Aller au contenu principal

De nouvelles sanctions américaines "majeures" contre l'Iran

Par Khansaa Bahra, Publié le 24/06/2019 à 12:16, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’Iran se trouve dans une position économique « très dangereuse » alors que les États-Unis leur imposent de nouvelles sanctions « majeures ».

 

Le président Donald Trump menace, ce lundi 24 juin, d’appliquer de nouvelles sanctions à l’Iran, intensifiant ainsi les pressions sur la République islamique alors que son économie est mise à rude épreuve sous le poids des restrictions financières.

 

Donald Trump a en revanche autorisé secrètement, indiquent le Washington Post et Yahoo! News, des cyberattaques contre les systèmes de défense iraniens. Le Pentagone refuse de se prononcer à ce sujet, mais selon le ministre iranien des Télécommunications, aucune « cyberattaque » contre l’Iran « n’a réussi ».

   

Por rappel, six pétroliers et un drone-espion américain ont été attaqués depuis le mois de mai dans le détroit d’Hormuz ou à proximité, ce dernier est la voie de transit la plus fréquentée au monde par les cargaisons de pétrole transportées par mer qui sépare l’Iran des États du Golfe.

 

La série d’attaques a attisé les tensions entre Washington et Téhéran. Samedi dernier, Trump a déclaré sur Twitter qu’il imposerait des sanctions supplémentaires sur l’Iran afin de l’empêcher de s’approvisionner en armes nucléaires. Les États-Unis leur ont déjà imposé des sanctions au niveau de l’industrie pétrolière ainsi que d’autres secteurs.

 

Le président américain a ajouté que la pression économique serait maintenue à moins que les dirigeants iraniens ne changent de position.

 

« Nous pouvons affirmer sans crainte que les recettes pétrolières iraniennes ont été réduites d’au moins deux tiers, ce qui les place dans une situation économique très précaire », a déclaré Cailin Birch, économiste mondial à l’Economist Intelligence Unit (EIU).

 

« Ils ont raison, en quelque sorte, de se montrer forts face à ce conflit, mais ils ne sont pas non plus en position de mener une guerre », a déclaré Birch.

 

Rappelons que les tensions entre les États-Unis et l’Iran ont monté en flèche depuis mai 2018, lorsque Trump s’est retiré de l’accord sur le nucléaire de 2015 et a ordonné de lourdes sanctions contre le pays.

 

Les États-Unis ont également renforcé leur présence militaire au Moyen-Orient et ont placé sur la liste des organisations terroristes les Gardiens de la Révolution Iranienne.

 

Washington a appliqué des restrictions financières à près de 1 000 entités iraniennes, notamment des banques, des particuliers et des navires liés au secteur des transports maritimes et de l’énergie. En mai 2019, la Maison-Blanche a interdit l’achat de fer, d’acier, d’aluminium et de cuivre iraniens.

 

Trump aurait approuvé des frappes militaires contre l’Iran jeudi dernier, mais il a mis fin à l’offensive 10 minutes avant l’assaut.

 

Le président américain a déclaré qu’il restait ouvert aux négociations avec l’Iran, mais le guide suprême, Ayatollah Ali Khamenei, a catégoriquement exclu toute discussion avec l’administration Trump.

Le gaz renouvelable expliqué

Le biogaz est une source d’énergie verte obtenue par la fermentation de la matière organique dans un environnement anoxique. Pour fabriquer le gaz renouvelable qui remplacera le gaz d'origine fossile ...

France : les écoles ont rendu hommage à Samuel Paty, un an après sa mort

Les élèves des écoles françaises ont rendu hommage ce vendredi à Samuel Paty, un an après que l’enseignant a été décapité par un extrémiste pour avoir montré à sa classe les caricatures de Charlie Heb...

Liban : vers une nouvelle guerre confessionnelle ?

Une nouvelle guérilla urbaine au Liban a fait six morts et une trentaine de blessés. Des échanges de tirs ont éclaté en marge d’une manifestation des mouvements chiites Amal et Hezbollah, venus protes...

Liban : une escalade meurtrière entre chiites et chrétiens

Six personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées ce jeudi 14 octobre à Beyrouth, lorsque des violences ont éclaté après un rassemblement de manifestants chiites exigeant le retrait du jug...

Qui sont ces hackeurs qui nous attaquent ?

Qui se cache derrière les attaques informatiques ? Outre l’assouvissement de la curiosité, la réponse à cette question est très utile, car elle permet de comprendre les méthodes, procédures et intenti...

OMS : un nouveau groupe a été chargé d’enquêter sur l’origine de la Covid-19

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a formé ce jeudi un nouveau groupe consultatif scientifique chargé de déterminer les origines du virus SRAS-CoV-2. Ce dernier comprendra des experts des États...