Aller au contenu principal

Soudan: l’économiste Abdalla Hamdok au poste de Premier ministre

Par Nora Jaafar, Publié le 16/08/2019 à 13:21, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La principale alliance de l’opposition soudanaise va nommer Abdalla Hamdok, un économiste qui a servi dans des institutions internationales, au poste de Premier ministre du gouvernement de transition du pays, ont déclaré jeudi des sources de l’opposition.

 

Cette nomination est la première étape vers la création d’un gouvernement de transition qui se préparera à des élections libres après le renversement du président autocratique de longue date Omar Al-Bachir, après des mois de soulèvement.

 

Cette évolution est le résultat de longues négociations entre le Conseil militaire de transition (TMC), qui dirige le Soudan depuis avril, et l’alliance d’opposition connue sous le nom de Forces de la liberté et du changement (FFC).

 

Un nouveau conseil souverain, composé de cinq membres des deux camps et d’un civil désigné d’un commun accord par les deux parties, nommera le nouveau Premier ministre sur la base de la désignation des FFC, indique une déclaration constitutionnelle approuvée au début de ce mois.

 

Le conseil sera formé ce dimanche, conformément au programme établi, puis le conseil militaire de transition sera dissous et le Premier ministre sera nommé le mardi de la semaine prochaine.

 

Hamdok, longtemps considéré comme le candidat des FFC, occupait le poste de secrétaire exécutif adjoint de la Commission économique des Nations unies en Afrique et a également travaillé à l’Organisation internationale du travail et à la Banque africaine de développement.

 

Il était fonctionnaire au ministère des Finances du Soudan dans les années 1980, avant le coup d’État militaire qui a propulsé Al-Bachir au pouvoir.


L’alliance de l’opposition nommera également Mohamed Alhafiz Mahmoud, ancien juge et militant des droits de l’homme, procureur général, et Abdelqadir Mohamed Ahmed, chef du pouvoir judiciaire.

 

Lors d’une conférence de presse jeudi soir, un représentant des FFC a déclaré que les candidats aux deux postes avaient été présentés au Conseil militaire de transition et que leur nomination était attendue dans les prochaines 24 heures.

 

Les FFC et le Conseil militaire de transition devraient signer la déclaration constitutionnelle samedi lors d’une cérémonie à Khartoum en présence de personnalités étrangères.

 

Certains préviennent qu’il est encore trop tôt pour prédire comment les choses vont se développer au cours des trois mois de la longue période de transition — de trois ans — qui a été convenue pour préparer les élections après trois décennies de répression sous le régime d’Al-Bachir.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...