Aller au contenu principal

Soudan : partage de pouvoir entre les militaires et l'opposition

Par Nora Jaafar, Publié le 05/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les dirigeants militaires du Soudan sont parvenus à un accord avec l’alliance de l’opposition afin de partager le pouvoir jusqu’à ce que des élections puissent avoir lieu, affirment les médiateurs.

 

Les deux parties ont convenu de procéder à une rotation du contrôle du conseil souverain — l’échelon supérieur du pouvoir — pendant au moins trois ans.

 

Ils se sont également engagés à former un gouvernement technocratique indépendant et à enquêter sur les violences de ces dernières semaines, a déclaré l’Union africaine (UA).

 

La nouvelle de l’accord aurait déclenché des célébrations frénétiques dans les rues.

 

Le Soudan est en proie à des soulèvements depuis le renversement du président Omar Al-Bachir par l’armée en avril dernier.


Les violences ont fait suite à une insurrection populaire contre Al-Bachir, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’État en juin 1989.

 

Quelques jours à peine avant l’annonce de l’accord transitoire de trois ans, de vastes foules sont descendues dans la rue pour exiger que le conseil militaire cède le pouvoir à une administration dirigée par des civils.


La dernière série de pourparlers s’est déroulée dans la capitale, Khartoum, au début de cette semaine, et a été largement relayée par le Premier ministre éthiopien et des membres de l’UA panafricaine.


Le mois dernier, les représentants des militants négociaient avec l’armée pour savoir qui allait prendre le contrôle.

 

Mais les pourparlers ont échoué lorsque la répression militaire du 3 juin a fait des dizaines de morts parmi les manifestants. Les médecins ont signalé que 40 corps ont été retirés du Nil.

 

L’armée a déclaré que les élections auraient lieu dans les neuf mois à venir. Mais le mouvement de protestation a insisté sur une période de transition d’au moins trois ans.

 

Après des jours de débats, l’envoyé spécial Mahmoud Dirir a annoncé que les dirigeants protestataires avaient accepté de suspendre les manifestations généralisées et de retourner à la table des négociations.

Inde : déblocage de 6,7 milliards de dollars pour soutenir le système de santé

La banque centrale indienne a débloqué, ce mercredi 5 mai, 6,7 milliards de dollars de prêts bonifiés pour les fabricants de vaccins, les hôpitaux et d’autres entreprises du secteur de la santé, afin ...

Covid-19 : comprendre ce qui se passe en Inde

Chaque jour, l’Inde recense environ 400.000 nouvelles contaminations. Un record ! Confronté à une seconde vague violente, le pays le plus peuplé au monde comptabilise plus de 3.400 morts par jour. Com...

Le vaccin de Sinovac bientôt autorisé dans l’Union européenne ?

Ce mardi 4 mai, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé qu’une procédure d’«examen continu» du vaccin contre la Covid-19 du laboratoire chinois Sinovac vient d’être lancée par son comité d...

G7 : la solidarité, la clé de la lutte contre les menaces mondiales

Avant le sommet du G7 le mois prochain (du 11 au 13 juin) à Cornwall, dans le sud-ouest de l’Angleterre, ce sont les ministres des Affaires étrangères du groupe qui se réunissent ce mardi 4 mai à...

Bill Gates et sa femme Melinda annoncent leur divorce

Ce lundi 3 mai, Bill et Melinda Gates, l’un des couples les plus riches du monde, ont annoncé leur séparation. Ce divorce intervient après 27 ans de mariage et 20 ans de travail commun au sein de leur...

États-Unis : le vaccin de Pfizer bientôt autorisé pour les 12-15 ans

Aux États-Unis, l’agence fédérale de règlementation des médicaments (FDA) devrait bientôt autoriser le vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour les jeunes de 12 à 15 ans. Selon une information du...