La hausse des prix de carburant provoque l’ire des Iraniens (1)

Temps de lecture : 3 minutes


La tension monte en Iran !

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Des manifestations ont éclaté en Iran ces derniers jours après la décision brutale des autorités d’augmenter le prix du pétrole dans le cadre d’efforts visant à atténuer les répercussions des sanctions américaines qui paralysent l’économie du pays. Cette décision, annoncée le 15 novembre à minuit, a entraîné la mise en place d’un programme de rationnement et la réduction des subventions, faisant grimper les prix d’au moins 50 %. L’ONU et Amnesty International s’inquiètent de l’usage de la force employé pour contenir les manifestations.

Temps de lecture : 3 minutes


 




Ces changements, explique le gouvernement iranien, visent à recueillir des fonds pour distribuer de l’argent liquide aux citoyens les plus démunis du pays, mais de nombreux Iraniens déjà aux prises avec une inflation croissante ont rapidement protesté contre cette nouvelle politique.



 



Qu’est-ce qui a été décidé ?



Le plan a été approuvé par le Conseil suprême de coordination économique, composé du Président Hassan Rouhani, du chef du pouvoir judiciaire Ebrahim Raisi et du Président du Parlement Ali Larijani. L’organisme a ainsi décidé que les véhicules à usage privé seraient limités à 60 litres de carburant par mois, tandis que le prix de l’essence augmenterait de 50 % pour atteindre 15 000 rials iraniens (0,13 dollar sur le marché libre) par litre. Tout achat de carburant en sus des rations allouées entraînera des frais supplémentaires de 30 000 rials (0,26 dollar) par litre.



 



Malgré cette mesure, l’essence reste moins chère en Iran — où se trouvent les quatrièmes réserves mondiales de pétrole brut — que presque partout ailleurs dans le monde. Bien que le peuple s’attendait à une hausse des prix, beaucoup de gens sur les réseaux sociaux ont souligné que les revenus moyens sont trop faibles pour absorber confortablement cette hausse.



 



Quelle a été la réaction des Iraniens ?



Cette nouvelle démarche a déclenché des manifestations dans les villes et les villages de l’Iran, les conducteurs abandonnant leurs véhicules sur les autoroutes et les militants bloquant les routes. Des dizaines de banques et de magasins ont été incendiés et vandalisés. En outre, plusieurs milliers de personnes ont pris part aux protestations, ce qui a incité les forces de sécurité et les autorités iraniennes à appliquer un « blocus quasi total d’Internet », révèle le service de surveillance NetBlocks.



 



Par ailleurs, au moins 11 personnes — cinq membres des forces de sécurité et six civils — ont été tuées dans les troubles, selon les chiffres recueillis par Al Jazeera. Les médias iraniens ont quant à eux rapporté, le lundi 18 novembre, que trois membres des forces de sécurité ont été poignardés à mort par des « émeutiers » près de la capitale, Téhéran, mais que les autorités n’ont pas encore annoncé le bilan officiel des morts.



 



De son côté, le groupe de défense des droits de l’homme, Amnesty International, a déclaré hier (mardi 19 novembre) qu’au moins 106 personnes avaient été tuées lors des manifestations et a accusé les autorités de mener une « répression brutale et mortelle ». Les Nations unies ont, pour leur part, appelé les autorités iraniennes à limiter le recours à la force pour disperser les militants et à respecter les droits des manifestants à la liberté d’expression et au rassemblement pacifique.


Iran, Sanctions commerciales, manifestations, pétrole

Recommandé pour vous

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié par l’Organisation des Nations unies pour l’alim…

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans frontières (RSF) a livré ce mardi 3 mai son nouveau …

Les dépenses militaires mondiales atteignent un niveau record en 2021

Temps de lecture : 6 minutes

Le constat du dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Stockholm International Peace Research Instit…

Washington : participation active de la délégation marocaine aux réunions BM-FMI

Temps de lecture : 7 minutes

Une délégation marocaine conduite par la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a eu d’intenses activités à Washington à…

ONU/Sahara : le point sur les consultations du Conseil de sécurité

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu, ce mercredi à New York, sa réunion semestrielle de consultations à huis clos sur la question du Sahara…

Climat : le Giec appelle à « la révolution » pour sauver la planète

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis sa création en 1988, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a consacr…

Migrations forcées : la guerre et le réchauffement climatique n’épargnent plus les civils

Temps de lecture : 4 minutes

Il a fallu attendre la journée mondiale de l’eau, le 22 mars 2022, pour rappeler les circonstances climatiques que connait le monde actuelleme…

Guerre en Ukraine : une cinquantaine de morts, réunion extraordinaire au Conseil de l’Europe

Temps de lecture : 6 minutes

Selon un communiqué des garde-frontières ukrainiens, cité par les médias, les forces terrestres russes sont entrées dans le pays et «des attaq…

La crise en Ukraine : peut-on encore refermer la boîte de Pandore ?

Temps de lecture : 3 minutes

Certains analystes estiment que la crise ukrainienne serait initiée par les pays occidentaux qui ont ouvert la « boîte de Pandore », par leur …

Voyageurs de pays tiers : l’UE actualise sa recommandation

Temps de lecture : 5 minutes

«Les modifications introduites donnent suite à l’évolution de la pandémie, à la hausse du taux de vaccination et à l’administratio…

Crise ukrainienne : la stratégie du jeu d’échecs de Poutine

Temps de lecture : 4 minutes

Le président russe est un maître en stratégie, un excellent joueur d’échecs. Il dispose d’une vision sur le long terme et sur les futures pièc…

Ukraine : comprendre les dessous de la crise avec la Russie

Temps de lecture : 6 minutes

L’escalade de tension entre Moscou et Kiev s’envenime, surtout après le déploiement massif des soldats russes à la frontière ukrainienne. Cett…