ide_maroc_1

Temps de lecture : 3 minutes


L’investissement international toujours en panne

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les tensions géopolitiques et commerciales et la montée du protectionnisme auront encore pesé sur l’investissement international. En 2019, et pour la quatrième année consécutive, les investissements directs étrangers (IDE) ont reculé pour atteindre 1 394 milliards de dollars, a relevé la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Les tendances des IDE sont variées selon les régions. Les flux vers l’Afrique ont augmenté de 3% atteignant 49 milliards de dollars. Ceux en direction du Maroc ont dévissé de 45% après une année 2018 exceptionnelle.

Temps de lecture : 3 minutes

Pour la quatrième année consécutive les investissements directs étrangers ont reculé en 2019 pour atteindre 1 394 milliards de dollars a relevé la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced) dans son rapport annuel sur les investissements directs étrangers (IDE). Les tensions géopolitiques et commerciales auront encore pesé. Mais, l’on semble entrevoir le bout du tunnel sur les dossiers Chine-USA et le Brexit. Par ailleurs, la montée du protectionnisme contribue à entraver l’investissement international.



Une situation hétérogène



Les tendances des IDE sont variées selon les régions. Les flux vers les pays développés ont baissé de 6% à 643 milliards de dollars alors que ceux ayant pris la direction des économies en développement sont demeurés stables à 695 milliards de DH. Seules l’Afrique et l’Amérique latine et Caraïbes étaient en hausse l’année dernière.



Cette année, l’Afrique a capté 49 milliards de dollars, en hausse de 3%. Le Maroc a accueilli 2 milliards de dollars d’investissements étrangers. Le flux net a dévissé de 45% sur un an. Cette chute des IDE est à relativiser dans la mesure où le Maroc a enregistré en 2018 une année record. Le flux net (recettes-dépenses) s’était établi à 3,5 milliards de dollars, un plus haut sur dix ans. Les recettes avoisinaient 5 milliards de dollars, grâce notamment à la transaction entre Saham Group et le sud-africain Sanlam. Ce dernier avait racheté l’activité assurance du groupe marocain.



Le Maroc en berne



Si l’année 2018 fut exceptionnelle, la cuvée 2019 est en revanche l’une des moins dynamiques sur les sept dernières années. Le bilan du Maroc a pesé sur la performance régionale puisque les IDE y ont baissé de 11 %. Cette contre-performance masque, une hausse de 5% à 8,5 milliards de dollars des capitaux attirés par l’Égypte. Après quelques années difficiles, le pays redevient attractif grâce notamment aux réformes qui y sont menées. En 2017, Attijariwafa bank y a investi plus de 500 millions de dollars en rachetant 100% de Barclays bank Egypt. En dehors du secteur pétrolier et gazier, les télécommunications, le tourisme ou encore l’immobilier bénéficient d’un afflux de capitaux.



Sur le reste du continent, les autres poids lourds que sont le Nigéria et l’Afrique du Sud continuent à rester attractifs aux yeux des investisseurs. La première économie africaine a attiré 3,4 milliards de dollars d’IDE alors que l’Afrique du Sud a drainé 5 milliards de dollars.



Recommandé pour vous

11 ans d’exercice : le CESE dresse son bilan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, mardi 27 septembre à Rabat…

Réunion trimestrielle de BAM : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé d’élever le taux directeur (TR), le passant de 1,…

Journée mondiale du tourisme : repenser le secteur pour un avenir meilleur

Temps de lecture : 5 minutes

L’ensemble du secteur du tourisme célèbre, ce mardi 27 septembre, la journée mondiale du secte…

Hydrocarbures : ce que préconise le Conseil de la concurrence dans son nouvel avis

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de la concurrence a publié, lundi 26 septembre, son avis n°A/3/22 sur « la flambée …

Conseil de BAM : faut-il s’attendre à une hausse du taux directeur ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) tiendra, mardi 27 septembre, sa troisième réunion de politique monétaire…

Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un c…

Impériales : les médias, une force et une influence

Temps de lecture : 4 minutes

“Les Impériales” est de retour cette année, avec une nouvelle vision, de nouvelles perspective…

Les Impériales 2022 : le nation branding s’invite au débat

Temps de lecture : 4 minutes

Le lancement officiel de la cinquième édition « Les Impériales 2022 », rendez-vous annuel des …

Programme de développement des zones de montagne : quel bilan ?

Temps de lecture : 4 minutes

Mis en œuvre depuis 2015, le Programme de développement des zones de montagne (PDRZM) a été cl…

Gazoduc Nigeria-Maroc : le projet prend forme

Temps de lecture : 4 minutes

Le projet de gazoduc reliant le Nigeria au Maroc, et qui doit aussi approvisionner l’Afrique d…

Tourisme : une saison estivale qui dépasse les espérances

Temps de lecture : 5 minutes

La fréquentation touristique au Maroc a retrouvé des couleurs, malgré l’inflation. Bien que le…

Comptes régionaux 2020 : les disparités entre les régions persistent

Temps de lecture : 4 minutes

L’année 2020 a été marquée par la pandémie de la Covid-19 et sa propagation à l’échelle mondia…