Aller au contenu principal

Un pétrolier iranien saisi à Gibraltar, Téhéran proteste !

Un commandant du corps des Gardiens de la révolution islamique iranienne a menacé de s’emparer d’un navire britannique en représailles de la capture d’un superpétrolier iranien à Gibraltar par les Royal Marines.

Par H.L.B, Publié le 05/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le gouvernement de Gibraltar a déclaré que l’équipage à bord du superpétrolier Grace 1 a été interpellé comme témoin, et non comme suspect, dans le but de déterminer la nature de la cargaison et sa destination finale.

 

La marine royale britannique a embarqué sur le navire au large des côtes du territoire britannique jeudi et l’a saisi. Ils ont fait atterrir un hélicoptère dans l’obscurité totale sur le bateau en mouvement.

 

Cette décision intensifie les hostilités entre l’Iran et l’Occident peu de semaines après que les États-Unis aient annulé des frappes aériennes quelques minutes avant l’offensive, et entraîne le proche allié de Washington dans une crise que les puissances européennes se sont efforcées d’éviter.

 

Téhéran a convoqué ce jeudi l’ambassadeur britannique pour exprimer « son objection très forte à la saisie illégale et inacceptable » de son navire.

 

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que la cargaison de pétrole brut venait d’Iran. Les documents du navire indiquaient que les hydrocarbures provenaient de l’Irak, mais les données de suivi montraient qu’ils avaient été chargés dans un port iranien.

 

Les pays européens ont fait preuve de prudence depuis l’année dernière, lorsque les États-Unis ont ignoré leurs appels et se sont retirés d’un pacte entre l’Iran et les puissances mondiales qui permettait à Téhéran d’accéder au commerce mondial en échange de la réduction de son programme nucléaire.

Accord UE-Maroc : la Cour européenne examine le recours du Polisario

Ce mardi 2 mars, journée d’ouverture d’une audience devant la 9e chambre du tribunal de l’Union européenne au Luxembourg, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) examine le dossier du Sahara. ...

Pour l’ONU, la baisse des dons est une peine de mort contre le Yémen

Ce lundi 1er mars, Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies (ONU), a qualifié la baisse des promesses de dons pour assurer une aide au Yémen de «peine de mort». Guterres a dévoilé qu’...

Birmanie : la répression meurtrière des manifestants se poursuit

Ce lundi 1er mars, de nouveaux rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes en Birmanie. Ces manifestations pro-démocratiques, survenues près d’un mois après le coup d’État en Birmanie, ont été ré...

Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison

Ce lundi 1er mars à Paris, l’ancien président français Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison, dont deux avec sursis. Une première pour un président de la Ve République. Poursuivi pour c...

Israël vaccinera des dizaines de milliers de Palestiniens

Dimanche 28 février, les autorités israéliennes ont confirmé que leur pays vaccinera des dizaines de milliers de Palestiniens. Sont concernés ceux ayant un permis pour travailler en territoire israéli...

Après les États-Unis, l’UE devrait autoriser le vaccin de Johnson & Johnson

Après celui de Pfizer-BioNTech, celui de Moderna et celui d’AstraZeneca, le vaccin contre la Covid-19 de Johnson & Johnson devrait être autorisé début mars par l’Union européenne (UE) et commencer...