Aller au contenu principal

Gibraltar prolonge d'un mois la détention du pétrolier iranien

Par H.L.B, Publié le 19/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Gibraltar s’est vu accorder le pouvoir, vendredi, de détenir le pétrolier iranien Grace 1 pour un mois supplémentaire, le gardant au centre d’une dispute entre l’Iran, les États-Unis et ses alliés.

 

Gibraltar a déclaré que le navire iranien, saisi par la marine lors d’un débarquement audacieux dans l’obscurité au large des côtes du territoire britannique le 4 juillet dernier, avait été soupçonné de trafic de pétrole en violation des sanctions européennes imposées à la Syrie.

 

L’Iran a demandé à plusieurs reprises la libération du navire, nie l’allégation selon laquelle le pétrolier transportait du pétrole vers la Syrie et affirme que Gibraltar et la Grande-Bretagne ont saisi le navire sur les ordres de Washington.

 

Gibraltar dément avoir reçu l’ordre de retenir le navire, qui transportait jusqu’à 2,1 millions de barils de pétrole, mais plusieurs sources diplomatiques ont déclaré que les États-Unis avaient demandé au Royaume-Uni de le capturer.

 

Le navire est aujourd’hui considéré comme un pion dans l’impasse entre la République islamique et l’Occident, son sort étant lié aux divergences diplomatiques entre les grandes puissances de l’UE et les États-Unis.

La CPI ouvre une enquête sur des faits survenus dans les territoires palestiniens

Ce mercredi 3 mars, Fatou Bensouda, la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé l’ouverture d’une enquête sur d’éventuels crimes de guerre commis dans les territoires pale...

L’Arabie Saoudite adosse l'accomplissement du Hajj à la vaccination contre le coronavirus

Ce lundi 1er mars, Taoufik Rabiâa, le ministre saoudien de la Santé, a annoncé que l’accomplissement du pèlerinage sera désormais lié à la vaccination contre la Covid-19. Il a ajouté avoir ordonné la ...

France-Algérie : Emmanuel Macron reconnait que la mort de Boumendjel n’était pas un suicide

Ce mardi 2 mars, le président français Emmanuel Macron a reconnu que les autorités françaises ont «torturé et assassiné» le militant algérien Ali Boumendjel pendant la guerre d’indépendance de son pay...

États-Unis : vaccins pour tous en mai

Ce mardi 2 mars, le président américain Joe Biden a annoncé que son pays disposerait de suffisamment de vaccins anti-Covid-19 pour tous ses adultes d’ici la fin du mois de mai. Il a toutefois sou...

Accord UE-Maroc : la Cour européenne examine le recours du Polisario

Ce mardi 2 mars, journée d’ouverture d’une audience devant la 9e chambre du tribunal de l’Union européenne au Luxembourg, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) examine le dossier du Sahara. ...

Pour l’ONU, la baisse des dons est une peine de mort contre le Yémen

Ce lundi 1er mars, Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies (ONU), a qualifié la baisse des promesses de dons pour assurer une aide au Yémen de «peine de mort». Guterres a dévoilé qu’...