Aller au contenu principal

Elections 2021 : réunion imminente entre El Otmani et les partis politiques

Saad Dine El Otmani démarrera prochainement les discussions politiques autour des élections législatives de 2021. Le chef du gouvernement devrait présider dans les prochains jours une réunion consultative avec les secrétaires généraux des différents partis politiques. Le ministère de l’Intérieur s’occupera quant à lui des consultations sur les lois qui encadreront la prochaine échéance législative.

Par Mohamed Laabi, Publié le 28/02/2020 à 16:35, mis à jour le 28/02/2020 à 17:57
Teaser Media
El Otmani

L’heure est au rassemblement. Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, devrait s’entretenir dans les prochains jours avec les secrétaires généraux des différents partis politiques. L’objet de la rencontre est d’organiser les prochaines campagnes législatives. Le journal Al Massae affirme, dans son numéro du vendredi 28 février 2020, que la réunion d’El Otmani avec les partis politiques sera suivie d’une autre réunion qui liera cette fois-ci le ministère de l’Intérieur aux partis politiques. Cette dernière sera consacrée à la présentation de l’évaluation générale du gouvernement sur la façon d’organiser les élections de 2021.

La même source souligne que ces appels de réunions sont demandés par certains partis politiques, dont l’Istiqlal, l’USFP et le PPS. Ces derniers veulent lancer le processus de discussions suffisamment à l’avance pour que les élections se déroulent dans les meilleures conditions.

Unifier le seuil d’éligibilité à 3%

L’échéance de 2021 présente la particularité de coïncider avec la fin de différents mandats électoraux. Il s’agira donc d’organiser les élections communales, régionales, législatives, celles des différentes chambres professionnelles et le scrutin des représentants des salariés.

D’après l’Économiste, l’Istiqlal et l’USFP sont en train de préparer des propositions qu’ils comptent soumettre au gouvernement pour la réforme des lois électorales. Une commission composée de deux membres de chaque formation s’est réunie lundi pour avancer sur ce dossier. Parmi ces changements qu’ils proposent dans les lois électorales, la réforme de la loi sur les partis.

L’Istiqlal et l’USFP souhaitent en effet unifier le seuil d’éligibilité pour les deux élections. Le seuil d’éligibilité pour avoir des sièges au parlement est aujourd’hui fixé à 3% du total des votes pour les élections législatives et à 6% pour les collectivités territoriales. Ils demandent d’unifier ce seuil à 3% pour les deux élections. Reste à savoir maintenant si le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, sera du même avis…

Espagne-Maroc : quid de la concession du gazoduc Maghreb-Europe ?

Après avoir exclu l’Espagne de l’opération Marhaba 2021, le Maroc aurait interrompu les négociation...

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...