Aller au contenu principal

De nouvelles sanctions américaines "majeures" contre l'Iran

Par Khansaa Bahra, Publié le 24/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L’Iran se trouve dans une position économique « très dangereuse » alors que les États-Unis leur imposent de nouvelles sanctions « majeures ».

 

Le président Donald Trump menace, ce lundi 24 juin, d’appliquer de nouvelles sanctions à l’Iran, intensifiant ainsi les pressions sur la République islamique alors que son économie est mise à rude épreuve sous le poids des restrictions financières.

 

Donald Trump a en revanche autorisé secrètement, indiquent le Washington Post et Yahoo! News, des cyberattaques contre les systèmes de défense iraniens. Le Pentagone refuse de se prononcer à ce sujet, mais selon le ministre iranien des Télécommunications, aucune « cyberattaque » contre l’Iran « n’a réussi ».

   

Por rappel, six pétroliers et un drone-espion américain ont été attaqués depuis le mois de mai dans le détroit d’Hormuz ou à proximité, ce dernier est la voie de transit la plus fréquentée au monde par les cargaisons de pétrole transportées par mer qui sépare l’Iran des États du Golfe.

 

La série d’attaques a attisé les tensions entre Washington et Téhéran. Samedi dernier, Trump a déclaré sur Twitter qu’il imposerait des sanctions supplémentaires sur l’Iran afin de l’empêcher de s’approvisionner en armes nucléaires. Les États-Unis leur ont déjà imposé des sanctions au niveau de l’industrie pétrolière ainsi que d’autres secteurs.

 

Le président américain a ajouté que la pression économique serait maintenue à moins que les dirigeants iraniens ne changent de position.

 

« Nous pouvons affirmer sans crainte que les recettes pétrolières iraniennes ont été réduites d’au moins deux tiers, ce qui les place dans une situation économique très précaire », a déclaré Cailin Birch, économiste mondial à l’Economist Intelligence Unit (EIU).

 

« Ils ont raison, en quelque sorte, de se montrer forts face à ce conflit, mais ils ne sont pas non plus en position de mener une guerre », a déclaré Birch.

 

Rappelons que les tensions entre les États-Unis et l’Iran ont monté en flèche depuis mai 2018, lorsque Trump s’est retiré de l’accord sur le nucléaire de 2015 et a ordonné de lourdes sanctions contre le pays.

 

Les États-Unis ont également renforcé leur présence militaire au Moyen-Orient et ont placé sur la liste des organisations terroristes les Gardiens de la Révolution Iranienne.

 

Washington a appliqué des restrictions financières à près de 1 000 entités iraniennes, notamment des banques, des particuliers et des navires liés au secteur des transports maritimes et de l’énergie. En mai 2019, la Maison-Blanche a interdit l’achat de fer, d’acier, d’aluminium et de cuivre iraniens.

 

Trump aurait approuvé des frappes militaires contre l’Iran jeudi dernier, mais il a mis fin à l’offensive 10 minutes avant l’assaut.

 

Le président américain a déclaré qu’il restait ouvert aux négociations avec l’Iran, mais le guide suprême, Ayatollah Ali Khamenei, a catégoriquement exclu toute discussion avec l’administration Trump.

Journée d’Al Qods : des heurts éclatent sur le site d’Al-Aqsa

Ce lundi 10 mai, la police israélienne a affronté des manifestants palestiniens dans l’enceinte de ...

Hajj 2021 : l’Arabie saoudite pourrait autoriser des pèlerins étrangers

Chaque année, plus de 2,5 millions de musulmans du monde entier effectuent le Hajj. L’année dernière, cependant, seuls 1.000 fidèles résidant en Arabie saoudite ont été autorisés à effectuer ce pèleri...

31 espèces éteintes et 3.324 menacées d’extinction

Désormais 31 espèces sont entrées dans la catégorie "éteinte" et toutes les espèces de dauphins d’eau douce sont menacées d’extinction. «La liste croissante d’espèces disparues est un rappel brutal qu...

Al Capone : la véritable histoire de Scarface

Qui est Al Capone, chef de la mafia de Chicago ? Dans cet épisode, plongez dans l’histoire épique de l’un des plus célèbres gangsters américains du XXe siècle. Surnommé Scarface, Alfonso Capone, avait...

Une affaire de droits fonciers déclenche des affrontements à Al-Qods-Est

15 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 mai à Al-Qods-Est, occupé par Israël, lors d’affrontements avec la police. Cette deuxième nuit consécutive d’émeutes dans le quart...

Le vaccin de Sinopharm homologué par l'OMS

C'est fait. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois de Sinopharm fabriqué à Pékin. L'annonce a été faite par le dir...