bank al-maghrib

Temps de lecture : 2 minutes


BAM : le secteur financier résilient face à la crise

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques (CCSRS) s’est réuni mardi au siège de Bank Al-Maghrib à Rabat. Lors de sa 14e réunion, le Comité a analysé les risques et vulnérabilités pesant sur le système financier national, dans un contexte marqué par la persistance de la crise sanitaire. Selon ses conclusions, le secteur financier marocain continue de montrer, jusqu’ici, une résilience face aux répercussions de la crise Covid-19.



Le CCRS a en outre dressé le bilan de la période triennale 2019-2021, et examiné et approuvé la nouvelle feuille de route inter-autorités de stabilité financière couvrant la période 2022-2024, fait savoir un communiqué.



A l’issue de l’examen de la situation du système financier au regard des tendances économiques et financières, observées et attendues, le Comité a relevé notamment que quoiqu’encore préoccupants, les risques macroéconomiques pour la stabilité financière se sont globalement atténués à la faveur du rebond de la croissance nationale en 2021 et sa consolidation attendue en 2022 et 2023.



Pour ce qui est des finances publiques, le déficit budgétaire devrait s’atténuer graduellement à 6,3% du PIB en 2022 et puis à 5,8% en 2023 mais le niveau de la dette resterait élevé, estime le Comité, notant que ces analyses demeurent, toutefois, empreintes d’incertitudes en lien avec l’évolution de la situation sanitaire aux plans national et international. La forte résurgence des cas de contamination Covid-19 dans plusieurs pays partenaires du Maroc et les restrictions qui s’en suivent ne manquent pas d’exacerber ces incertitudes.



Dans ce contexte et considérant la fin de la phase d’octroi des prêts garantis par l’Etat mis en place en réponse à la crise, l’évolution du crédit bancaire au secteur non financier resterait modérée à 3,7% en 2021 et 3,4% en 2022 avant de se redresser à 4,4% en 2023. Parallèlement, le taux des créances en souffrance s’est creusé en octobre 2021 à 11% pour les entreprises non financières et à 9,9% pour les ménages, fait observer le Comité.



Pour autant, le secteur bancaire continue d’afficher des fondamentaux solides en matière de rentabilité, de solvabilité et de liquidité. En effet, le résultat net des banques a enregistré un rebond au premier semestre 2021 après la contraction observée en 2020, bénéficiant principalement d’une baisse relative du coût de risque et de l’effet de base induit par la contribution du secteur bancaire en 2020 au fonds Covid-19.



L’exercice de macro stress test effectué par Bank Al-Maghrib sur la base des projections économiques de décembre 2021 continue de faire ressortir, à cette date, la résilience des banques face aux scénarii de chocs simulant la dégradation des conditions sanitaires et économiques.



Recommandé pour vous

Arrivées de touristes aux postes frontières : rebond net de 215% à fin avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes

La Direction du trésor et des finances extérieures (DTFE) a indiqué que les arrivées de touristes aux postes-frontière ont enregistré un net r…

Lakjaa : le taux d’inflation est maitrisable

Temps de lecture : 1 minute

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des finances, chargé du Budget, Fouzi Lakjaa, a réaffirmé, ce jeudi 26 mai 2022, que le…

Fettah Alaoui appelle la BAD à contribuer au Nouveau modèle de développement

Temps de lecture : 2 minutes

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des finances, s’est entretenu, en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de déve…

Ouverture des travaux de la « Smart City Casablanca Symposium »

Temps de lecture : 1 minute

Les travaux de l’édition 2022 du « Smart City Casablanca Symposium » ont été lancés, mercredi 25 mai, à Casablanca, sous le thème : « L’intelli…

BAD : lancement du rapport 2022 sur les perspectives économiques en Afrique

Temps de lecture : 1 minute

La Banque africaine de développement (BAD) a publié, le 25 mai 2022, son rapport 2022 sur les perspectives économiques en Af…

Nador West Med : financement additionnel de 57 M€ accordé par la BAD

Temps de lecture : 1 minute

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, un financement additionnel de 57 millions d’eur…

Al Omrane et l’UM6SS : alliance pour la réalisation d’un CHU à Chrafate

Temps de lecture : 1 minute

Le Groupe Al Omrane et l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) ont signé, mardi à Rabat, un premier protocole d’accord pour l…

Plan Halieutis : Mohamed Sadiki fait le point

Temps de lecture : 2 minutes

Intervenant, ce mardi 24 mai, à la Chambre des conseillers, Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement …

Isaac Herzog : «Ensemble, le Maroc et Israël peuvent développer des solutions innovantes»

Temps de lecture : 1 minute

Intervenant dans une vidéo à l’occasion de la cérémonie inaugurale du Forum « Morocco-israel : Connect to Innovate », lancé lundi à Casablanca,…

Développement durable : la CDG Développement et l’AFD s’allient

Temps de lecture : 2 minutes

La Caisse de dépôt et de gestion Développement (CDG) et l’Agence française de développement (AFD) ont signé un protocole d’accord, à l’occasio…

Intelaka : un total de 44.695 crédits au profit de 28.665 entreprises

Temps de lecture : 2 minutes

Sous la présidence de la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, le Comité de pilotage du Fonds d’appui au financement de…

Le retour du Forum économique mondial de Davos

Temps de lecture : 1 minute

Le Forum économique mondial (WEF) a entamé, ce lundi 23 mai 2022, en présentiel, dans la station suisse de Davos, les travaux de sa réunion ann…