Aller au contenu principal

Alger et Pretoria réaffirment leur soutien au polisario

Par Nora Jaafar, Publié le 15/11/2021 à 16:47, mis à jour le 15/11/2021 à 18:07
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Sahara : l’Algérie et l’Afrique confirment leur soutien au Polisario

L’Algérie et l’Afrique du Sud ont souligné dimanche dans un communiqué conjoint qu’elles souhaitent «s’assurer de la mise en œuvre de la décision du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), adoptée le 9 mars 2021» invitant le Royaume du Maroc et la “République arabe sahraouie démocratique (RASD)”, à entamer des négociations directes sans conditions préalables» au sujet de la question du Sahara. La publication de ce communiqué est intervenue au terme de la visite de la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, à Alger.

Les deux pays alliés ont également demandé à Staffan de Mistura, nouvel envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara, de «réactiver le processus des Nations Unies (ONU) en vue de la mise en œuvre du Plan de règlement adopté à l’unanimité par le Conseil de sécurité dans sa résolution 690 (1991)»

Lire aussi : Sahara : le SG de l’ONU fustige les actions inacceptables du Polisario

Par ailleurs, lors de sa visite de trois jours à Alger, Naledi Pandor s’est rendue dimanche dans les camps de Tindouf, où elle a été reçue par le haut gradé du polisario Mohamed Salem Ould Salek. Selon l’agence algérienne de presse, le séjour de la cheffe de diplomatie sud-africaine en Algérie a été également l’occasion d’échanger sur les moyens de «renforcement des relations entre les deux pays sur des questions d’intérêt mutuel».

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune était le premier à accueillir la ministre dans le pays le samedi 13 novembre. Ce dernier a déclaré que son entrevue avec la responsable a permis de «mettre l’accent sur les relations historiques étroites et séculaires entre les deux pays amis en sus de l’impératif de leur promotion à une coopération englobant divers domaines pour être à la hauteur de ces relations privilégiées». Naledi a pour sa part indiqué que son pays et l’Algérie «continueront à travailler pour aider les pays africains à trouver des solutions pacifiques à leurs différends, pour faire en sorte que la solution soit Afrique-Afrique».

Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. ...

Maroc-Mali : entretien de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie malienne

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a échangé, jeudi par téléphone, avec le ministre des Affaires étrangères et de la ...

Awrach : attention à l'effet cocotte-minute !

Lancement officiel ce vendredi du programme gouvernemental Awrach pour la création de 250.000 emplo...

Les projets de décret adoptés jeudi par le Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Le premier est relatif à la composition de la commission nationale chargée de l’application des sanctions prises par le Conseil de sécurité ...

100 premiers jours du gouvernement : les précisions de Aziz Akhannouch

Lors d’une émission spéciale retransmise en différé par Al Aoula et 2M, Aziz Akhannouch, chef de l’...

Sahara : la tournée régionale de De Mistura prend fin, l'Espagne veut intervenir

La tournée régionale de Staffan De Mistura, envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unie...