Temps de lecture : 3 minutes


Le Maroc prépare un « déconfinement » progressif

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Anticipant le déconfinement, les autorités marocaines ont adopté plusieurs mesures pour contenir davantage la propagation du Coronavirus. Le royaume a appelé les citoyens à respecter les mesures de distanciation sociale, de confinement et le port des masques de protection pour mettre fin à la progression du virus. Le pays essaie de préparer dès maintenant la levée de l’état d’urgence sanitaire afin d’éviter tout risque de recrudescence.

Temps de lecture : 3 minutes

Au Maroc, la pandémie du coronavirus a contaminé à ce jour 1141 personnes et a couté la vie à 83 autres. Pour faire face à ce virus mortel, le royaume a déclaré l’état d’urgence sanitaire le 20 mars 2020. Cette période, qui prendra fin le 20 avril, pourrait éventuellement être prolongée par le gouvernement en cas d’aggravation de la situation. Bien qu’il soit difficile de prédire la date du pic de la pandémie ou sa fin, le pays s’efforce de mobiliser tous les instruments et mécanismes nécessaires pour l’endiguer.



Dr Mohamed Amin Berraho, professeur universitaire à la Faculté de médecine et de pharmacie de Fès, rappelle ainsi à Médias24 l’importance des recommandations du ministère de la Santé, dont la distanciation sociale et le confinement. En outre, il a tenu à souligner que le Maroc est encore au stade 2 de la pandémie et que si les citoyens persévèrent et continuent d’appliquer les consignes de confinement ainsi que les dispositifs de l’état d’urgence sanitaire, le pays pourrait éviter d’importantes pertes humaines.



Anticipant le déconfinement de la population, les autorités publiques ont de leur côté engagé diverses dispositions pour renforcer le système sanitaire. Selon Aujourd’hui le Maroc, ils ont mobilisé les ressources humaines et les moyens matériels nécessaires pour : remédier à la surcharge des salles de réanimation dans les hôpitaux ; pour poursuivre le traitement normal des autres pathologies autre que le Covid-19 ; pour la généralisation de l’utilisation de tests rapides permettant de prévenir la maladie et de réduire la contagion ; pour prévenir d’une éventuelle réémergence du virus. Le quotidien ajoute que le gouvernement marocain, à l’instar des pays asiatiques, a adopté plusieurs précautions, notamment la désinfection continue des endroits publics et professionnels ainsi que le port du masque de protection. Notons qu’à partir de ce mardi 7 avril, le port des masques de protection est devenu obligatoire à l’extérieur. Cette décision a été actée et annoncée par les ministères de la Santé, de l’Intérieur, des Finances et du Commerce et de l’Industrie. Lesdits départements ont également prévenu que cette mesure se conforme à l’article 4 du décret-loi 2.20.292, et que toute violation de ses dispositions peut entraîner des peines de prison allant d’un à trois mois et d’une amende de 300 à 1300 dirhams.



Enfin, il est important de mentionner qu’à ce stade le Maroc multiplie les efforts pour limiter et freiner la propagation du coronavirus. Le pays cherche à éviter l’augmentation du nombre de cas, pour que ses structures hospitalières ne souffrent pas de surcharge et qu’elles réussissent à contenir au mieux la pandémie. Si les recommandations du gouvernement sont respectées à la lettre, la courbe des infections pourrait s’aplatir et la fin du confinement pourrait devenir très proche.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…