Le chantier du Registre social unifié avance et sera généralisé prochainement (Baïtas) © MAP

Temps de lecture : 5 minutes


Registre social unifié : le chantier sera généralisé prochainement

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Le chantier du Registre social unifié avance de façon optimale dans la perspective de sa généralisation prochainement à l’issue de la phase des essais, a affirmé, jeudi à Rabat, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas. Selon lui, ce chantier permettra au gouvernement de disposer d’un mécanisme pour cibler directement les familles démunies. Explications.

Temps de lecture : 5 minutes

Le chantier du Registre social unifié avance de façon optimale dans la perspective de sa généralisation à l’issue de la phase des essais. Cette affirmation a été faite, jeudi 7 juillet à Rabat, par le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, lors du point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement.

Le chef du département a expliqué que ce chantier «permettra au gouvernement de disposer d’un mécanisme pour cibler directement les familles démunies. L’objectif est de ne plus se limiter à un soutien horizontal mais passer à un soutien vertical direct en faveur de l’ensemble des catégories et familles ciblées».

À noter que la phase d’essais dudit chantier ont été lancées à Rabat et Kénitra dans l’attente de sa généralisation à l’ensemble du territoire national.

Lire aussi : Protection sociale : beaucoup reste à faire

 

3,5 MMDH d’appui à la scolarisation des enfants

Le ministre a rappelé la mobilisation de 10 milliards de DH (MMDH) du Fonds d’appui à la protection sociale et la cohésion sociale, dont 4,2 MMDH dédiés à l’Assurance maladie obligatoire de base (AMO) dans le cadre du chantier royal de généralisation de la protection sociale.

Il a ajouté que 3,5 MMDH sont destinés à l’appui à la scolarisation des enfants dans le cadre des programmes « Tayssir », « d’aide aux veuves » et « d’un million de cartables ». De plus, 1,7 MMDH sont dédiés à l’acquisition de médicaments et au soutien aux établissements hospitaliers pour faciliter l’accès aux catégories les plus démunies.

De même, a-t-il fait savoir, 250 millions de DH (MDH) ont été dédiés au renforcement des infrastructures d’accès, notamment les crèches, avec une vision qui cible les quartiers marginalisés et le monde rural. Le but est de promouvoir l’accès des enfants en bas âge aux crèches et de faciliter l’accès des femmes au marché du travail.

Concernant le soutien à l’emploi des jeunes, le responsable a indiqué que le gouvernement a réservé 3,5 MMDH à l’appui de cette catégorie à travers les programmes « Forsa » et « Awrach ».

Et de rappeler que 16 MMDH supplémentaires ont été injectés dans la Caisse de compensation pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens, sans oublier le soutien au secteur des professionnels du transport avec 2,2 MMDH après la décision de relever la subvention à 40%.

Lire aussi : Registre social unifié : où en est ce chantier ?

 

Le budget global du secteur de la santé est de 23,5 MMDH

Pour ce qui est du secteur de la santé, Mustapha Baïtas a relevé une augmentation du budget du secteur d’environ 3 MMDH par rapport à 2021, et ce, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de mise à niveau des hôpitaux publics et des ressources humaines. Le budget global du secteur de la santé est de 23,5 MMDH.

S’agissant de la situation matérielle des cadres de la santé, elle a été, selon le ministre, améliorée dans le cadre du dialogue entre le ministère de tutelle et les syndicats. À cela s’ajoute l’accélération du délai d’avancement des infirmiers et l’augmentation des indemnités pour risques en faveur des cadres administratifs et techniques, avec un coût annuel de 2,2 MMDH pour le gouvernement.

Par ailleurs, le responsable a annoncé le lancement d’un programme exceptionnel de 10 MMDH pour faire face à l’impact de la sécheresse.

Lire aussi : Réforme de la santé : détails de la nouvelle vision du gouvernement

 

Une hausse de 40% du budget d’investissement dans le secteur de l’enseignement

Le porte-parole du gouvernement a fait remarquer que l’exécutif a augmenté le budget du secteur de l’éducation nationale pour atteindre 62,5 MMDH, soit une hausse de 6,1%. Ceci est accompagné d’une hausse de 40% du budget d’investissement dans le secteur de l’enseignement.

En ce qui concerne le secteur touristique, le ministre a relevé que 2 MMDH ont été mobilisés pour la promotion du tourisme. Ce secteur connaît aujourd’hui une nette reprise et contribue de manière significative à l’économie nationale. Aussi, de nombreux emplois ont été récupérés dans le secteur à la faveur d’une importante hausse des revenus, en particulier les transferts des Marocains résidant à l’étranger, a-t-il noté.

Pour rappel, le gouvernement, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les centrales syndicales les plus représentatives (UMT, UGTM et CDT) avaient signé, samedi 30 avril à Rabat, le procès-verbal d’un accord social. Celui-ci comprend outre une augmentation de 10% du salaire minimum des secteurs de l’industrie, du commerce et des services, la hausse du salaire minimum dans la fonction publique à 3.500 DH et l’augmentation des quotas d’avancement de 33 à 36%.

Lire aussi : Protection sociale : de nouvelles catégories intégrées


Recommandé pour vous

Qualité de vie numérique : le Maroc classé 71e au monde et 3e en Afrique

Temps de lecture : 3 minutes

La quatrième édition annuelle de l’indice de qualité numérique « Digital Quality of Life Index …

L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré …

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…