Temps de lecture : 7 minutes

Accueil / Politique / RGPH 2024 : les instructions du Roi à Akhannouch

RGPH 2024 : les instructions du Roi à Akhannouch

Temps de lecture : 7 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 7 minutes

Le roi Mohammed VI, a donné ses instructions concernant les résultats du prochain Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH). Ceux-ci doivent être traités et analysés avec diligence, afin de les utiliser comme un outil structurant pour les politiques publiques à l’échelle nationale et locale. Prévue pour la fin de l’été de cette année, cette opération constitue «une aide précieuse à la concrétisation de notre projet de société et au bon déploiement de notre modèle de développement».

Temps de lecture : 7 minutes

Dans une lettre adressée au chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, au sujet du 7ᵉ RGPH, le Roi a indiqué que le renouvellement périodique de cette opération, à intervalles réguliers tous les dix ans, «constitue un choix judicieux». Celui-ci «nous permet d’être mieux armés pour saisir avec justesse l’évolution démographique et socio-économique du pays, anticiper les besoins changeants de nos citoyens et élaborer des politiques pertinentes en conséquence».

Lire aussi : RGPH 2024 : une formation assistée par l’IA, une première au Maroc

Le Recensement général de la population et de l’habitat est «une opération qui, par la multitude et l’importance des données et des indicateurs qu’elle génère, constitue une aide précieuse à la concrétisation de notre projet de société et au bon déploiement de notre modèle de développement, bâtis sur les principes de démocratie politique, d’efficacité économique, de développement humain et de cohésion sociale et territoriale», a souligné le Roi.

La protection sociale

Cette nouvelle opération de Recensement général de la population et de l’habitat, la 7ᵉ depuis 1960, se veut novatrice et ambitieuse.

«Novatrice par l’approche et les moyens technologiques qui seront mobilisés pour la collecte et le traitement de l’information. Ambitieuse par l’élargissement des champs d’investigation à de nouvelles thématiques qui nous tiennent à cœur dont notamment le projet sociétal structurant de la protection sociale», a expliqué le Souverain dans sa lettre. Ainsi, les données issues du recensement permettront d’actualiser les données socioéconomiques des ménages, pour une meilleure efficience des politiques publiques dans le domaine.

Le Roi a souligné l’importance stratégique de cet événement décennal, qui concerne l’ensemble de la nation. Mais pas que ! Les institutions nationales et internationales, les acteurs politiques, syndicaux et économiques, la société civile, et plus largement, les familles marocaines et tous les résidents étrangers sont aussi concernés. Le Souverain a noté que cette opération nécessite la mobilisation d’importantes ressources humaines et logistiques. Elle nécessite également un engagement et une coordination étroite et efficace de toutes les administrations publiques, des établissements publics, des services déconcentrés ainsi que des autorités et des collectivités territoriales, régionales, provinciales et locales.

Lire aussi : Recensement 2024 : le HCP s’allie à l’UM6P pour la formation des enquêteurs

Participation des citoyens

Le roi Mohammed VI a appelé le ministre de l’Intérieur, le Haut-Commissaire au Plan, ainsi que l’ensemble des walis et gouverneurs, à assurer une organisation optimale de ce recensement, respectant les délais impartis et coordonnant étroitement avec les autres intervenants sur le terrain. Il a également exhorté les citoyens à coopérer pleinement et à participer activement à cet exercice d’intérêt général en fournissant des informations fiables et précises. De plus, le Souverain a invité le Haut-Commissariat au Plan à traiter et à analyser les données recueillies avec diligence, garantissant que les résultats soient rapidement accessibles et utilisables par les décideurs et acteurs concernés. «Cette célérité dans l’exploitation des données permettra, entre autres, l’identification rapide des tendances émergentes en vue de l’élaboration des politiques publiques pertinentes et de l’adaptation de divers programmes au bien de notre Nation et au bien-être de notre peuple», a précisé le Roi.

Voici le texte intégral de la lettre royale :

« Louange à Dieu

Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons

Notre dévoué serviteur Monsieur Aziz AKHANNOUCH,

Chef du Gouvernement

Que Dieu te protège et sur la bonne voie guide tes pas.

Depuis que Nous avons assumé la charge suprême d’assurer la conduite de la nation, Nous avons constamment attaché le plus grand intérêt au recensement général de la population et de l’habitat et à la périodicité de son organisation.

Une opération qui, par la multitude et l’importance des données et des indicateurs qu’elle génère, constitue une aide précieuse à la concrétisation de notre projet de société et au bon déploiement de notre modèle de développement, bâtis sur les principes de démocratie politique, d’efficacité économique, de développement humain et de cohésion sociale et territoriale.

