Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Économie / Maroc-Japon : vers un renforcement de la coopération agricole et halieutique

Maroc-Japon : vers un renforcement de la coopération agricole et halieutique

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Une rencontre s’est tenue, lundi 16 mai à Rabat, entre Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des eaux et forêts, et son homologue japonais, Arata Takebe. Le renforcement de la coopération dans les domaines agricole et halieutique était au centre des discussions entre les deux responsables.

Les deux parties se sont d’abord félicitées des actions menées conjointement depuis plusieurs années dans les deux secteurs, soldées par des réalisations concrètes et louables. Elles ont également échangé sur les pistes de coopération, ainsi que les perspectives de développement dans les domaines sanitaire et phytosanitaire, de l’irrigation et des infrastructures hydroagricoles, du développement des chaines de valeur agricoles et du développement rural, ainsi que dans les domaines de la recherche scientifique et de la formation.

Mohammed Sadiki a ensuite souligné «que cette rencontre se veut une occasion pour aborder les différents sujets d’intérêt commun et des sujets qui feront l’objet de coopération dans le cadre des stratégies “Generation-Green”, “Forêts du Maroc 2020-2030” et “Halieutis”».

Dans le domaine agricole, la coopération entre le Maroc et le Japon est caractérisée par la réalisation de plusieurs programmes et projets portant sur les volets de la formation agricole, du conseil agricole et du développement hydroagricole. Pour les relations de pêches maritimes, qui datent de plus de 40 ans, la coopération est portée sur les domaines de la recherche halieutique et de la formation, la construction de villages de pêcheurs, ainsi que la mise à disposition d’experts.

Les échanges agricoles entre les deux pays s’élèvent en moyenne à 200 millions de DH (MDH), avec une prédominance des exportations marocaines qui avoisine les 180 MDH annuellement. Elles comprennent essentiellement les graines de coriandre, de fraises congelées, d’algues et de thym, alors que la principale importation agricole en provenance du Japon est le thé vert.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Agriculture

Aziz Akhannouch dévoile les ambitions du gouvernement en urbanisme et logement

Lors de la session parlementaire du 15 juillet 2024, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a exposé la vision du gouvernement sur la pol…
Agriculture

Bank Al-Maghrib : 3,3 millions nouveaux comptes bancaires ouverts en 2023

En 2023, le Maroc a connu une forte croissance en matière de bancarisation, avec l'ouverture de 3,3 millions nouveaux comptes bancaires, rep…
Agriculture

Le Maroc a accueilli la 2ème cohorte du programme « African Women in Tech & AI Program »

La deuxième cohorte du programme « African Women in Tech & AI Program » (AWITAI) a été clôturée ce week-end à Rabat. Cet événement a réu…
Agriculture

Office des changes : une stratégie personnalisée pour les MRE

Driss Bencheikh, directeur général par intérim de l’Office des changes, a récemment souligné l'adoption d'une approche personnalisée pour …
Agriculture

Gasoil et essence : bilan du 1er trimestre 2024

Suite à un premier rapport sur le marché du gasoil et de l’essence en 2023, le Conseil de la concurrence publie son deuxième rapport sur le …
Agriculture

SOMAS : inauguration d’une quatrième cavité de stockage de gaz butane

La Société marocaine de stockage (SOMAS) a récemment franchi une étape importante dans le domaine de la sécurité énergétique avec l'inaugura…
Agriculture

La Tuta Absoluta cause des dégâts importants sur les tomates

La Tuta Absoluta ravage les cultures de tomates au Maroc, affectant gravement les producteurs. Selon Oussama Machi, producteur de légumes pr…
Agriculture

Réforme de la finance internationale : Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a souligné vendredi à Rabat l'importance de réviser le modèle opérationnel et organisationn…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire