Aller au contenu principal

De nouvelles sanctions américaines "majeures" contre l'Iran

Par Khansaa Bahra, Publié le 24/06/2019 à 12:16, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’Iran se trouve dans une position économique « très dangereuse » alors que les États-Unis leur imposent de nouvelles sanctions « majeures ».

 

Le président Donald Trump menace, ce lundi 24 juin, d’appliquer de nouvelles sanctions à l’Iran, intensifiant ainsi les pressions sur la République islamique alors que son économie est mise à rude épreuve sous le poids des restrictions financières.

 

Donald Trump a en revanche autorisé secrètement, indiquent le Washington Post et Yahoo! News, des cyberattaques contre les systèmes de défense iraniens. Le Pentagone refuse de se prononcer à ce sujet, mais selon le ministre iranien des Télécommunications, aucune « cyberattaque » contre l’Iran « n’a réussi ».

   

Por rappel, six pétroliers et un drone-espion américain ont été attaqués depuis le mois de mai dans le détroit d’Hormuz ou à proximité, ce dernier est la voie de transit la plus fréquentée au monde par les cargaisons de pétrole transportées par mer qui sépare l’Iran des États du Golfe.

 

La série d’attaques a attisé les tensions entre Washington et Téhéran. Samedi dernier, Trump a déclaré sur Twitter qu’il imposerait des sanctions supplémentaires sur l’Iran afin de l’empêcher de s’approvisionner en armes nucléaires. Les États-Unis leur ont déjà imposé des sanctions au niveau de l’industrie pétrolière ainsi que d’autres secteurs.

 

Le président américain a ajouté que la pression économique serait maintenue à moins que les dirigeants iraniens ne changent de position.

 

« Nous pouvons affirmer sans crainte que les recettes pétrolières iraniennes ont été réduites d’au moins deux tiers, ce qui les place dans une situation économique très précaire », a déclaré Cailin Birch, économiste mondial à l’Economist Intelligence Unit (EIU).

 

« Ils ont raison, en quelque sorte, de se montrer forts face à ce conflit, mais ils ne sont pas non plus en position de mener une guerre », a déclaré Birch.

 

Rappelons que les tensions entre les États-Unis et l’Iran ont monté en flèche depuis mai 2018, lorsque Trump s’est retiré de l’accord sur le nucléaire de 2015 et a ordonné de lourdes sanctions contre le pays.

 

Les États-Unis ont également renforcé leur présence militaire au Moyen-Orient et ont placé sur la liste des organisations terroristes les Gardiens de la Révolution Iranienne.

 

Washington a appliqué des restrictions financières à près de 1 000 entités iraniennes, notamment des banques, des particuliers et des navires liés au secteur des transports maritimes et de l’énergie. En mai 2019, la Maison-Blanche a interdit l’achat de fer, d’acier, d’aluminium et de cuivre iraniens.

 

Trump aurait approuvé des frappes militaires contre l’Iran jeudi dernier, mais il a mis fin à l’offensive 10 minutes avant l’assaut.

 

Le président américain a déclaré qu’il restait ouvert aux négociations avec l’Iran, mais le guide suprême, Ayatollah Ali Khamenei, a catégoriquement exclu toute discussion avec l’administration Trump.

#FreeBritney : la saga judiciaire de Britney Spears ravive la campagne

Sous tutelle depuis plus de douze ans à la suite de troubles psychologiques, la chanteuse Britney Spears s’exprimera ce mercredi 23 juin devant le tribunal de Los Angeles. Lors de cette audience, la c...

Espagne : grâce pour neuf indépendantistes catalans

Ce lundi 21 juin, Pedro Sánchez, président du gouvernement d’Espagne, a annoncé qu’il allait proposer au Conseil des ministres d’accorder une grâce à neuf dirigeants indépendantistes catalans incarcér...

Décryptage de la situation politique en Libye

Dans ce podcast, Medi1 revient sur la situation politique actuelle en Libye notamment avec la réouverture de la route côtière entre l'est et l'ouest du pays. Un événement qui se produit quelques jours...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères bientôt aux EAU

Pour sa première visite aux pays du Golfe, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra aux Émirats arabes unis (EAU) la semaine prochaine. Cette visite intervient aprè...

Régionales 2021 : abstention record en France

Ce dimanche 20 juin, la France a tenu le premier tour des élections régionales et départementales. Plus de deux Français sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. En effet, à la fermeture de...

Iran : une centrale nucléaire à l'arrêt après une défaillance technique

Depuis ce lundi 21 juin, l’unique centrale nucléaire d’Iran, située à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l’arrêt. Selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle le sera pour «quel...