benchaaboun

Temps de lecture : 3 minutes


La première partie du PLF adoptée par la chambre des représentants

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

La première phase du projet de la loi de finances 2020 a été adoptée jeudi soir par la chambre des représentants. Sur les 206 amendements recueillis, 74 ont été acceptés par le gouvernement, dont près de 40 % proviennent des groupes de l’opposition. Le PLF 2020 sera désormais soumis à la Chambre des conseillers pour examen et approbation. La deuxième Chambre doit se prononcer sur le projet dans un délai de 22 jours après la date de son dépôt.

Temps de lecture : 3 minutes

La première partie du PLF2020 a été remplie et adoptée avec succès par la chambre des représentants. Sur les 271 amendements proposés, 65 ont été retirés, soit 24 % du total, souligne l’agence Maghreb Arabe presse ce vendredi 15 novembre. Sur les 206 amendements restants, 74 ont été acceptés (dont environ 40 % émanant des groupes de l’opposition). Les amendements à vocation fiscale et douanière ont été les premiers à être formulés par les groupes parlementaires, souligne le quotidien les Inspirations éco.





 



Seul face à l’opposition



En l’absence du chef du gouvernement et des chefs des partis de la majorité, Mohamed Benchaâboun a dû se présenter seul ce jeudi pour défendre ses mesures et faire face aux attaques des députés parlementaires, rapporte l’Économiste. « Nous rejetons toutes les accusations relatives à l’encouragement de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent. Le Maroc est totalement impliqué dans la stratégie internationale de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme », déclare le ministre.



 



Benchaâboun a également nié le désengagement du gouvernement quant aux recommandations des assises de la fiscalité tenues en mai 2019. « C’est totalement faux, sur les 33 dispositions du projet, 22 découlent des recommandations des assises », souligne-t-il. C’est désormais à la chambre des conseillers d’examiner le PLF2020 et de se prononcer dans un délai de 22 jours suivants la date de son dépôt, conformément à l’article 49 de la loi organique n° 130.13 relative à la loi de finances.



 



Enfin, le ministre de l’Économie et des Finances est revenu sur l’adoption de l’article 9 du PLF, interdisant la saisie des fonds et des biens de l’État lors de l’exécution des décisions judiciaires. Pour lui, ce vote traduit la volonté du gouvernement, de la majorité et de l’opposition de trouver l’équilibre nécessaire entre la continuité du service public et la garantie du droit des justiciables de jouir pleinement de leurs droits.



 



18 milliards de dirhams pour la lutte contre les disparités sociales



Le PLF 2020 a consacré une enveloppe de près de 18 milliards de dirhams à la réduction des disparités sociales. Ramed (1,7 milliards de dh), l’initiative royale « un million de cartables » (305 millions de dh), Tayssir (1,85 milliard de dh), l’aide directe aux femmes veuves (630 millions de dh), l’aide aux personnes en situation d’handicap (206 millions de dh), les cantines scolaires et internats (1,47 milliard de dh), les bourses pour l’enseignement supérieur (1,8 milliard de dirhams), le programme royal de lutte contre les disparités territoriales et sociales dans le monde rural (7,4 milliards de dh) et enfin l’INDH (2,2 milliards de dh).



 



Pour rappel, le projet de loi de finances 2020 mise sur un taux de croissance de l’ordre de 3,7 %, et vise à contenir l’inflation au-dessous de 2 % tout en préservant les équilibres financiers en limitant le déficit budgétaire à 3,5 %.



Recommandé pour vous

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enq…

Pleins feux sur les atouts logistiques du Maroc

Temps de lecture : 7 minutes Le Maroc a fait des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires un levier de développement, en y consacrant de lourds investisseme…

PLF 2023 : la réforme fiscale dans le collimateur

Temps de lecture : 5 minutes La réforme fiscale inscrite dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) continue de susciter la colère des professionnels libéraux. Du côté des …

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré…

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé …

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après …

PLF-2023 : Nadia Fettah présente les principales mesures fiscales

Temps de lecture : 5 minutes La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a présenté, lundi 14 novembre, les principales mesures fiscales prévues dans le cadre …

Les limites du PLF 2023 : analyse du Pr Nabil Adel

Temps de lecture : 9 minutes La trajectoire de ce projet de loi de Finances (PLF) n’annonce rien de bon. Ce dernier s’inscrit dans la continuité des précédents PLF, et ne prend pa…

Transparence fiscale : quels progrès réalisés par le Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes Un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), rendu public, ce mercredi 9 novembre, met en avant les progr…

AFEM : la croissance durable au cœur de l’entrepreneuriat féminin

Temps de lecture : 5 minutes Le monde des entreprises et des affaires a connu plusieurs mutations ces dernières années. Prouver que ce secteur n’est pas l’apanage des hommes seule…

Dégroupage : des experts évalueront le préjudice subi

Temps de lecture : 4 minutes C’est un feuilleton qui n’en finit pas. Après l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), c’est au tou…

Filière laitière : une baisse de la production de plus en plus préoccupante

Temps de lecture : 5 minutes Le lait se fait de plus en plus rare. Ces derniers mois, l’approvisionnement du marché national en lait a enregistré une baisse notable. Les collectes…