Aller au contenu principal

Soudan : partage de pouvoir entre les militaires et l'opposition

Par Nora Jaafar, Publié le 05/07/2019 à 16:52, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les dirigeants militaires du Soudan sont parvenus à un accord avec l’alliance de l’opposition afin de partager le pouvoir jusqu’à ce que des élections puissent avoir lieu, affirment les médiateurs.

 

Les deux parties ont convenu de procéder à une rotation du contrôle du conseil souverain — l’échelon supérieur du pouvoir — pendant au moins trois ans.

 

Ils se sont également engagés à former un gouvernement technocratique indépendant et à enquêter sur les violences de ces dernières semaines, a déclaré l’Union africaine (UA).

 

La nouvelle de l’accord aurait déclenché des célébrations frénétiques dans les rues.

 

Le Soudan est en proie à des soulèvements depuis le renversement du président Omar Al-Bachir par l’armée en avril dernier.


Les violences ont fait suite à une insurrection populaire contre Al-Bachir, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’État en juin 1989.

 

Quelques jours à peine avant l’annonce de l’accord transitoire de trois ans, de vastes foules sont descendues dans la rue pour exiger que le conseil militaire cède le pouvoir à une administration dirigée par des civils.


La dernière série de pourparlers s’est déroulée dans la capitale, Khartoum, au début de cette semaine, et a été largement relayée par le Premier ministre éthiopien et des membres de l’UA panafricaine.


Le mois dernier, les représentants des militants négociaient avec l’armée pour savoir qui allait prendre le contrôle.

 

Mais les pourparlers ont échoué lorsque la répression militaire du 3 juin a fait des dizaines de morts parmi les manifestants. Les médecins ont signalé que 40 corps ont été retirés du Nil.

 

L’armée a déclaré que les élections auraient lieu dans les neuf mois à venir. Mais le mouvement de protestation a insisté sur une période de transition d’au moins trois ans.

 

Après des jours de débats, l’envoyé spécial Mahmoud Dirir a annoncé que les dirigeants protestataires avaient accepté de suspendre les manifestations généralisées et de retourner à la table des négociations.

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

Les projets transhumanistes financés par des milliardaires

Plusieurs idées révolutionneront le monde de demain : aller sur Mars, ne plus vieillir, survivre aux maladies, guérir d’un handicap ou conserver son esprit à tout jamais... Ces idées sont souvent port...

Les deux Corées rétablissent leurs canaux de communication

Ce mardi 27 juillet, la Corée du Nord et sa voisine du Sud ont annoncé le rétablissement de leurs canaux de communication, et ce, via leur hotline directe. Cette décision, qui a été simultanément anno...