Aller au contenu principal

Climat : l'urgence de la finance verte

Depuis la COP21 et la signature de l’Accord de Paris, la communauté internationale a adopté plusieurs mesures pour lutter contre le changement climatique. Du 25 au 29 novembre à Paris, plusieurs représentants financiers et responsables de sociétés internationales se sont rassemblés dans le cadre de la Semaine pour le Climat. Une série d’évènements autour des objectifs du Développement Durable ont été programmés le long de cette semaine, qui a été clôturée par le Climate Finance Day. Cependant, la crise s’avère être plus grave que prévu, et menace les écosystèmes naturels et l’avenir de l’humanité.

Par Khansaa Bahra, Publié le 29/11/2019 à 11:21, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Sous le Haut Patronage d’Emmanuel Macron et de Bruno Le Maire, le monde financier, les entreprises, la société civile, les autorités locales et les pouvoirs publics se sont réunis à Paris du 25 au 29 novembre, dans le cadre de la Semaine pour le climat. Cette dernière a été clôturée ce vendredi par le Climate Finance Day. Ce rendez-vous annuel vise à pousser l’industrie financière mondiale à s’engager davantage dans la lutte contre le changement climatique. Afin de présenter des solutions novatrices pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, la finance verte s’invite dans ce débat politique. La 5e édition du Climate Finance Day, organisée par Finance for Tomorrow, a été consacrée au thème « Financing a Just Transition » (Financer une cause juste). Ce vendredi 29 novembre, le secteur bancaire a échangé cette thématique, puisque la transition écologique ne se produira pas sans une implication des banques et des assureurs.

 

Plus le temps passe, plus les pays doivent multiplier leurs efforts pour éviter une imminente crise climatique :

 

 

Puisque le monde a échoué à réduire ses émissions de gaz à effet de serre entre 2009-2019, il est désormais crucial d’accélérer l’action contre le changement climatique. En effet, sur la 10e édition du rapport annuel « Emissions Gap Report », publié le mardi 26 novembre, les experts du programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), ont indiqué que les émissions mondiales ont augmenté de 1,5 % en moyenne par an au cours de cette dernière décennie. L’ONU a ainsi souligné que les émissions mondiales doivent baisser de 7,6 % chaque année entre 2020 et 2030. Selon les scientifiques, il est nécessaire de respecter les limites d’augmentation de température, qui sont de 1,5 °C (objectif de l’Accord de Paris), pour éviter des conséquences désastreuses.

 

La pollution au Maroc : le prix de la croissance économique

Au Maroc, une forte croissance économique a été enregistrée grâce au développement de plusieurs secteurs, notamment ceux de l’énergie et du transport. Cependant, le progrès économique entraîne une hausse rapide des émissions polluantes. Bien que la qualité de l’air des villes marocaines est moins préoccupante que celle de l’Inde, elle a été à l’origine de 8 750 décès en 2017, rapporte Challenge. Cette pollution croissante coûte chaque année 1,04 % du PIB du royaume, soit 10 milliards de DH. 

 

Par ailleurs, le Maroc évolue vers un développement durable plus efficient. Rappelons que, selon un indice qui classe les efforts d’un pays en matière de prévention du changement climatique (2019 Climate Change Performance Index), le Maroc est le deuxième pays le plus performant au monde — battu seulement par la Suède. Le royaume est également le seul pays africain à avoir atteint un niveau aussi « élevé » dans ce classement.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...