Temps de lecture : 4 minutes


Stock stratégique des produits de base : vers la création d’un écosystème national intégré

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a affirmé, lundi 5 décembre à Rabat, que le gouvernement œuvre à la mise en place d’une vision d’un écosystème national intégré relatif au stock stratégique des produits de base.

À la Chambre des représentants, Sadiki a été interpellé sur « la réalisation de la sécurité alimentaire ». En réponse à cette question posée par le groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, le ministre a indiqué que la sécurité alimentaire du Royaume est au centre des préoccupations de la stratégie « Génération Green » 2020-2030, et ce, via le renforcement du développement d’une agriculture durable et éco-intelligente.

L’atteinte de cet objectif, a-t-il poursuivi, passe par la sélection de systèmes agricoles adaptées et efficaces, l’adoption d’une technologie d’adaptation, une gestion durable des eaux d’irrigation et la valorisation de l’eau et des industries alimentaires. Sans oublier les efforts consentis «pour améliorer l’attractivité du secteur agricole et assurer un approvisionnement normal du marché national».

Lire aussi : Stress hydrique : décision d’arrêter l’irrigation à partir des barrages dans plusieurs zones agricoles

 

Garantir une abondance en matière d’alimentation

En outre, le responsable gouvernemental a noté que le Royaume a réussi à exécuter une politique intégrée. Celle-ci vise à garantir une abondance en matière d’alimentation, promouvoir le développement agricole et rural, ainsi qu’à protéger les ressources naturelles à travers la mise en œuvre du Plan Maroc Vert et « Génération Green ». Le but est d’assurer la sécurité alimentaire, et ce, notamment via le renforcement des piliers de la souveraineté alimentaire.

À ce propos, le chef du département a mis en avant les réalisations en matière de couverture des besoins nationaux dans les filières des légumes et fruits (100%), du lait, viandes rouges et blanches (de 98% à 100%), du sucre (44%) et des céréales (53%).

Lire aussi : Pluviométrie : la sécheresse derrière nous ?

 

Préserver l’équilibre de la filière laitière

Le ministre a également été interpellé par le groupe socialiste sur la pénurie de lait.  En réponse, Sadiki a expliqué que l’aggravation de la conjoncture marquée par la poursuite de la sécheresse et la cherté des prix des aliments de bétail a engendré une baisse remarquable de la moyenne des importations de bovins (de 75% à 50%). Cela a conduit à une diminution du nombre de vaches laitières et a impacté négativement la production et la collecte du lait avec une moyenne de -20%.

Aussi, il a relevé que le gouvernement déploie des efforts considérables pour mettre en place une série de mesures à même de préserver l’équilibre de cette filière, la vitalité du secteur, les revenus des producteurs, l’approvisionnement des marchés et la stabilité des prix.

Lire aussi :  Pénurie de lait : l’abattage des vaches laitières est interdit

 

Mise en place d’un système de suivi en continu

Pour atteindre ces objectifs, le ministre a indiqué que son département a œuvré en faveur de la mise en place d’un système de suivi en continu, en partenariat avec les professionnels. L’objectif est de garantir une offre suffisante, soutenir les importations des vaches laitières qui comptent 20.000 têtes pour 24 mois, en plus de l’appui à la production de vaches laitières locales (4.000 DH/tête).

Par ailleurs, la tutelle a veillé à soutenir, organiser et légaliser l’insémination artificielle des vaches. Elle a aussi tenu à poursuivre l’appui et la distribution des aliments composés aux producteurs de vaches laitières, ainsi qu’à mettre en place un programme national pour la production des aliments de bétail et le soutien aux importations de lait sec et du beurre pour produire les produits laitiers, a expliqué la même source.

Commission des investissements : 26 projets approuvés d'une valeur de 28,5 MMDH

Commission des investissements : 26 projets approuvés d’une valeur de 28,5 MMDH

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé vendredi la réunion de la 87e Commission des investissements, au cours de laquelle 26 projets d’investissement ont été approuvés…
Charte d'investissement : adoption du premier décret d'application

Charte d’investissement : adoption du premier décret d’application

Le gouvernement a adopté, le 26 janvier, la nouvelle charte de l'investissement, votée le 29 novembre dernier. Le décret adopté vise à mettre en place le dispositif de soutien prin…
Israël-Maroc : coopération bilatérale dans le domaine de la logistique

Maroc-Israël : coopération bilatérale dans le domaine de la logistique

L'Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) a effectué au cours de cette semaine une visite de travail à Tel-Aviv, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d…
TSAV : nouvelles modalités pour les véhicules dépassant 10 ans

TSAV : nouvelles modalités pour les véhicules dépassant 10 ans

La loi de Finances 2023 prévoit une nouvelle disposition pour les propriétaires de véhicules qui ont plus de 10 ans d'âge. Celle-ci concerne les véhicules soumis à la Taxe spéciale…
CNSS/AMO : plus de 23,2 millions d'assurés et 25,3 MMDH de prestations

CNSS/AMO : plus de 23,2 millions d’assurés et 25,3 MMDH de prestations

Présidée par la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, une réunion du Conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a été tenue m…
Sekkouri : 88% des entreprises ont un CA en dessous de 3 MDH en 2021

Sekkouri : 88% des entreprises ont un CA en dessous de 3 MDH en 2021

Le nombre d'entreprises au Maroc en 2021 a atteint 295.000, dont 88% ayant un chiffre d'affaires (CA) en dessous de 3 millions de DH (MDH), appelées "micro-entreprises". Le ministr…
Dakar : le Maroc participe au Sommet de la souveraineté alimentaire

Dakar : le Maroc participe au Sommet de la souveraineté alimentaire

Une forte délégation marocaine conduite par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, participera aux travaux du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire. Cet évènement est o…
Forsa : 50% des bénéficiaires basculent vers le secteur formel

Forsa : 50% des bénéficiaires basculent vers le secteur formel

Le lancement de la deuxième édition du programme Forsa aura lieu en février. La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a annoncé que le programme Forsa a atteint en 2022 100% de …