Algérie

Temps de lecture : 3 minutes


Maroc-Algérie : de nouvelles provocations, Benkirane appelle au calme

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

L’Algérie poursuit son acharnement contre le Maroc. Lors de la présentation des prévisions météorologiques vendredi dernier, la première chaîne algérienne n’a pas jugé utile de mentionner Rabat comme capitale du Maroc et l’a remplacé par la ville de Laâyoune qu’elle a qualifiée de “ville occupée”. Ces comportements ont fait réagir le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, qui a appelé le régime algérien à faire preuve de raison et à s’armer de sagesse. Les détails.

Temps de lecture : 3 minutes

Les provocations algériennes se poursuivent. Le dernier épisode date du vendredi dernier. Lors de la présentation des prévisions météorologiques, la première chaîne algérienne fait état de la situation météorologique dans toutes les capitales du Maghreb arabe, sauf celle du Maroc. Pire encore, notre capitale est remplacée par la ville de Laâyoune, que la chaîne algérienne qualifie de “ville occupée”.



Cet acte a été vivement critiqué par l’écrivain et journaliste algérien, Anouar Malek. Dans une vidéo sur son compte officiel YouTube, ce dernier accuse le régime algérien de faire une fixette sur le Maroc : «Tebboune dit n’avoir aucun problème avec le Maroc. Ce que l’on voit sur la scène politique est tout l’inverse», souligne Anouar Malek. Et d’ajouter : «Quelle honte ! Vous êtes arrivé au point de supprimer la capitale d’un pays voisin et membre de l’Union maghrébine pour la remplacer par Laâyoune que vous jugez occupée ? Vous devez savoir que cela vous a rabaissé ainsi que tout ce que vous défendez».





 



Benkirane appelle le régime algérien au calme



S’exprimant le lendemain de cette provocation, l’ex-chef du gouvernement et actuel secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a conseillé les dirigeants algériens à revenir à la sagesse et à Dieu. Il a souligné qu’une guerre entre le Maroc aurait des répercussions catastrophiques sur les deux pays. «Il faut que vous soyez conscients de ce que vous faites. Regardez ce qui se passe en Libye et en Tunisie. Protégeons nos pays et laissons cette région stable», a-t-il dit.




Lire aussi : Maroc-Algérie : une guerre est-elle envisageable ?




Abdelilah Benkirane souligne que l’Algérie a une bonne raison de garder les frontières fermées. «Feu Abdellatif Bouteflika l’avait bien dit, si l’Algérie garde les frontières fermées, c’est parce qu’ils savent pertinemment que les Algériens qui arriveront au Maroc seront beaucoup plus nombreux que les Marocains à destination d’Algérie», note l’ex-chef du gouvernement. Ce dernier accuse également l’Algérie de gaspiller l’argent du pétrole depuis plus de 45 ans dans la lutte contre les intérêts diplomatiques et économiques du Maroc. «Si guerre il y a, nous serons avec notre pays et notre Roi et vous ne la gagnerez pas», lance-t-il avec fermeté.





 



Les premiers couacs du Medgaz



Après avoir décidé de mettre fin au contrat du Gazoduc Maghreb-Europe, l’Algérie s’est tournée vers le Medgaz pour assurer l’ensemble de ses exportations algériennes de gaz naturel (GN) vers l’Espagne. Sauf que l’unique source actuelle d’approvisionnement à partir de l’Algérie a connu un premier incident. Les médias espagnols relèvent qu’une nette baisse du flux d’arrivée du gaz a été enregistrée entre le lundi 29 novembre à minuit et le mercredi 1er décembre à 6h du matin.



Ces informations ont relancé une vive polémique en Espagne concernant sa dépendance gazière vis-à-vis de l’Algérie qui lui fournit près de 45 % de son gaz naturel consommé localement. Elles remettent en cause également les capacités de l’Algérie à gérer les conséquences de sa guerre diplomatique contre le Maroc et les capacités réelles du Medgaz.




Lire aussi : Gazoduc Medgaz : l’Algérie fait du chantage à l’Espagne




Par ailleurs, rappelons que la Sonatrach, première entreprise pétrolière et gazière algérienne continue de livrer certaines entreprises privées marocaines, c’est le cas d’Afriquia Gaz. Un Tanker de la société algérienne a été aperçu dans le port de Mohammedia, la semaine dernière. La Sonatrach explique sa présence par des engagements avec des entreprises marocaines. Des engagements qu’elle est obligée d’honorer pour pérenniser son image de marque.



Recommandé pour vous

Menaces du Polisario : quels enjeux ?

Temps de lecture : 3 minutes

Le Polisario a annoncé, lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière aux camps de Tindouf, l’intention de mener de nouvelles «opérations…

Sahara : le Suriname exprime son plein soutien au plan marocain d’autonomie

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, ce m…

Tourisme : le plan de relance de la tutelle

Temps de lecture : 3 minutes

Comment assurer la relance du tourisme ? Tel était l’objet de la réunion du jeudi 19, présidée par Aziz  Akhannouch, chef du gouvernement. Nad…

Hassan Saoud : notre pays a pu créer une gouvernance sécuritaire efficace

Temps de lecture : 5 minutes

LeBrief : Lundi, le Maroc a tristement commémoré les 19 ans des attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Depuis ce drame, le Maroc a…

Sebta et Melilia : quid des conditions d’entrée et de sortie du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Jeudi dernier, le ministre espagnol de l’Intérieur a annoncé que les frontières terrestres des présides occupés de Sebta et Melilia seront ouv…

Coalition mondiale contre Daech : clôture et bilan

Temps de lecture : 3 minutes

La réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech a pris fin ce mercredi 11 mai à Marrakech. 47 ministres, dont 38 chefs de diplo…

Maroc-Espagne : ouverture des frontières de Sebta et Melilla le 17 mai

Temps de lecture : 7 minutes

Le ministère espagnol de l’Intérieur a annoncé, ce jeudi, dans son site officiel, que la réouverture des frontières terrestres avec Sebta et M…

Coalition mondiale contre Daech : Quels enjeux ?

Temps de lecture : 3 minutes

Organisée à Marrakech, la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech a lancé ses travaux ce mercredi 11 mai. Un évènement emb…

Aziz Akhannouch : la situation de l’emploi et de l’investissement au Maroc se présente sous de bons auspices

Temps de lecture : 5 minutes

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, est intervenu, mardi 10 mai, devant la Chambre des conseillers, lors de la séance mensuelle sur la p…

Maroc-Égypte : vers une consolidation du partenariat politico-économique

Temps de lecture : 7 minutes

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, s’est rendu au Maroc, lundi 9 mai, sur invitation officielle de son homologue mar…

Politique migratoire : consolidation de la coopération maroco-espagnole

Temps de lecture : 1 minute

Le Maroc et l’Espagne affichent, depuis la signature en 1991 du Traité d’Amitié, de bon voisinage et de coopération, un engagement ind…

Accord social : les principaux points et réactions

Temps de lecture : 9 minutes

À la veille de la fête du Travail, le gouvernement, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les centrales syndicales les …