Kahwa Nes Nes : la HACA rejette la plainte des avocats

Temps de lecture : 3 minutes


Kahwa Nes Nes : la HACA rejette la plainte des avocats

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Culture , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

L’Association des jeunes avocats du Maroc a déposé une plainte contre la chaîne de télévision SNRT pour avoir diffusé la série télévisée ramadanesque « Kahwa Nes Nes », qui, selon eux, constitue une offense à leur profession. En réponse à cette plainte, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) a publié une déclaration dans laquelle elle rejette le recours de ces derniers. Elle a souligné que la série est conforme à la réglementation marocaine en matière de communication audiovisuelle.

Temps de lecture : 3 minutes

L’Association des jeunes avocats du Maroc a déposé une plainte contre la chaîne de télévision SNRT pour avoir diffusé la série télévisée ramadanesque « Kahwa Nes Nes », qui, selon eux, constitue une offense à leur profession.



Ils ont fait valoir que la sitcom comportait plusieurs scènes qui portent atteinte à la réputation de leur secteur. Dans une lettre adressée à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), l’association a demandé à l’instance «d’intervenir d’urgence pour arrêter la diffusion de la sitcom». La correspondance dénonce que cette série est «une offense à la profession d’avocat et présente des stéréotypes qui sont loin de l’éthique professionnelle et du respect dû à la robe de l’avocat». L’association estime aussi que la programmation de »Kahwa Nes Nes » sur «une chaîne de télévision marocaine est en contradiction avec les œuvres artistiques sérieuses et responsables».



En réponse à la plainte des avocats, la HACA a publié une déclaration dans laquelle elle rejette le recours de ces derniers. Elle a souligné que la sitcom est conforme à la réglementation marocaine en matière de communication audiovisuelle. Les œuvres de fiction ne peuvent être réalisées sans la liberté d’écrire des scénarios, de diagnostiquer des situations et des positions, la définition des rôles et la représentation des personnages, a indiqué l’organisme. Ce dernier a également expliqué que la représentation d’une profession spécifique dans une œuvre audiovisuelle ne constitue pas une diffamation ou un délit. Selon la HACA, en vertu du droit marocain, les artistes sont libres d’adopter certains choix artistiques.



La protestation des avocats contre la « fictionalisation » de leur profession constitue une violation de la liberté de création et porte atteinte à la responsabilité des médias dans la pratique de la critique sociale et le traitement de certains comportements et phénomènes répréhensibles, martèle la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle. Et de préciser que la loi garantie aux radios publiques et privées, ainsi qu’aux chaînes de télévision, la liberté de diffuser leurs programmes.



S’agissant du rôle de son instance, la HACA indique qu’il n’est pas de censurer, mais de s’assurer que les programmes respectent les droits de l’homme fondamentaux. Il s’agit notamment de veiller à ce que les programmes ne portent pas atteinte à la dignité humaine, n’incitent pas au terrorisme, à la haine ou à la violence, ne soient pas discriminatoires à l’égard des femmes ou ne portent pas atteinte à leur dignité, et n’exposent pas les enfants et les adolescents à des contenus préjudiciables qui mettraient en danger leur santé physique et mentale.



Par ailleurs, ladite plainte a attiré l’attention de l’Union marocaine des arts dramatiques, les acteurs et les metteurs en scène condamnant la démarche de l’association des avocats. Ils se sont félicités du verdict de la HACA, arguant que la plainte des avocats va à l’encontre de la liberté de création dans les spectacles dramatiques. Ils ont toutefois expliqué que les personnages des sitcoms ou des films ne sont jamais destinés à généraliser certains comportements négatifs à l’ensemble d’une profession ou d’un groupe social. Les personnages ne reflètent pas nécessairement l’identité d’un groupe ; il s’agit simplement de personnalités dramatiques imaginées par le créateur et que l’on trouve parfois dans la société, a conclu le syndicat.



Recommandé pour vous

« L’Apothéose de la Vérité » : l’œuvre de Idriss El Khatib bientôt distribué au Maroc

Temps de lecture : 1 minute

L’Apothéose de la Vérité » est l’œuvre de l’auteur marocain Idriss El Khatib. Cet ouvrage s’attarde sur la philosophie théologique et s’inscrit…

Casablanca : retour des Journées du patrimoine de Casablanca

Temps de lecture : 1 minute

Les Journées du patrimoine de Casablanca reviennent en force avec une 11ᵉ édition, placée sous le thème de « la sauvegarde du pa…

Le festival Gnaoua est de retour avec une tournée inédite

Temps de lecture : 1 minute

Après deux ans d’absence due à la pandémie de la Covid-19, le festival Gnaoua fait son retour. Pour cette édition, les organisateurs ont adopté…

Artisanat : 220 millions de DH dédiés aux activités polluantes à Tanger

Temps de lecture : 1 minute

La ville de Tanger débloque un budget de 220 millions de DH (MDH) pour la création d’une zone dédiée aux activités artisanales polluan…

Prix du livre Cheikh Zayed : le Marocain Mohamed Dahi primé

Temps de lecture : 1 minute

L’écrivain marocain, Mohamed Dahi, a remporté le Prix du livre Cheikh Zayed dans la catégorie Arts et études critiques. Une récompense…

Culture : processus de numérisation de 200 bibliothèques publiques

Temps de lecture : 1 minute

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a lancé l’opération de numérisation de 200 bibliothèques publiques au niveau …

Agadir : le Festival international cinéma et migrations » reporté

Temps de lecture : 1 minute

La 18e édition du Festival international cinéma et migrations d’Agadir a été reportée à une date ultérieure, suite à l’ap…

Festival international : « Théâtre et Cultures » revient du 20 au 28 mai

Temps de lecture : 1 minute

Le festival international « Théâtre et Cultures » revient pour sa 15e édition, du 20 au 28 mai 2022 à Casablanca. Organisé par la Fondatio…

The Impact 2022 : l’université Mohammed V leader national

Temps de lecture : 2 minutes

L’université Mohammed V de Rabat (UM5) a été classée première au Maroc dans le classement international « The impact 2022: …

Casablanca : la faculté de médecine abritera le congrès Cinépsy Maroc

Temps de lecture : 1 minute

La faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca abritera, le 27 et le 28 mai 2022, la 4e édition du congrès Cinépsy Maroc. Ouvert au grand…

Animation : lancement de la 20e édition du FICAM

Temps de lecture : 1 minute

La fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, organisent la 20e édition du Festival international de cinéma d…

L’Université Mohammed V de Rabat classée première au Maghreb

Temps de lecture : 1 minute

Le « Center for world university rankings » (CWUR), a dévoilé, le 25 avril 2022, les résultats de son classement annuel des universités mo…