Relance économique

Temps de lecture : 3 minutes


La relance économique vue par les boursiers

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

L’Association professionnelle des sociétés de Bourse (APSB) a partagé ses propositions pour la relance de l’économie nationale par le marché boursier. Parmi les suggestions présentées, la création d’un fonds de financement destiné à accompagner les entreprises durant cette période de crise et un fonds d’investissement public-privé pour renforcer le financement des PME non cotées en bourse.

Temps de lecture : 3 minutes

Les boursiers font entendre leurs voix et présentent leur contribution pour la relance de la machine économique marocaine. En effet, l’association professionnelle des sociétés de bourse (APSB) a présenté plusieurs recommandations à travers le développement du marché boursier.



 



Diversifier le financement



Première suggestion de l’APSB, le financement de grands projets grâce au lancement du système «Infrastructures Bonds» (obligations garanties par l’État). Ces derniers sont commercialisés auprès du grand public et des institutionnels. Autre suggestion, les «Infrastructures Equities» qui sont des actifs adossés aux projets d’infrastructures, placées auprès des investisseurs qualifiés dans le cadre d’un compartiment dédié.



L’objectif est de diversifier les sources de financement de l’État pour ses grands chantiers (ports, autoroutes, théâtres, centrales électriques…) et d’alléger son budget, rapporte le quotidien les Inspirations éco dans son édition du mercredi 27 mai 2020. Pour l’association, cela permettra également de mobiliser l’épargne nationale sur le long terme auprès des institutionnels nationaux et du grand public, mais aussi d’attirer les devises à travers la mobilisation de fonds internationaux.



 



Autre proposition de l’APSB, le financement du trésor. Cela passe par la création de bons du trésor grand public et défiscalisés, pour capter l’épargne des personnes physiques avec des supports non risqués afin de financer le budget de l’État, souligne le journal l’Économiste dans son édition de ce mercredi.



 



L’association préconise aussi la création de « bons de privatisation », des titres de créances sur le Trésor convertibles en actions au moment de leur introduction en bourse ou au moment de la cession par l’État d’une part d’une société publique. «Dans le contexte de mobilisation nationale post-Covid-19, l’objectif est de donner à l’État les moyens de rebooster l’économie tout en offrant aux Marocains du monde la possibilité de faire fructifier leur épargne avec un très bon couple risque/rendement permettant par la même occasion de renflouer les réserves de change», explique l’APSB.



 



Du côté des sociétés cotées, l’APSB vise à compléter la réforme du Plan d’épargne en actions (PEA), entamée en 2020, en exonérant le montant investi à l’entrée, à l’instar des produits existant sur le marché, afin d’orienter une partie de l’épargne des personnes physiques vers le financement des sociétés cotées ou non cotées.  «Les avantages fiscaux à l’entrée permettront de générer plus d’impôt sur le long et moyen terme», explique l’association. Pour assurer un développement durable au marché boursier, l’APSB rappelle le besoin d’activer les mécanismes du prêt/emprunt de titres, du marché à terme et de la loi sur les OPCVM afin de développer l’attractivité du marché sur le long terme et créer de la liquidité.



Recommandé pour vous

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enq…

Pleins feux sur les atouts logistiques du Maroc

Temps de lecture : 7 minutes Le Maroc a fait des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires un levier de développement, en y consacrant de lourds investisseme…

PLF 2023 : la réforme fiscale dans le collimateur

Temps de lecture : 5 minutes La réforme fiscale inscrite dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) continue de susciter la colère des professionnels libéraux. Du côté des …

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré…

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé …

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après …

PLF-2023 : Nadia Fettah présente les principales mesures fiscales

Temps de lecture : 5 minutes La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a présenté, lundi 14 novembre, les principales mesures fiscales prévues dans le cadre …

Les limites du PLF 2023 : analyse du Pr Nabil Adel

Temps de lecture : 9 minutes La trajectoire de ce projet de loi de Finances (PLF) n’annonce rien de bon. Ce dernier s’inscrit dans la continuité des précédents PLF, et ne prend pa…

Transparence fiscale : quels progrès réalisés par le Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes Un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), rendu public, ce mercredi 9 novembre, met en avant les progr…

AFEM : la croissance durable au cœur de l’entrepreneuriat féminin

Temps de lecture : 5 minutes Le monde des entreprises et des affaires a connu plusieurs mutations ces dernières années. Prouver que ce secteur n’est pas l’apanage des hommes seule…

Dégroupage : des experts évalueront le préjudice subi

Temps de lecture : 4 minutes C’est un feuilleton qui n’en finit pas. Après l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), c’est au tou…

Filière laitière : une baisse de la production de plus en plus préoccupante

Temps de lecture : 5 minutes Le lait se fait de plus en plus rare. Ces derniers mois, l’approvisionnement du marché national en lait a enregistré une baisse notable. Les collectes…