Aller au contenu principal

Un pétrolier iranien saisi à Gibraltar, Téhéran proteste !

Un commandant du corps des Gardiens de la révolution islamique iranienne a menacé de s’emparer d’un navire britannique en représailles de la capture d’un superpétrolier iranien à Gibraltar par les Royal Marines.

Par Nora Jaafar, Publié le 05/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le gouvernement de Gibraltar a déclaré que l’équipage à bord du superpétrolier Grace 1 a été interpellé comme témoin, et non comme suspect, dans le but de déterminer la nature de la cargaison et sa destination finale.

 

La marine royale britannique a embarqué sur le navire au large des côtes du territoire britannique jeudi et l’a saisi. Ils ont fait atterrir un hélicoptère dans l’obscurité totale sur le bateau en mouvement.

 

Cette décision intensifie les hostilités entre l’Iran et l’Occident peu de semaines après que les États-Unis aient annulé des frappes aériennes quelques minutes avant l’offensive, et entraîne le proche allié de Washington dans une crise que les puissances européennes se sont efforcées d’éviter.

 

Téhéran a convoqué ce jeudi l’ambassadeur britannique pour exprimer « son objection très forte à la saisie illégale et inacceptable » de son navire.

 

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que la cargaison de pétrole brut venait d’Iran. Les documents du navire indiquaient que les hydrocarbures provenaient de l’Irak, mais les données de suivi montraient qu’ils avaient été chargés dans un port iranien.

 

Les pays européens ont fait preuve de prudence depuis l’année dernière, lorsque les États-Unis ont ignoré leurs appels et se sont retirés d’un pacte entre l’Iran et les puissances mondiales qui permettait à Téhéran d’accéder au commerce mondial en échange de la réduction de son programme nucléaire.

Inde : le bilan des décès dus à la Covid-19 serait en réalité plus élevé

En Inde, la récente vague dévastatrice de la Covid-19 a inondé les hôpitaux de patients et les crématoriums de cadavres. Selon certains experts indiens, de nombreux décès liés à cette pandémie ne sont...

Le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser

Selon une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) et commandée par l’ONG Transport et Environnement (T&E), les voitures et utilitaires électriques coûteront moins cher à construire ...

Le variant indien détecté dans 44 pays, dont le Maroc

Ce mercredi 12 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dévoilé que le variant indien a été détecté dans 44 pays, dont le Maroc. L’organisation a ajouté qu’elle a reçu «des notifications de dé...

OMS : la pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants

Ce mercredi 12 mai, un groupe indépendant mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié son rapport final au sujet de la pandémie de la Covid-19. Ce document a été publié après h...

Covid-19 : l'OMS classe le variant indien comme préoccupant

Estimé «plus contagieux», le variant indien a été classé, ce lundi 10 mai, comme «préoccupant au niveau mondial» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Portant le nom scientifique B.1.617, cet...

Covid-19 : après n'avoir recensé quasiment aucun décès, le Royaume-Uni abaisse son niveau d’alerte

Une première depuis le 30 juillet 2020 ! Ce lundi 10 mai, le Royaume-Uni n’a recensé presqu'aucun décès lié au coronavirus sur son sol au cours des dernières 24 heures. En effet, trois des quatre régi...