Le CNP a dévoilé une étude intéressante sur la presse au Maroc © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Salaire, âge, sexe… tout savoir sur les journalistes au Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

À l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, le Conseil national de la presse (CNP) et le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) ont présenté ce mercredi 5 mai 2021 une étude consacrée à la profession de journaliste au Maroc. Cette dernière portait sur un échantillon de 2.451 journalistes, sur un total de 3.150 journalistes ayant obtenu la carte de presse. Voici les faits marquants de cette étude.

Temps de lecture : 4 minutes

Une étude réalisée par le Conseil national de la presse (CNP) sur le statut de la presse au Maroc a été présentée ce mercredi 5 mai 2021 à Rabat. Cette dernière qui porte sur un échantillon de 2.451 journalistes sur un total de 3.150 journalistes ayant obtenu la carte de presse nationale vise à fournir une base de données qui servirait de plateforme pour améliorer le statut des journalistes et développer le secteur.



 



70% des journalistes au Maroc sont des hommes



Premier indicateur de l’étude, une dominance de la gent masculine sur le secteur. Ainsi, les hommes représentent 70% des journalistes en fonction contre 30% pour les femmes. En ce qui concerne la répartition par âge, l’étude montre que les jeunes entre 30 et 40 ans représentent le pourcentage le plus élevé du nombre total de journalistes (31%), suivi des 50-60 ans (26,36%), des 40-50 ans (25,79%), des 20-30 ans (13,14%) et des 60-70 ans (3,39%).



Plus de 64,4% des journalistes disposent d’une licence au moins (master et doctorat inclus). Le reste de la tranche (35,6%) ne dispose pas d’une licence. L’étude précise que la grande partie de cette tranche travaille sur le volet technique, réalisation, caméramans…, etc.




Lire aussi : Presse : versement des aides pour trois mois supplémentaires




Plus des ¾ du corps médiatique marocain (76,5%) réside dans deux régions du royaume (Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra). Le reste est réparti ainsi : 6,45% dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 3,71% dans la région de Fés-Meknes, 3,02% dans la région de Marrakech-Safi, 2,12% dans la région Laâyoune-Sakie El Hamra, 1,88% à l’Oriental, 1,84% dans la région de Souss-Massa et 1,35% dans la région Beni Mellal-Khénifra.



Concernant l’ancienneté, 56,3% des journalistes ont moins de 10 ans d’ancienneté dans le domaine, 24,2% ont entre 10 et 20 ans d’ancienneté et 19,5% ont plus de 20 ans d’ancienneté.



 



10.121 DH, salaire moyen des journalistes au Maroc



L’étude rapporte que le salaire moyen des journalistes dans l’ensemble du pays est de 10.121 DH par mois. La tranche la plus importante soit (23,4%) des journalistes marocains touche entre 4.000 et 6.000 DH. 22,4%, perçoivent entre 6.000 et 8.000 DH, tandis que 13,9%, des salaires varient entre 8 000 et 10 000 DH. Aussi, 28,2% des journalistes ont un salaire supérieur à 12.000 DH.



Les salaires moyens par fonction et poste de responsabilité sont les suivants : rédacteur en chef  (14.627 DH),  directeur de publication (12.366 DH), secrétaire de rédaction (11.557 DH), journaliste (9.420 DH), photographe-caméraman (8.075 DH),  stagiaire (6.592 DH). 




Lire aussi : Journée mondiale de la liberté de la presse : l’information comme bien public




Contactée par LeBrief.ma, Hanane Rihab, vice-présidente du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) et députée de l’USFP, a souligné qu’il y a une grande disparité dans les salaires entre le privé et le public. «Le salaire moyen de 10.121 DH ne reflète pas vraiment la réalité des choses surtout dans la presse écrite et numérique du secteur privé. Les salaires sont catastrophiques dans ce secteur, il aurait mieux valu faire la part des choses et séparer le secteur privé, du public dans cette étude». 



L’étude souligne que le salaire moyen dans le secteur public est de 11.581 DH, tandis qu’il est de 9.419 DH dans le privé, soit une différence de 23%. Rappelons que c’est la première fois qu’une étude aussi riche et complète est publiée pour le secteur de la presse au Maroc. De bon augure pour la suite. 



Recommandé pour vous

Baignade : entre amusement et drames

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, la température a atteint des niveaux élevés dans plusieurs régions. Se baigner est un véritable plaisir et soulagement face à la can…

Classement de Shanghai : bonnet d’âne pour le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le classement de Shanghai des 1.000 meilleures universités du monde est une autre preuve de la faillite du système académi…

Stress hydrique : comment optimiser l’utilisation de l’eau ?

Temps de lecture : 6 minutes

Dans un village à 140 km de Casablanca, les habitants courent chaque matin vers la fontaine ou chez un voisin pour s’approvisionner en eau. «Ç…

Maroc : la jeunesse, moteur de l’économie nationale

Temps de lecture : 5 minutes

La pyramide démographique marocaine donne un aperçu sur le nombre de jeunes âgés de 15 à 24 ans. Cette tranche d’âge est considérée comme la p…

OMP : zoom sur les dysfonctionnements des prisons marocaines

Temps de lecture : 5 minutes

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a présenté, jeudi 4 août à Rabat, les grandes lignes sur « la situation des prisons et des détenus a…

Voyages à l’étranger : quelles sont les conditions en vigueur ?

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que l’été bat son plein, les Marocains sont en quête des destinations de vacances les plus intéressantes. Si certains préfèrent visiter …

Pénurie de compétences : plusieurs pays assouplissent leurs lois sur la migration régulière

Temps de lecture : 5 minutes

C’est désormais une évidence, la crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Les pénuries de travailleurs atteignent des records. Une ré…

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification …

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malais…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tou…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus l…

Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, le…