Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Registre social unifié : où en est ce chantier ?

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

L’un des chantiers les plus importants du gouvernement actuel est le projet du Registre social unifié. Depuis le début de sa mise en œuvre dans la région de Rabat-Salé-Kénitra il y a cinq mois, presque 120.000 personnes ont été inscrites au Registre national de la population. C’est ce qu’a assuré, lundi 30 mai, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants. Selon lui, ce chantier progresse normalement et selon le planning fixé. Il sera par la suite généralisé sur l’ensemble du territoire national. Détails.

Temps de lecture : 4 minutes

La séance plénière dédiée aux questions orales à la Chambre des représentants s’est penchée sur le bilan de l’élaboration du Registre social unifié (RSU).

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué, lundi 30 mai, que «la mise en place du RSU se déroule dans des conditions optimales et ce mécanisme sera opérationnel très prochainement».

Lire aussi : Couverture médicale des agriculteurs : le coup d’accélérateur

120.000 personnes inscrites au RNP

Abdelouafi Laftit a été interpellé sur le nombre de bénéficiaires inscrits au Registre national de la population (RNP). En réponse à cette question du groupe de l’authenticité et de la modernité, le ministre a noté que le RNP compte à ce jour, dans sa phase pilote, 120.000 personnes.

Il a ajouté que cette phase pilote s’achèvera d’ici la fin de l’année courante, avant la généralisation de la couverture à l’ensemble du territoire national. L’objectif est de faire tous les ajustements nécessaires pour que le RNP soit déployé dans les meilleures conditions.

 

Le RNP et le RSU, deux mécanismes différents, mais complémentaires

Pour éviter de confondre le RNP et le RSU, le ministre a expliqué que ces deux mécanismes sont différents, mais qu’il se complètent.

Le RNP permet de recenser et cibler les bénéficiaires des programmes d’appui social. Il définit les modalités d’octroi de l’Identifiant digital civil et social (IDCS) et les conditions et modalités des services de vérification de la véracité des données déclarées auprès des administrations publiques, des collectivités territoriales et des institutions publiques et privées.

L’IDCS sera reçu par le bénéficiaire une fois inscrit au RNP. Il constitue un point d’entrée au RSU.

Le RSU, quant à lui, détermine le programme social adéquat à chaque bénéficiaire (Tayssir, RAMED, etc.). Il vise à définir les modalités d’enregistrement à ce registre, de notation des familles inscrites au RSU, de déclaration de tout changement survenu sur les données enregistrées lors de l’inscription et de présentation des demandes de révision de la notation des ménages. Il détermine également les modalités d’annulation de l’inscription au RSU.

Il convient de rappeler que ces deux outils sont gérés par l’Agence nationale des registres.

Lire aussi : INDH : l’inclusion des jeunes est une priorité

Pour un ciblage efficace des bénéficiaires

La mise en place du RNP est très importante, puisqu’elle permet un ciblage efficace des personnes qui ont le plus besoin des programmes d’aide sociale. Ce registre cherche à réunir les programmes au sein d’un système intégré de politiques publiques. L’enjeu est de garantir l’efficacité des dépenses sociales en faveur de mécanismes d’identification plus précis.

Par ailleurs, dans le cadre de la généralisation de la couverture sociale, les bénéficiaires, y compris les personnes qui n’ont aucun revenu et sans-emploi, bénéficieront de leur intégration dans le régime de sécurité sociale. Une prise en charge complète de leurs cotisations par l’État leur sera également accordée.

Pour rappel, le projet du RSU est soutenu financièrement par la Banque mondiale. Pour ce faire, celle-ci a accordé au Maroc un prêt de 400 millions de dollars en 2020.


Recommandé pour vous

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure …