Aller au contenu principal

Le Liban peine à former une nouvelle coalition gouvernementale

Le Premier ministre libanais Saad Hariri et le ministre des Affaires étrangères et dirigeant du Mouvement patriotique libre, Gebran Bassil, se sont rencontrés le lundi soir (4 novembre) à Beyrouth. C’est leur première réunion depuis le début des manifestations anti-gouvernementales, qui ont commencé le 17 octobre dernier.

Par Nora Jaafar, Publié le 05/11/2019 à 11:36, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Selon les médias locaux, cette rencontre pourrait ouvrir la voie à une série de nouvelles réunions visant à faciliter la formation d’un nouveau gouvernement. Notons qu’Hariri a démissionné la semaine dernière, cédant aux réclamations des manifestants qui exigent une refonte complète du système politique libanais et le départ de l’élite dirigeante, qu’ils accusent d’enrichissement personnel, de mauvaise gestion économique et de corruption endémique. Bassil a quant à lui fait l’objet des railleries et moqueries des Libanais depuis le début du mouvement de protestation. Aucun des deux hommes n’a émis de déclaration officielle après leur rencontre, rapporte Asharq Al Awsat.

 

La même source indique que les militants sont en colère parce que le président, Michel Aoun, n’a toujours pas donné le coup d’envoi des consultations parlementaires pour désigner un nouveau premier ministre, qui sera chargé de former une nouvelle coalition gouvernementale. Ce dernier, affirme le quotidien libanais l’Orient-Le Jour, ne compte pas fixer de rendez-vous dans ce sens tant que les parties concernées n’ont pas décidé de qui va remplacer Hariri. Le journal explique que les forces du 8 mars, qui détiennent une majorité parlementaire, tentent d’imposer des conditions à Hariri avant de le renommer Premier ministre.

 

Par ailleurs, plusieurs personnalités politiques ont condamné le retard de la fixation d’une date pour ces consultations, déclarant que les parties s’étaient mises d’accord sur un projet d’alignement avant de nommer un Premier ministre. De leur côté, les manifestants réclament encore la formation d’un nouveau gouvernement technocratique dénué de toutes les figures politiques actuelles.

Élection : la HACA fixe les règles de couverture médiatique

Mercredi dernier, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a organisé une rencontre avec les représentants des opérateurs audiovisuels publics et privés. L’objectif était de présente...

Hamid Chabat quitte l'Istiqlal

Le torchon brûle entre Hamid Chabat et la direction du parti de l'Istiqlal. L'ex-secrétaire général du parti de la balance a pris la parole dimanche soir dans un live pour annoncer sa décision de quit...

Maroc-Algérie : analyse du discours du roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a consacré la majorité de son discours de la fête du Trône au conflit entre le M...

Maroc : visite du Chef d’État-Major de l’Armée de Terre US

Nouvelle visite d’un haut responsable militaire américain dans le Royaume. Le général James C. McConville, chef d’État-Major de l’armée de terre des États-Unis d’Amérique, a entamé ce lundi une visite...

La justice espagnole classe la plainte pour génocide visant Brahim Ghali

Dans un communiqué publié jeudi 29 juillet, le haut tribunal de l’Audience nationale en Espagne a annoncé que la plainte pour "génocide" visant Brahim Ghali, chef du Polisario, dans le pays ibérique, ...

Le "chef des renseignements" du Polisario n’est plus

Ce dimanche 1er août, Abdellah Lahbib Belal, le "chef des renseignements" du Polisario, est décédé à l’hôpital Aïn Naaja d’Alger. Il a péri suite à son infection par la Covid-19. Notons que ce soi-...