Aller au contenu principal

Prix des carburants : 3e hausse en l’espace d’un mois

Par Mohamed Laabi, Publié le 03/10/2019 à 15:35, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Une hausse des prix à la pompe a été remarquée au royaume en ce début de mois d’octobre. Le tarif du diesel a connu une hausse de 30 centimes par litre (L) et a atteint les 9,9 dh/L, tandis que le super sans-plomb est en hausse de 20 centimes/L (11,4 dh/L). Cette augmentation est due à la flambée des cours du pétrole après l’attaque des installations pétrolières saoudiennes le 14 septembre 2019, rapporte le quotidien arabophone « Al Ahdath Al Maghribia » dans son édition du mercredi 2 octobre 2019.

 

Le front national pour la sauvegarde de la raffinerie marocaine de pétrole a demandé au conseil de la concurrence de respecter la neutralité et de s’armer de courage lors de la divulgation du prochain rapport sur les prix de carburants, rapporte ce 3 octobre le journal Al Massae.

 

« Le front national regrette que les responsables du gouvernement n’ont pas sérieusement considéré leurs propositions concernant l’usine de La Samir », rapporte la même source tout en rappelant « l’importance et le rôle que pourrait jouer cette raffinerie pour éviter au pays tout risque lié à la flambée du coût de pétrole ».

 

Dans une déclaration au site Kifache.com, Ouadie Madih, président de l’association de la protection des consommateurs de Casablanca (UNICONSO) a souligné que « Le problème vient du gouvernement qui ne cherche pas à protéger le consommateur » avant de rajouter : « Le gouvernement aurait dû suivre de plus près les marges énormes faites par les compagnies pétrolières de distribution suite à la libéralisation des prix ».

 

Pour rappel, le conseil de la concurrence devrait bientôt rendre son verdict sur les soupçons d’entente sur les prix de carburants entre les sociétés pétrolières du marché national. Des soupçons lancés en 2016 par le syndicat national des professionnels du transport affilié à la CDT, après la libéralisation du marché un an plus tôt.

 

Les attaques perpétrées en Arabie Saoudite le mois dernier ont plongé le monde entier dans la panique. Ils ont eu un impact direct sur les prix de carburant à travers le monde. 6 % de la production mondiale a été perdue et le cours de pétrole a augmenté de 20 %.

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...