Temps de lecture : 3 minutes


L’approvisionnement pendant le Ramadan sera stable et durable

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le mois de jeûne intervient cette année en pleine pandémie du coronavirus. Alors que les Marocains s’apprêtent à vivre un Ramadan confiné, les professionnels du secteur sont mobilisés pour assurer un approvisionnement régulier des produits agricoles et alimentaires. La commission interministérielle chargée de ce suivi assure également la stabilisation des prix sur le marché national.

Temps de lecture : 3 minutes

Le mois du jeûne est généralement synonyme de forte consommation ménagère. Cette année, alors que le Ramadan intervient en pleine pandémie, l’approvisionnement des marchés continue d’inquiéter les citoyens.



Afin d’éviter toute pénurie ou hausse des prix durant le mois sacré, la Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix, a tenu une réunion, ce lundi 20 avril. Durant cette rencontre, les membres de la Commission, qui suivent la situation des marchés nationaux depuis le début de la crise sanitaire au Maroc, se sont entretenus avec les représentants de quelques institutions publiques et les représentants du ministère de l’Agriculture et du ministère de l’Industrie et du Commerce. Cette réunion avait pour objectif d’examiner la situation de l’approvisionnement, des prix et du contrôle sur le marché marocain depuis le début de l’état d’urgence sanitaire et notamment durant le mois sacré. Les intervenants ont également fait le point sur les efforts fournis, les résultats des secteurs concernés par l’approvisionnement ainsi que la disponibilité des biens et produits les plus consommés durant le Ramadan.



En dépit de l’état d’urgence sanitaire, les marchés sont normalement approvisionnés, couvrant largement les besoins estimés des prochains mois. La Commission interministérielle a confirmé que «l’offre en céréales et légumineuses correspond à la consommation de 4 mois, sans tenir compte des quantités en cours d’importation après la suspension des droits de douane». Pour les fruits et légumes, «les surfaces emblavées et la production estimée» permettra de couvrir les besoins jusqu’à la fin de l’année en cours, ajoute la commission. En ce qui concerne l’activité de la pêche, qui était mise à l’arrêt en raison de l’état d’urgence sanitaire, reprend progressivement. Ainsi, étant donné que cette reprise coïncidera avec l’amélioration des conditions climatiques, les débarquements de poissons devront connaître une hausse, prévoit le département.



À la suite de la réunion, la commission a souligné la stabilité des prix de la majorité des produits de base sur les marchés marocains, ajoutant que les prix moyens des légumes ont poursuivi leur tendance à la baisse par rapport à la semaine dernière. En effet, le prix des tomates a baissé de 4% et celui des pommes de terre a chuté de plus de 3%.



Enfin, concernant le contrôle des prix, des transactions commerciales et de la qualité des produits alimentaires, durant la période du 1er au 22 avril 2020, les commissions mixtes de contrôle ont organisé des interventions dans environ 30.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage. Ces opérations ont conduit à la constatation de 417 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires, ainsi qu’à la saisie et à la destruction de plus de 166 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises.


Stress hydrique : le CNDH livre ses recommandations

Stress hydrique : le CNDH livre ses recommandations

Intitulé "Le droit à l’eau...des approches pour lutter contre le stress hydrique", le dernier mémorandum du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a été présenté, mardi 7 fé…
Turquie-Syrie : les dégâts d’un séisme mortel

Turquie-Syrie : les dégâts d’un séisme mortel

Un autre drame a secoué le sud de Turquie et la Syrie. Après le séisme du dimanche 5 au lundi 6 février (magnitude 7,8), une deuxième secousse s'est produite au petit matin ce 7 fé…
Hausse des prix : les Marocains impactés et inquiets

Hausse des prix : les Marocains impactés et inquiets

C’est l’un des sujets les plus brûlants en ce début d’année. Viandes rouge et blanche, œufs, fruits et légumes... Les produits alimentaires pèsent de plus en plus lourd dans le bud…
Nouvelle année judiciaire 2023 : vers plus d’efficacité judiciaire

CSPJ : vers un renforcement de l’efficacité judiciaire en 2023

Avec la Haute approbation du roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), la nouvelle année judiciaire 2023 s’est ouverte, lundi 6 février à Rabat.…
Santé : comment affronter ce grand froid ?

Santé : comment affronter ce grand froid ?

Il existe plusieurs façons de se prémunir contre le virus de la grippe. L’une des plus efficaces est de booster son système immunitaire. En effet, plus votre système immunitaire es…
Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…