Le Conseil de sécurité adopte la résolution 2468 (2019) prolongeant le Mandat du Minurso © ONU

Temps de lecture : 6 minutes


ONU/Sahara : le point sur les consultations du Conseil de sécurité

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) a tenu, mercredi à New York, sa réunion semestrielle de consultations à huis clos sur la question du Sahara, avec la participation de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, et du représentant personnel du secrétaire général et chef de la MINURSO, Alexander Ivanko. Cette réunion intervient dans un contexte marqué par un soutien grandissant à la marocanité du Sahara et au plan d’autonomie proposé par le Maroc. À l’issue de cette réunion, Staffan de Mistura, a annoncé qu’il allait bientôt entamer une nouvelle tournée dans la région pour tenter de faire avancer le processus de paix. Détails.

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu, ce mercredi à New York, sa réunion semestrielle de consultations à huis clos sur la question du Sahara marocain. Cette réunion a connu la participation de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura et du représentant personnel du secrétaire général et chef de la MINURSO, Alexander Ivanko.



 



Contexte marqué par un soutien dominant à la marocanité du Sahara



Ces consultations sont intervenues dans un contexte marqué par un soutien grandissant à la marocanité du Sahara, à la légitimité des droits du Royaume sur ses provinces du Sud et au plan marocain d’autonomie.



En effet, la prééminence, le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine ont été consacrés, par les 18 résolutions consécutives du Conseil de sécurité depuis 2007, y compris la résolution (2602) adoptée en octobre 2021. La réunion intervient aussi quelques semaines après le changement de la position espagnole en faveur du plan marocain d’autonomie. Ainsi, Madrid considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme «la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend» autour du Sahara marocain.



En janvier dernier, l’Allemagne a également considéré le plan d’autonomie comme un «effort sérieux et crédible du Maroc et comme une bonne base pour parvenir à un accord» à ce différend régional.



De leur côté, les Philippines ont qualifié de «bonne base» le plan d’autonomie pour résoudre le conflit. Cette position a été exprimée par le ministre philippin des Affaires étrangères, Teodoro Locsin Jr., lors d’une visite qu’il a effectuée au Maroc en mars dernier.



La conjoncture internationale est également marquée par l’ouverture de 25 consulats généraux de pays arabes, africains et d’Amérique dans les villes de Laâyoune et Dakhla.



La dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, qui a prolongé d’un an le mandat de la MINURSO (31 octobre 2022), a conforté et confirmé le continuum du processus des tables rondes avec ses modalités et avec ses quatre participants – le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario – en tant que seul et unique cadre pour le règlement du conflit régional autour du Sahara.




Lire aussi : Sahara : analyse de la nouvelle position espagnole




 



Situation au Sahara 



La réunion du Conseil de sécurité sur le Sahara a été une occasion pour faire le point sur la situation dans la région. Le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Stéphane Dujarric, a discrédité les accusations algériennes contre le Maroc sur la supposée attaque sur des civils aux confins du Sahara. Les Nations unies n’ont pris connaissance d’aucune attaque.



Cette question n’a pas tardé à surgir lors de la conférence de presse que Dujarric a tenue suite à la réunion du Conseil de sécurité. Interrogé sur une supposée frappe militaire qui aurait coûté la vie à des civils, le porte-parole d’Antonio Guterres, a affirmé qu’il n’est pas au courant d’un tel incident.



«Je ne dispose d’aucune information à ce sujet. Je peux essayer de m’assurer de ce qui s’est passé, mais je n’ai rien vu», a-t-il répondu succinctement, laissant croire que les Casques bleus de la MINURSO n’ont constaté aucun incident qui mérite d’être notifié au secrétaire général.



Ceci dit, les propos de Stéphane Dujarric infirment les accusations de violation du cessez-le-feu que l’Algérie ressasse à longueur de journée.  



 



Bientôt une nouvelle tournée régionale pour Staffan de Mistura



À l’issue de la séance à huis clos d’hier du Conseil de sécurité de l’ONU, l’émissaire de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, a indiqué mercredi qu’il entreprendrait prochainement une nouvelle tournée régionale pour tenter de faire avancer le processus de résolution de ce conflit.



Interrogé par l’AFP pour savoir si ce serait dans les semaines ou mois à venir, il a répondu : «Non, cela va être, j’espère, bientôt». Il n’a pas non plus donné de dates au Conseil de sécurité, selon des diplomates, ni précisé les lieux où il comptait se rendre.



Lors de la réunion, «tous ont soutenu (mes) efforts» pour relancer le processus de négociation politique d’une solution à ce conflit, s’est félicité Staffan de Mistura. Selon des diplomates, les membres du Conseil de sécurité ont répété lors de la session, qui est semestrielle, leurs mêmes positions sur le conflit.



L’émissaire de l’ONU, nommé en novembre, avait effectué en janvier sa première tournée dans la région, qui l’a conduite au Maroc, en Mauritanie, à Tindouf et en Algérie pour y rencontrer les parties prenantes.




Lire aussi : Sahara : Staffan de Mistura prévoit une nouvelle tournée régionale




 



Rabat et Alger : deux positions divergentes



Pour Rabat, la relance des négociations, suspendues depuis 2019, doit s’inscrire dans le cadre de «tables rondes» réunissant le Maroc, le Polisario, mais aussi l’Algérie et la Mauritanie. Alger est cependant opposé à des pourparlers sous cette forme, souhaitant des négociations bilatérales entre le Polisario et le Maroc.



Les tensions se sont accrues en 2020 et 2021 entre l’Algérie et le Maroc, culminant avec la rupture par Alger de ses relations diplomatiques avec le Royaume, fin août. Début avril, le Polisario a annoncé «rompre» tout contact avec le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez après un revirement de Madrid en faveur de la position marocaine sur la question.




Lire aussi : Sahara : et si le dossier se résolvait plus tôt que prévu ?




Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre d…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a é…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de ch…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au d…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les …

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en rai…

Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la …

Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, le…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les…

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes…

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié …

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…