Aller au contenu principal

Coronavirus : mobilisation et coup de gueule des médecins libéraux

La pandémie continue de se propager au Maroc (516 contaminations) et les médecins libéraux déplorent une grave pénurie d’équipements de protection. Tout en affirmant joindre leurs forces à celles de leurs confrères du secteur public et des forces armées royales, ils dénoncent une situation de plus en plus risquée pour eux. Dans le même temps, les différentes associations du secteur médical privé ont mis à la disposition des autorités publiques 500 cliniques tout équipées.

Par Nora Jaafar, Publié le 30/03/2020 à 12:15, mis à jour le 30/03/2020 à 13:45
Teaser Media
Coronavirus : le coup de gueule des médecins libéraux

Le ministère de la Santé a fait état, ce lundi 30 mars, de 16 nouvelles infections au coronavirus ainsi que de trois nouveaux décès. Le bilan actuel de la pandémie s’élève ainsi à 516 contaminations, 29 décès et 14 guérisons. Les derniers cas recensés ont été confirmés par le laboratoire de l’Institut Pasteur-Maroc et le Centre national de la grippe et des virus respiratoires relevant de l’Institut d’hygiène de Rabat. Le ministère ajoute aussi que les résultats des tests sur 1920 personnes, soupçonnées d’être porteuses du virus, ont tous été négatifs au Covid-19. Et de préciser que la région de Casablanca-Settat reste celle qui compte le plus d’infections avec 149 cas, suivis de Marrakech-Safi (94), de Fès-Meknès (88), de Rabat-Salé-Kénitra (86), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (37), de l’Oriental (21), de Béni Mellal-Khénifra (17), de Souss-Massa (15), de Daraa-Tafilalet (8) et de Guelmim-Oued Noun (1). Selon le site du ministère, aucun cas n’a été relevé dans les régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Laâyoune-Sakia El Hamra.

 

Le coup de gueule des médecins libéraux

Alors que la pandémie progresse davantage dans le pays, les médecins du secteur privé déplorent une grave pénurie des équipements de protection (casaques jetables, charlottes, visières, masques). D’après Médias24, initialement prévue le vendredi 27 mars, la distribution de ces équipements ne commencera que ce lundi. Cette tâche a été confiée par l’État au Conseil de l’Ordre des médecins. Ce manque de matériels a suscité l’indignation de plusieurs soignants qui déplorent que nombre de leurs confrères sont actuellement en isolation, car ils ont été en contact avec des cas contaminés. Bien que les professionnels de la santé du secteur libéral maintiennent l’ouverture de leurs cabinets, ils se retrouvent aujourd’hui obligés de fermer boutique et de procéder à la téléconsultation, en attendant de recevoir des équipements de protection. Une démarche illégale puisque pour fermer son cabinet, le médecin se doit de déposer un dossier auprès du conseil de l’Ordre, puis le jour où il décide de pratiquer de nouveau, il doit obtenir une autorisation pour le rouvrir.

Par ailleurs, les médecins libéraux dénoncent également que la pénurie des équipements de protection menace la santé de leurs confrères et de leurs patients. Ils confient à Médias24 : «Certes, les supermarchés, les bouchers ou les boulangeries sont des hubs à risques où il faut adopter un comportement prudent, mais vous en conviendrez, il n’est pas d’environnement plus risqué que les organismes de santé aujourd’hui, quels qu’ils soient». Et de souligner que quand un médecin est infecté il court le risque de contaminer ses patients (et l’on parle de contaminer des gens pendant 2, 3 voire 4 semaines avant constatation potentielle des symptômes). Pire encore, poursuit la même source, ces patients de par leur présence dans un cabinet sont forcément des individus vulnérables puisqu’ils sont déjà affaiblis par les raisons qui les ont initialement poussés à aller consulter un professionnel.

 

Mobilisation de 500 cliniques privées

Les médecins du privé ont toutefois tenu à préciser qu’ils sont sur le même front que leurs confrères des secteurs publics et des forces armées royales. Malgré l’absence d’équipement de protection, l’Association nationale des cliniques privées, le Syndicat national du secteur libéral, le Syndicat de médecine générale et le Collège syndical national des médecins spécialistes privés ont indiqué, dans un communiqué de presse ce dimanche 29 mars, être «totalement mobilisés pour accompagner les besoins du citoyen marocain en cette période cruciale». Selon Hespress FR, lesdits organismes ont mis à la disposition des autorités publiques 500 cliniques avec toutes leurs capacités matérielles et humaines. «Des lits de réanimation et des structures entières sont dédiés pour soutenir l’effort de toute une nation. Des médecins réanimateurs privés viennent en aide à leurs consœurs et confrères dans les structures publiques», précise le communiqué.

Enfin, rappelons que malgré l’intervention des médecins militaires, sur instruction du roi Mohammed VI, le corps médical public commence à montrer des signes de fatigue. L’augmentation des nombres de cas contaminés a conduit ces derniers à s’éloigner de leurs familles et de leurs proches pour éviter tout risque de contagion. Exhortant les citoyens à la vigilance et au respect des mesures mises en place pour les protéger du coronavirus, le secteur de la santé, libéral, public et militaire, réitère qu’il est essentiel de se confiner à domicile pour contenir la propagation du Covid-19 et pour les aider à venir à bout de cette pandémie mortelle.

France-Maroc : reprise de la délivrance des visas

Ce lundi 14 juin, l’ambassade de France au Maroc a publié un communiqué annonçant la reprise des rendez-vous pour les demandes de renouvèlement de visa de court séjour. «Les rendez-vous pour les deman...

Marhaba 2021 : nette baisse des prix des billets d'avion

Après consultation ce lundi matin du site de la Royal Air Maroc (RAM), les prix des déplacements d’...

Hajj 2022 : maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441 de l’hégire

Ce week-end, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé le maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441/2020 de l’hégire pour la prochaine saison du Hajj. Selon la Comm...

L'Euro à l'ère de la Covid-19

La Coupe d'Europe 2020 a démarré vendredi dernier après une attente d'un an en raison de la pandémie de la Covid-19. Dans ce podcast réalisé par TelQuel, les journalistes Landry Benoit et Karim Dronet...

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...