Aller au contenu principal

Sahara : le SG de l’ONU fustige les actions inacceptables du Polisario

Par Nora Jaafar, Publié le 11/10/2021 à 11:25, mis à jour le 11/10/2021 à 16:25
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Sahara : le SG de l’ONU fustige les actions inacceptables du Polisario

Le secrétaire général (SG) des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, a fortement dénoncé les restrictions drastiques et inacceptables imposées à la Minurso par le Polisario. Dans le rapport sur la question du Sahara marocain, qu’il a soumis au Conseil de sécurité (CS), Guterres affirme que le groupe séparatiste entrave la capacité de la mission onusienne visant à surveiller le maintien du cessez-le-feu, le contrôler des milices polisariennes et l’observation directe de la situation dans les provinces du Sud. Il a dans ce sens déploré que son Représentant spécial et le chef de la Minurso aient protesté à maintes reprises contre ces obstructions.

Selon le SG de l’ONU, les actions du Polisario ont limité la liberté de mouvement de la mission onusienne, lui interdisant de poursuivre ses responsabilités logistiques et de maintenance, notamment la réparation, l’entretien et la rotation des équipements, ainsi que l’approvisionnement en fuel et produits alimentaires. En raison de cette situation, la Minurso a dû réduire de 30% le nombre de ses observateurs militaires à l’Est du Dispositif de Défense. Antonio Guterres a ainsi exigé du mouvement séparatiste de «lever immédiatement toutes les restrictions à la libre circulation des convois terrestres, des moyens aériens et du personnel de la Minurso à l’Est du Dispositif de Défense, et de permettre la libre circulation des services de logistique et de maintenance».

Par ailleurs, le haut responsable onusien a également évoqué dans son rapport deux lettres qui lui ont été adressées par le roi Mohammed VI en novembre 2020 concernant le blocage d’El Guerguarate par les milices séparatistes. La première avait été envoyée le 12 novembre dernier et appelait le SG de l’ONU à «redoubler d’efforts pour mettre fin rapidement et définitivement aux actes de provocations intolérables et déstabilisateurs du Polisario». La missive faisait également savoir que le Maroc, «en vertu de ses responsabilités et en plein respect de la légalité internationale agira de la manière qu’il jugerait nécessaire, afin de sauvegarder le statut de la zone et de rétablir la libre circulation». La deuxième lettre a été pour sa part envoyée le 21 novembre 2020, affirmant que les actions entreprises par le Royaume à El Guerguarate étaient «irréversibles», réitérant l’attachement du Royaume au cessez-le-feu.

En outre, Antonio Guterres a indiqué que, depuis le 22 octobre 2020, «des opérations de reconnaissance par hélicoptère de la Minurso au-dessus d’El Guerguarate ont constaté la présence dans la bande tampon de 12 membres du Polisario armés en uniforme militaire», en plus de «huit véhicules militaires, dont deux étaient équipés d’armes lourdes». Il a assuré dans son rapport au CS que la mission onusienne avait informé le groupe séparatiste que sa présence à El Guerguarate constituait «une violation de l’Accord militaire n° 1», tout en l’exhortant à retirer son personnel militaire et ses véhicules de la bande tampon. Enfin, le SG a expliqué que l’intervention des Forces armées royales (FAR) dans cette région s’était déroulée de manière pacifique en présence de la Minurso, et ce, sans aucune menace ou atteinte à la vie ou à la sécurité des civils, contrairement aux affirmations du Polisario.

Mohammed Benchaâboun, nouveau ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...

Sahara : un dossier toujours aussi compliqué

Après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Saha...