Temps de lecture : 5 minutes


Technopark : une nouvelle feuille de route stratégique à l’horizon 2027

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Renforcer l’accompagnement des porteurs de projets, startups et entreprises digitales. C’est l’un des objectifs majeurs de la nouvelle feuille de route pour les Technoparks à l’horizon 2027. Celle-ci s’appuie sur quatre axes majeurs à savoir, la régionalisation, l’accompagnement, la synergie et l’attractivité. Elle ouvre ainsi une étape importante dans l’évolution de l’écosystème des startups au Maroc. Le point.

Temps de lecture : 5 minutes

La société gestionnaire des Technoparks, Moroccan Information Technopark Company (MITC), a présenté sa nouvelle feuille de route stratégique à l’horizon 2027. Elle l’a présenté lors du Conseil d’administration de la société tenu récemment à Rabat, sous la présidence de la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour.

Intervenant à cette occasion, Lamiae Benmakhlouf, directrice générale du MITC, a expliqué que la nouvelle feuille de route repose sur trois objectifs majeurs. Il s’agit de renforcer l’accompagnement des porteurs de projets, startups et entreprises digitales, d’élargir le réseau Technopark sur les régions du Royaume et d’adapter les vocations des futurs Technoparks aux spécificités sectorielles régionales.

 

Plus de 3.000 startups accompagnées depuis 2001

Dans sa présentation, Benmakhlouf a assuré que la performance des Technoparks ces deux dernières décennies a démontré son potentiel à accompagner un nombre plus important de startups et des très petites entreprises (TPE) digitales.

Le bilan s’est avéré positif en termes de réalisations et d’impact, avec à date quatre sites opérationnels, plus de 3.000 startups accompagnées depuis 2001 (dont 1.400 startups résidentes), outre un taux de pérennité de 89% après cinq ans d’existence. À cela s’ajoute la création de 15.000 emplois directs et indirects.

Aujourd’hui, les Technoparks accompagnent près de 450 startups innovantes. Ces dernières génèrent un chiffre d’affaires annuel cumulé de 900 millions de DH (MDH). Aussi, 25% de ces startups exportent leurs solutions technologiques, spécifiquement en Afrique.

Des indicateurs encourageants pour déployer une nouvelle feuille de route stratégique plus ambitieuse, axée sur le renforcement de l’accompagnement. Elle met à disposition des startups à l’échelle nationale des mécanismes d’appui évolutifs et des programmes adaptés pour accélérer leur croissance.

En outre, cette nouvelle feuille de route du Technopark s’inscrit pleinement dans les objectifs du ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration. En effet, la tutelle ambitionne de faire du digital et des startups un levier incontournable pour la performance économique du Maroc.

De plus, ladite feuille de route s’appuie sur quatre axes majeurs, à savoir, la régionalisation, l’accompagnement, la synergie et l’attractivité.

Lire aussi : Technopark : trois nouveaux sites verront le jour en 2023-2024

 

Ouvrir des Technoparks dans les 12 régions du Royaume

Côté régionalisation, MITC ambitionne, dans le cadre de cette nouvelle stratégie, d’ouvrir des Technoparks dans les 12 régions du Royaume, d’accompagner les talents tech et les inciter à créer dans leurs régions des startups à fort potentiel. Ainsi, Dans le cadre de la nouvelle feuille de route, il est projeté d’ouvrir neuf Technoparks lors des cinq prochaines années, pour que le futur réseau totalise 14 sites.

Au-delà des sites physiques, le Conseil d’administration a validé également, dans un objectif d’inclusion, la mise en place de la plateforme E-TECHNOPARK. Cette base de données permettra aux porteurs de projets et startups « non-résidentes » de bénéficier de certains services d’accompagnement à distance comme les formations (format hybride) et les séminaires (live streaming). Les bénéficiaires pourront aussi accéder à un réseau de mentors et experts qui déploieront leurs services sur cette plateforme.

S’agissant de l’axe de l’accompagnement, une nouvelle offre de services permettant de développer l’aptitude entrepreneuriale sera lancée. Cette nouvelle offre couvre les besoins fondamentaux des startups en termes d’accès au financement, accès au marché, la mise en réseau et l’accès aux compétences.

Pour chaque dimension d’accompagnement, le Technopark a conçu une pléthore d’actions et d’initiatives, programmées tout au long du parcours de la startup au Technopark.

Et de préciser que plusieurs programmes d’accompagnement seront mis en place en collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux. L’objectif est d’accélérer le développement des startups et de faire éclore leur plein potentiel et leur capacité à se déployer à l’international.

Lire aussi : EMEC Expo : la conférence de Technopark suscite un grand intérêt

 

Promouvoir l’esprit entrepreneurial

Par ailleurs, MITC souligne que la création des synergies entre les initiatives publiques existantes et une meilleure coordination des actions en faveur des startups et des entreprises digitales fait partie des piliers de cette nouvelle feuille de route.

En effet, la société ambitionne de positionner les Technoparks en tant que fédérateur d’incubateurs, en plus d’impliquer les acteurs régionaux dans la mise en œuvre des projets Technoparks.

Au volet de l’attractivité, l’objectif principal est de promouvoir l’esprit entrepreneurial. Ceci se concrétisera à travers l’organisation de diverses conférences et journées d’immersion pour sensibiliser au monde de l’innovation, à ses opportunités et à ses challenges. Mais aussi pour faire connaître les initiatives nationales en termes de création et de financement des startups.

Notons enfin que dans la perspective du déploiement de cette nouvelle feuille de route, la tutelle va doter MITC de moyens financiers nécessaires lui permettant le déploiement effectif de cette nouvelle stratégie. La priorité sera notamment donnée à la qualité de l’accompagnement et à la montée en compétence des startups.

CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…