rotations hebdomadaires avant le Covid. Aujourd’hui, elle est à 0 vol, alors que la ville dispose de plus de 80.000 lits.


FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…