Aller au contenu principal

Liban : Le nouveau cabinet devrait prendre forme en 48 heures

Le Président Michel Aoun n’a toujours pas annoncé le début des consultations parlementaires obligatoires visant à nommer un nouveau Premier ministre. Pourtant, des sources ministérielles, citées par les médias locaux, déclarent que le Premier ministre sortant, Saad Hariri, a souligné que cette perte de temps aggraverait les crises politiques et financières du Liban.

Par H.L.B, Publié le 07/11/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Des sources internes au gouvernement ont indiqué au quotidien arabophone Asharq Al-Awsat que le nouveau gouvernement libanais a commencé à prendre forme, et ce après de longues réunions entre les différents blocs parlementaires du pays. Ces derniers cherchent à déterminer si le cabinet serait composé uniquement de technocrates ou si les représentants des principaux partis politiques vont travailler en concert avec des technocrates.

 

Le journal indique que les Libanais s’attendent à ce que les propositions du parlement soient élaborées dans les prochaines 48 heures, ajoutant que les efforts en cours étaient coordonnés avec un groupe de représentants de la société civile, qui ont exprimé leur ouverture au dialogue.

 

Pour L’Orient le jour, un média libanais, la question prédominante aujourd’hui est : est-ce Hariri qui va diriger le nouveau cabinet ? Selon les sources du quotidien, ce dernier n’était pas très enthousiaste à l’idée de revenir au poste de Premier ministre parce qu’il n’est pas prêt à faire de concessions face aux exigences du mouvement chiite libanais, Amal, et du Hezbollah. Si Hariri ne reprend pas les responsabilités de Premier ministre, les mêmes sources ont affirmé qu’il aurait l’intention de soutenir une nouvelle « figure modérée » et utiliserait toute son influence internationale et nationale pour sauver le pays de la crise économique.

 

Pendant ce temps, le député Samir Al-Jisr, membre du bloc parlementaire de Hariri (Al-Mustaqbal), a déclaré que les politiciens devraient écouter le peuple et œuvrer pour le bien du pays. Dans une interview télévisée, Jisr a indiqué que les manifestations n’avaient pas renversé Hariri, mais que ce dernier a cédé à leurs revendications afin de trouver une solution à la crise libanaise.

 

Pour rappel, Hariri a démissionné le mois dernier, soulignant que sa coalition était confrontée à une « profonde impasse » déclenchée par des protestations massives contre l’élite politique.


  • Partagez

L’OMS suspend les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine

Ce lundi 25 mai, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé avoir suspendu «temporairement» les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, par mesure de précaution. Cette annonce intervient quelqu...

Le Maroc remporte 3 médailles d’or au salon Euroinvent

Le Maroc a décroché trois médailles d’or lors du Salon européen de l’innovation Euroinvent, qui s’est tenu à distance dans la ville d’Iasi en Roumanie, du 21 au 23 mai. L’École marocaine des sciences ...

Réouverture des frontières espagnoles aux touristes étrangers

Samedi 23 mai, Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, a déclaré que son pays rouvrira ses frontières aux touristes étrangers à partir du 1er juillet. «Je vous annonce qu’à partir du mois de juillet...

Les États-Unis se retirent du traité de sécurité Ciel ouvert

Ce jeudi 21 mai, le président américain Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis du traité "Ciel ouvert" (Open Skies), accusant la Russie de l’avoir violé. Ce traité, signé par 34 pays et entr...

Assassinat de Khashoggi : les enfants du journaliste "pardonnent" aux tueurs

Ce vendredi 22 mai, les enfants du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué en octobre 2018 dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, ont déclaré avoir pardonné aux meurtriers de leur père. «...

Les Européens appellent Israël à renoncer à l’annexion de la Cisjordanie

Trois jours après la nomination d’un nouveau gouvernement d’union en Israël, l’Europe a réagi au programme de cette coalition qui prévoit l’annexion de pans de la Cisjordanie occupée par l’État h...