Variole du singe : une maladie oubliée ?

Temps de lecture : 4 minutes


Variole du singe : une maladie oubliée ?

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La variole du singe continue de se propager dans des zones géographiques très disparates. De nouveaux cas ont été détectés au Cameroun, portant ainsi le nombre de contaminations dans le monde à plus de 70.000, et ce, depuis l’apparition de cette maladie. Le point.

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que le nombre des cas de la variole du singe baisse dans certains pays, il continue de s’accroitre dans d’autres. Au Cameroun, le délégué régional de la Santé publique de la région camerounaise du Sud-Ouest, Filbert Eko Eko, a prévenu les unités sanitaires de l’identification de plusieurs infections dans le pays. Une mobilisation générale pour une réponse urgente à cette propagation a été déclenchée. Ces cas ont été confirmés à Mbonge et à Kumba à la suite des tests de laboratoire effectués au Centre Pasteur du Cameroun. Aucune précision sur le nombre de contaminations n’a été révélée pour le moment. Après l’Europe et l’Amérique du Nord, qui ont enregistré le nombre d’infections et de décès le plus élevé, vient la République démocratique du Congo (RDC), avec 3.491 cas confirmés et 120 décès, recensés entre le 1er janvier et le 21 septembre 2022. 

En juillet dernier, l’Organisation internationale de la santé (OMS) a classé cette maladie en tant qu’urgence de santé publique de portée internationale. Depuis le début de l’épidémie, plus de 70.000 contaminations ont été signalées, selon l’agence onusienne. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS, a précisé, lors d’une conférence de presse à Genève, que «le nombre de cas baisse, mais la semaine dernière, 21 pays ont vu leur nombre de cas s’accroître, surtout en Amérique qui compte près de 90% des cas identifiés la semaine dernière».

L’épidémie est en effet loin d’être terminée, a-t-il affirmé. Il a ajouté qu’il s’agit d’«une épidémie qui ralentit, peut être une épidémie plus dangereuse, car on peut penser que la crise est terminée et baisser notre prudence». En outre, le responsable de l’OMS confirme que l’organisation travaillait avec plusieurs pays pour renforcer leurs outils et équipements de suivi de cette maladie.

Lire aussi : Variole du singe : une propagation mondiale

 

Les nouvelles recommandations de la HAS en France

En France, la Haute autorité de santé (HAS) a actualisé ses recommandations sur la vaccination, précisant les catégories de personnes les plus vulnérables au Monkeypox et les modalités administratives à appliquer après la confirmation d’une contamination. Elle recommande une vaccination préventive pour «les groupes les plus exposés au virus : hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, personnes trans déclarant des partenaires sexuels multiples, travailleurs du sexe et professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle». 

De plus, la vaccination préventive est désormais ouverte aux femmes partenaires occasionnelles ou celles qui partagent le même lieu de vie que des personnes à très haut risque d’exposition au Monkeypox. La HAS recommande également la vaccination aux mineurs et aux personnes immunodéprimées.

En revanche, selon le média Trust my science, les pays africains, dont la RDC, n’ont bénéficié d’aucune dose de vaccin cette année pour freiner la propagation de la variole du singe.

Lire aussi : Ministère de la Santé : un ressortissant français testé positif à la variole du singe à Marrakech

 

Situation au Maroc

Pour le moment, la situation de la variole du singe au Maroc est stable. Le dernier cas détecté remonte au mois d’août. Il s’agissait d’un ressortissant français qui a été testé positif à Marrakech.

Pour rappel, plusieurs personnes ont été soupçonnées de souffrir de ce virus, mais seulement trois cas ont été confirmés jusqu’à cette date.

En outre, Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé et de la Protection sociale, avait annoncé que les malades sont accompagnés conformément à un plan de quatre phases. Celui-ci repose sur la formation des professionnels de santé, la mise en place d’un processus de diagnostic de la maladie au sein des laboratoires, la prise en charge des cas suspects et l’isolement des personnes infectées.


Recommandé pour vous

Tâches ménagères : les inégalités entre les hommes et les femmes

Temps de lecture : 5 minutes Ce n’est pas nouveau. La femme est plus investie que l’homme dans la prise en charge des tâches ménagères au foyer. Faire la vaisselle, nettoyer le sol…

Cherté de vie : le citoyen se révolte

Temps de lecture : 4 minutes Les Marocains n’en peuvent plus de l’explosion des prix. L’inflation mondiale a frappé de plein de fouet le pouvoir d’achat des citoyens. Entre l…

CMRPI : 30% des enfants et des jeunes ont subi une cyberviolence

Temps de lecture : 6 minutes Protéger les enfants et les jeunes sur la Toile est l’objectif principal de la deuxième campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le …

Système de santé : ce qu’il faut savoir sur les projets de loi adoptés

Temps de lecture : 5 minutes Le gouvernement actuel oriente ses projecteurs vers le secteur de la santé national. Parmi ses objectifs, la réforme de ce secteur qui souffre de plusi…

Lutte contre le sida : l’ONU alerte sur une stagnation des progrès

Temps de lecture : 5 minutes Ce jeudi 1er décembre, les pays du monde entier commémorent la Journée mondiale de lutte contre le sida. « Égalité maintenant » est le thème retenu pou…

Stress hydrique : la situation est de plus en plus critique

Temps de lecture : 5 minutes Le déficit pluviométrique pèse lourdement sur les réserves d’eau au Maroc. Ces derniers ont enregistré leurs niveaux le plus bas cette année. L’Organis…

Le conflit se poursuit entre Ouahbi et les robes noires

Temps de lecture : 5 minutes L’ire des avocats empire depuis la publication des mesures fiscales les concernant dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF-2023). Ils rejettent en …

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enqu…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous …

OMM : le Maroc a connu cette année une sécheresse sans précédent

Temps de lecture : 6 minutes La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au XXIe siècl…

Sécurité et puissance militaire : l’IRES dévoile le positionnement du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc est un pays sûr. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a révélé que le Royaume est positionné dans le top 10 des pays du monde qui o…





Pavé parallax 1