Le renouvellement périodique de cette opération, à intervalle régulier tous les dix ans, constitue un choix judicieux qui nous permet d’être mieux armés pour saisir avec justesse l’évolution démographique et socio-économique du pays, anticiper les besoins changeants de nos citoyens et élaborer des politiques pertinentes en conséquence.

Aussi, avons-Nous décidé, avec l’aide de Dieu, de Nous y atteler activement en organisant, à la fin de l’été, une nouvelle opération de recensement général de la population et de l’habitat, la 7ème depuis 1960, qui se veut novatrice et ambitieuse.

Novatrice par l’approche et les moyens technologiques qui seront mobilisés pour la collecte et le traitement de l’information. Ambitieuse par l’élargissement des champs d’investigation à de nouvelles thématiques qui nous tiennent à cœur dont notamment le projet sociétal structurant de la protection sociale.

Monsieur le Chef du Gouvernement,

Il ne t’échappe guère, au regard des objectifs poursuivis, l’importance stratégique de cet évènement décennal qui intéresse la nation toute entière et au-delà : institutions nationales et internationales, acteurs politiques, syndicaux et économiques, société civile, et plus encore, familles marocaines et l’ensemble des résidents étrangers.

Aussi, avons-Nous la conviction que tu ne ménageras aucun effort pour veiller scrupuleusement au plein succès de cette opération d’envergure nationale qui exige, au-delà de la large mobilisation d’importantes ressources humaines et logistiques, un engagement et une coordination étroite et efficace de toutes les administrations publiques, des établissements publics, des services déconcentrés ainsi que des autorités et des collectivités territoriales, régionales, provinciales et locales.

A cet égard, Nous appelons le ministre de l’intérieur, le Haut-Commissaire au plan et l’ensemble des walis et gouverneurs à veiller à une organisation opérationnelle optimale de ce recensement dans le respect des délais impartis et en étroite coordination avec les autres intervenants sur le terrain.

Pour la pleine réussite de l’opération de recensement général, Nous exhortons Nos fidèles citoyens, à faire preuve, comme à l’accoutumée, d’une totale coopération et d’une participation active à cet exercice d’intérêt général en fournissant des informations fiables et précises. Par ailleurs Nous invitons le Haut-commissariat au plan, dès l’achèvement de la collecte des données, d’assurer avec diligence leur traitement et leur analyse en veillant à ce que les résultats soient accessibles et utilisables par les décideurs et les acteurs concernés dans les meilleurs délais.

Cette célérité dans l’exploitation des données permettra, entre autres, l’identification rapide des tendances émergentes en vue de l’élaboration des politiques publiques pertinentes et de l’adaptation de divers programmes au bien de notre Nation et au bien-être de notre peuple.

Notre dévoué serviteur, Fasse le Très-Haut que le succès t’accompagne ».

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 7 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

recensement

Sahara : mais à quoi joue la France ?

Pour les Marocains, c’est une question réglée. Pour la plus grande partie du monde, aussi. Mais pour la France, pourtant «allié» de longue d…
recensement

Réformes sociales : équité ou illusion ?

La récente initiative du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, visant à réformer le droit de grève et les régimes de retraite a suscité un …
recensement

Emploi et investissement : Akhannouch défend son bilan

Cette séance a été l'occasion pour le chef du gouvernement de justifier les choix d'investissement effectués. Il a présenté les divers plans…
recensement

Montée de l’extrême droite : quel avenir pour les relations maroco-européennes ?

Les résultats des récentes élections européennes ont marqué un tournant dans la dynamique politique du Vieux Continent, particulièrement per…
recensement

Loi sur la grève : un dialogue intensifié pour un accord imminent

Depuis l'indépendance, le Maroc a reconnu le droit de grève et l'a inscrit dans sa Constitution, un pilier fondamental de toute société démo…
recensement

Une alliance renouvelée : les dessous de la réconciliation franco-marocaine

La France renoue avec le Maroc dans un élan diplomatique visant à fortifier les alliances en matière de sécurité et de défense, sur fond d’a…
recensement

Au carrefour des crises : la métamorphose du partenariat Maroc-UE

Lancée en 2004, la Politique européenne de voisinage (PEV) s'est imposée comme le cadre régissant les interactions de l'Union européenne ave…
recensement

Parlement : la charte d’éthique est-t-elle la solution miracle ?

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, la Cour constitutionnelle a démis plusieurs parlementaires de leurs fonctions. Pour certaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire