Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, lors de la 4e édition de l’Université d’été à Agadir, vendredi 9 septembre © DR

Temps de lecture : 5 minutes


Université d’été du RNI : Akhannouch expose le bilan des réalisations de son parti

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Éducation, emploi, protection sociale généralisée, santé, État social, … autant de sujets de discussion ont été évoqués lors de la 4ᵉ édition de l’Université d’été des jeunes du Rassemblement national des indépendants (RNI). À cette occasion, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a mis en avant le bilan des réalisations de son parti à la tête de l’exécutif, exprimant son ferme engagement à appliquer le programme socio-économique tel que promis lors de la campagne électorale de 2021. Détails.

Temps de lecture : 5 minutes

« Le renforcement des piliers de l’État social : contraintes d’activation et engagement ferme du gouvernement ». Tel est le thème débattu lors de la quatrième édition de l’Université d’été des jeunes du Rassemblement national des indépendants (RNI), organisée à Agadir, vendredi et samedi derniers. Ils étaient près de 4.500 personnes à participer à ce rendez-vous, qui a connu la présence de grandes figures du parti, ainsi que de grands noms dans le domaine académique.

S’exprimant à cette occasion, le président du RNI, Aziz Akhannouch, a dressé le bilan de la première année du mandat de son gouvernement. Il a aussi réaffirmé la détermination de l’exécutif à mener jusqu’au bout les réformes sociales promises lors des élections communales, régionales et législatives du 8 septembre 2021.

Lire aussi : Le chef du gouvernement défendra son bilan depuis Agadir

 

Bilan «positif» de l’actuel gouvernement

Aziz Akhannouch a affirmé qu’après presque une année d’exercice, le bilan de son gouvernement est «positif», en dépit des crises que le pays a affrontées, à savoir la pandémie, la sécheresse et la flambée des prix à l’échelle internationale.

Dans son intervention, le chef de l’exécutif a rappelé le pari de la généralisation de la protection sociale et s’est félicité de l’avancée de ce chantier royal. Ainsi, 11 millions de travailleurs non-salariés, autrefois exclus du système, ont aujourd’hui accès à la protection sociale et à la couverture maladie, qui a été élargie afin d’inclure de nouveaux bénéficiaires. De même, il sera procédé, dès 2023, à la généralisation des allocations familiales au profit de sept millions d’enfants précaires ou pauvres et trois millions de familles sans enfants en âge scolaire.

Aussi, le patron du RNI a évoqué les efforts déployés pour la mise en place du registre social unifié. Celui-ci devra permettre l’allocation d’aides directes aux familles démunies ciblées.

Il a également mis l’accent sur la décision d’augmenter avec effet immédiat, à compter du mois de septembre, de 5% du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) dans les secteurs de l’industrie, du commerce et des professions libérales et de 10% du salaire minimum agricole garanti (SMAG).

Lire aussi : CNSS : les détails des nouvelles mesures prises par le conseil d’administration

 

Réalisations en matière de santé, d’éducation et d’emploi

Lors de son allocution, le chef du RNI a promis que dans trois ans, il va y avoir un changement dans le secteur de la santé, avec une nouvelle organisation du parcours des soins et la réhabilitation de l’offre de santé.

Il a, à cet égard, annoncé que 90.000 nouveaux médecins seront formés d’ici la fin du mandat de ce gouvernement. Aziz Akhannouch a également promis la construction de trois nouveaux Centres hospitaliers universitaires (CHU), à Draa, Guelmim et Beni Mellal, ainsi que la rénovation de quelque 1.400 dispensaires et établissements hospitaliers de quartiers. Il a par la suite rappelé l’adoption, en Conseil des ministres, du projet de loi-cadre relative à la santé, qui sera examiné par le Parlement.

