Aller au contenu principal

Coronavirus : entre espoir et mobilisation

Le ministère de la Santé affirme que le Maroc a bien su gérer la pandémie du Coronavirus. Il soutient que les infections sont en déclin depuis dimanche 29 mars, et prévoit un aplatissement plus conséquent de la courbe de l’évolution du Covid-19. Pour faciliter l’identification des cas de contamination, le royaume a décidé de commander 100000 nouveaux kits de dépistage. De leur côté, les Forces armées royales ont appelé les retraités de leur service de santé à se préparer à rejoindre la lutte contre le Coronavirus.

Par Nora Jaafar, Publié le 02/04/2020 à 12:31, mis à jour le 06/01/2021 à 10:21          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Coronavirus : entre espoir et mobilisation

Le ministère de la Santé est optimiste quant au déclin du nombre d’infections au Coronavirus au Maroc. Il a annoncé, ce jeudi 2 avril, que le nombre de contaminations a atteint 676 personnes et 39 pour les décès. Les guérisons se sont élevées quant à elles à 29 et les cas exclus après un résultat négatif sont de 2726. Lors d’une interview avec la chaine de télévision 2M, Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, a expliqué que les autorités sanitaires ont besoin de près de trois semaines pour s’assurer du rétablissement des patients infectés par le Covid-19. Il estime que le taux de mortalité dans le pays est de 5,6 %, soit beaucoup plus faible que celui enregistré dans d’autres pays (11% en Italie), rapporte Médias24. Ait Taleb a précisé que l’évolution de l’épidémie du Covid-19 au Maroc est lente, et ce grâce aux procédures proactives que le gouvernement a instaurées pour contenir le virus.

 

Légère baisse du nombre d’infections

De son côté, Dr Mohamed Lyoubi, directeur de l’épidémiologie au sein du ministère de tutelle, a affirmé mercredi s’attendre à «un aplatissement de la courbe de l’évolution des cas testés positifs au Coronavirus, à condition que les mesures de confinement soient respectées scrupuleusement par les citoyens, même à l’intérieur de leur domicile». Il a tenu à préciser qu’il serait prématuré de présenter des spéculations sur la progression de la pandémie «puisqu’elles relèvent de projections fondées d’habitude sur des suppositions qui pour la plupart ne sont pas très précises». Et d’ajouter que pour le moment le nombre de cas va continuer d’augmenter, mais que la courbe de cette hausse aura une tendance baissière, grâce à la fermeture des écoles, l’interdiction des grands rassemblements, des voyages et des déplacements, ainsi que l’ensemble des dispositifs relatifs à l’état d’urgence sanitaire en vigueur, indique H24Infos.

 

De nouveaux kits de dépistage

Afin d’améliorer la stratégie d’identification des cas contaminés, le royaume a décidé d’acquérir 100000 kits de dépistage rapide. Contrairement aux tests PCR actuellement utilisés, et qui prennent près de 24 heures pour donner des résultats, ces nouveaux tests antigéniques seront plus rapides et plus précis, rapporte Hespress Fr. Selon Dr Mohamed Lyoubi, le Maroc ne peut pas acheter tout ce lot en une seule fois, mais compte s’en procurer «en quantité suffisante». L’expert en santé a déclaré que le pays est maintenant en train de diversifier son expertise de laboratoire pour optimiser le rendu des diagnostics du Covid-19. Et d’ajouter que «l’objectif est d’étendre l’offre de dépistage aux zones les plus reculées, afin de ne plus utiliser systématiquement les laboratoires nationaux de référence ou les centres hospitaliers universitaires (CHU)». Le directeur de l’épidémiologie a par ailleurs dénoncé les informations qui circulent affirmant que le royaume aurait acheté des kits de dépistage sud-coréens.

 

Mobilisation des réservistes des FAR

Pour faire face à la pandémie du Covid-19, tous les acteurs du secteur de la santé ont été appelés à se mobiliser. En plus du personnel soignant civil, libéral et militaire, les réservistes (médecins, infirmiers et autres techniciens) des services de santé des Forces armées royales (FAR) se préparent également à rejoindre la lutte contre le Coronavirus. Selon Le360, l’état-major des FAR aurait été contacté ces derniers pour consolider les rangs des professionnels de la santé, «mais cela reste une éventualité».

Pour rappel, c’est le roi Mohammed VI qui a donné l’ordre aux médecins militaires de soutenir leurs homologues civils. De leur côté, les professionnels libéraux du secteur, cliniques et cabinets, ont également offert leurs services à titres gracieux pour contribuer au traitement, à l’accueil et à l’hospitalisation des personnes atteintes du Coronavirus.

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...