Baccalauréat 2020 : une organisation sans précédent

Temps de lecture : 5 minutes


Baccalauréat 2020 : une organisation sans précédent

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Ce vendredi 3 juillet marquera le début des épreuves du baccalauréat 2020. Cette année, les examens vont se dérouler dans des conditions inédites, en raison de la pandémie du coronavirus. De plus, le ministère de l’Éducation nationale a mis en place des mesures spéciales pour les candidats atteints du Covid-19. Pour assurer un déplacement sécurisé aux bacheliers, les conseils élus, en partenariat avec les autorités locales et les entreprises de transport urbain, vont fournir à certains d’entre eux un service de transport gratuit.

Temps de lecture : 5 minutes

Du 3 au 7 juillet, quelque 441.238 candidats se présenteront à l’examen national unifié du baccalauréat au titre de l’année 2020. En raison de la pandémie du coronavirus, les épreuves vont se dérouler dans des conditions inédites, afin d’éviter tout risque de contagion. Dans sa livraison du jour, L’Opinion rapporte que 64% des bacheliers sont scolarisés dans les écoles publiques et 8% dans le privé, tandis que les autres 28% sont des candidats libres. Lors de son intervention du 30 juin devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des Représentants, Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale et porte-parole du gouvernement, a déclaré que «l’examen du baccalauréat représente une étape importante et fondamentale lors de laquelle tout le monde est mobilisé pour mener à bien ce rendez-vous national». Le ministre a ainsi assuré que son département a mis en place toutes les dispositions nécessaires pour garantir le bon déroulement du Bac 2020 dans le respect des dispositifs sanitaires en vigueur.



 



Les spécificités du Bac 2020



Selon Les Inspirations Éco, les examens du baccalauréat de cette année connaîtront un certain nombre de changements. Amzazi indique que les candidats devront présenter «une déclaration sur l’honneur signée par eux-mêmes ou par leurs tuteurs, attestant de la prise de connaissance des dispositions de la loi contre la fraude lors de l’examen». Tous les supports électroniques, dont les téléphones portables, sont interdits dans les salles d’examen. Tout étudiant qui viole cette consigne sera accusé de fraude. De plus, parmi les nouvelles mesures adoptées cette année, «la publication d’une copie mise à jour du guide du candidat, la mise à la disposition des étudiants des documents d’encadrement pour les sujets des années passées, ainsi qu’une copie de la loi relative à la répression de la fraude aux examens scolaires et la publication de cadres de référence». La même source précise, en citant le ministre, que «45 centres d’examens ont été mis en place pour le concours de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire» pour permettre aux candidats de les passer à proximité de chez eux. Rappelons qu’en plus des salles de classe, des amphithéâtres universitaires et des stades ont été aménagés pour accueillir les bacheliers afin de veiller à la distanciation corporelle. Concernant les examens de rattrapage, ils auront lieu du 22 au 24 juillet.



 



Mesures spéciales pour les bacheliers atteints du Covi-19



Le site Yabiladi rapporte que le ministère de l’Éducation national n’a pas oublié les candidats au baccalauréat souffrant du coronavirus. Ces derniers, au nombre de 15, passeront les épreuves «au sein même des hôpitaux de campagne et centre de soins où ils sont en quarantaine». La même source soutient qu’il s’agit de 11 élèves admis à l’hôpital de campagne de Benslimane, 3 en cours de traitement à l’hôpital de campagne de Ben Guérir et 1 autre en isolation dans l’hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb. Des centres d’examen ont ainsi été installés dans chacun desdits sites hospitaliers.  



En outre, la tutelle a également recensé 5 candidats au baccalauréat 2020 parmi les Marocains récemment rapatriés de l’étranger, dont 1 est actuellement confiné à Agadir et 4 à Marrakech. Alors que deux de ces étudiants ont préféré passer l’examen pendant la session de rattrapage, les trois autres vont le passer «depuis un centre créé à l’intérieur de l’hôtel où ils sont confinés».



 



Transport gratuit pour les candidats



Ce jeudi 2 juillet, à la veille des épreuves du Bac 2020, le département d’Amzazi a tenu à saluer «les initiatives visant à fournir un service de transport gratuit aux candidats vers les centres d’examen», souligne Hespress Fr. Cette démarche, qui durera tout au long de la période des épreuves, a été lancée dans le cadre d’un partenariat entre les conseils élus, les autorités locales et les entreprises de transport urbain. Elle a pour objectif d’assurer le déplacement des étudiants dans les meilleures conditions sécuritaires et sanitaires. D’autres partenaires ont également offert de se charger à titre gracieux du déplacement des candidats. En réponse, la tutelle a exprimé sa fierté face à cet élan de solidarité qui «reflète en profondeur les valeurs d’entraide et de synergie ancrées au sein de la société marocaine et qui conforte l’effort national pour la réussite de cet évènement national d’envergure».



Recommandé pour vous

Baignade : entre amusement et drames

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, la température a atteint des niveaux élevés dans plusieurs régions. Se baigner est un véritable plaisir et soulagement face à la can…

Classement de Shanghai : bonnet d’âne pour le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le classement de Shanghai des 1.000 meilleures universités du monde est une autre preuve de la faillite du système académi…

Stress hydrique : comment optimiser l’utilisation de l’eau ?

Temps de lecture : 6 minutes

Dans un village à 140 km de Casablanca, les habitants courent chaque matin vers la fontaine ou chez un voisin pour s’approvisionner en eau. «Ç…

Maroc : la jeunesse, moteur de l’économie nationale

Temps de lecture : 5 minutes

La pyramide démographique marocaine donne un aperçu sur le nombre de jeunes âgés de 15 à 24 ans. Cette tranche d’âge est considérée comme la p…

OMP : zoom sur les dysfonctionnements des prisons marocaines

Temps de lecture : 5 minutes

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a présenté, jeudi 4 août à Rabat, les grandes lignes sur « la situation des prisons et des détenus a…

Voyages à l’étranger : quelles sont les conditions en vigueur ?

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que l’été bat son plein, les Marocains sont en quête des destinations de vacances les plus intéressantes. Si certains préfèrent visiter …

Pénurie de compétences : plusieurs pays assouplissent leurs lois sur la migration régulière

Temps de lecture : 5 minutes

C’est désormais une évidence, la crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Les pénuries de travailleurs atteignent des records. Une ré…

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification …

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malais…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tou…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus l…

Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, le…