Autre volet mis en avant, l’éducation. Le chef du gouvernement a rappelé dans ce sens la mise en place d’une convention-cadre pour déployer le programme de formation des enseignants du primaire et du secondaire à l’horizon 2025. Il a aussi évoqué la mobilisation d’une enveloppe budgétaire de plus de 4 milliards de DH étalée sur cinq ans afin de réformer le système éducatif. Aziz Akhannouch s’est en outre attardé sur la nouvelle vision concernant la formation à travers une nouvelle licence dans les facultés de l’éducation, avec quelque 20.000 candidats qui se sont inscrits durant cette année. Il a ainsi promis d’atteindre 95.000 lauréats d’ici la fin de son mandat.

Par ailleurs, le président du parti de la colombe s’est félicité de la baisse du chômage de 1,6 point au deuxième trimestre 2022. Il a rappelé que lors de la campagne électorale, le RNI avait promis l’ouverture d’un million d’emplois. Il est ainsi revenu sur les programmes adoptés pour assurer la promotion de l’emploi, notamment le programme Awrach et le programme Forsa. Il a annoncé qu’Awrach, qui table sur la création de 250.000 postes d’emploi, a déjà permis la création de 74.000 postes. Dans le cadre de Forsa, 18.000 projets ont été retenus, dont 1.000 projets déjà lancés. Au-delà de ces programmes, il a affirmé que 236.000 postes d’emploi ont été créés dans les secteurs de l’industrie au cours de cette année.

Lire aussi : Administration publique : un système archaïque

 

Pour rappel, plusieurs ateliers ont été programmés lors de cette édition de l’Université d’été des jeunes du RNI qui ont porté sur des thématiques telles que « L’éducation, un défi fondamental pour le Maroc de la dignité », « L’emploi, l’effort gouvernemental entre persévérance et pérennité » et « La protection sociale, dynamisation d’un Maroc solidaire ». Les débats ont également porté sur « L’État social, question des valeurs et problématique du discours », « Opérationnalisation de l’aspect officiel de l’Amazigh, réconciliation volontariste selon des moyens prometteurs », « Les nouveaux rôles des élus et l’horizon de la mise en place de l’État social », « Les réseaux sociaux, entre le combat de propagande et la question de la crédibilité » et « Les Marocains du monde, une contribution continue dans le parcours de l’État social « .


Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre de…

Baisse de l’IR : les négociations sont en cours

Temps de lecture : 4 minutes

Les réunions entre les centrales syndicales et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekj…

Le CPS de l’UA sous présidence marocaine

Temps de lecture : 4 minutes

La présidence tournante du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) tombe…

Consulats à Laâyoune et Dakhla : la stratégie payante de Bourita

Temps de lecture : 5 minutes

«Une trentaine de pays ont ouvert des consulats dans les provinces du Sud, marquant ainsi leur …

ONU : les avancées du Maroc lors de sa participation à la 77e AG

Temps de lecture : 6 minutes

Étalé sur 14 jours, du 13 au 26 septembre courant, la 77ᵉ session de l’Assemblée générale de l’…

Le gouvernement face au nouveau défi de la couverture sociale des agriculteurs

Temps de lecture : 5 minutes

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Offic…

Libération de Brahim Saadoun : une médiation saoudienne et un suivi personnel du Roi

Temps de lecture : 4 minutes

La bonne nouvelle a été annoncée par le ministère saoudien des Affaires étrangères. Un communiq…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

ONU : Akhannouch présente le projet de réforme du système éducatif

Temps de lecture : 4 minutes

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présenté, ce lundi, le grand projet de réforme du s…

Dialogue social : ce qu’il faut retenir de la réunion du lancement du 2ᵉ round

Temps de lecture : 4 minutes

Le dialogue social, lancé ce 14 septembre, a porté sur la révision du régime de l’impôt sur le …

Sahara : Staffan de Mistura boucle sa deuxième tournée régionale

Temps de lecture : 4 minutes

Avec une feuille de route bien précise conforme à la résolution 2602, Staffan De Mistura, envoy…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a ét…