Temps de lecture : 4 minutes


« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Tout le gotha de la communication et des médias était réuni ce mercredi à Casablanca à l’occasion du lancement officiel de la 5ᵉ édition de l’événement « Les Impériales ». Ce rendez-vous annuel des professionnels du marketing, de la communication, des médias et du digital est placé pour son édition 2022 sous le signe « Morocco Tomorrow ». Des débats très intéressants ont ponctué cette première journée.

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’événement « Les Impériales ». L’inauguration officielle a été marquée par la présence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui, et du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Bizarrement, Mohamed Mehdi Bensaïd, ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, n’était pas présent. Après la séance inaugurale, trois panels ont réuni des intervenants prestigieux et un grand public averti sur les thèmes : « Une vision commune de la marque Maroc », « De la marque Maroc au Made in Morocco », « Le nouveau modèle de développement : regard sur le rôle de la communication et des médias », « Marques à suivre, celles qui font le Maroc de demain » et « Comment positionner une ville en tant que marque ».

Lire aussi : Les Impériales 2022 : lancement de la 5e édition

Com’ et médias : état des lieux

Prenant la parole lors de la séance inaugurale, le président de l’Association « Les Impériales », Anouar Sabri, a souligné que le secteur de communication et des médias fait partie des secteurs ayant le plus souffert de la pandémie de coronavirus. Pour lui, le secteur a fait preuve de résilience alors que les défis étaient énormes avant des sacrifices tant au niveau des agences qu’au niveau des ressources humaines.
Évoquant la transformation que vit le secteur, Sabri a mis l’accent sur l’importance de réinventer la communication pour amplifier la communication habituelle, outre l’ouverture sur les plateformes et solutions digitales à travers l’investissement en termes de data, marketing et recherche afin de conjuguer visibilité et profitabilité. «Nous devrions évoluer tous, agences et annonceurs, pour devenir des acteurs capables de jouer un rôle de premier plan dans la construction et la reconstruction de la marque Maroc», a insisté Sabri.

Lire aussi : Les Impériales 2022 : une édition inédite autour de la marque Maroc

Valoriser le capital humain

Pour reconstruire cette marque Maroc, les panels étaient sur la même longueur d’onde. Les différents intervenants ont mis l’accent sur la nécessité de la formation, la recherche et l’innovation pour pouvoir suivre les mutations perpétuelles et être en phase avec les exigences du Nouveau modèle de développement. Un sujet cher à Abdellatif Miraoui. Le ministre a parlé en long et en large de la valorisation des compétences, des talents et des savoir-faire nationaux. «L’investissement dans le matériel n’est plus un obstacle dans la mesure où le grand défi réside dans la formation des jeunes en mesure de suivre les transformations perpétuelles dans le monde», a affirmé Miraoui. Les universités de demain sont celles où les jeunes vont faire des allers-retours réguliers pour se re-qualifier et reprendre la formation afin de faire face à toutes ces transformations, dixit le ministre de l’Enseignement supérieur et ex-président de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.

 

L’événement « Les Impériales 2022 » se poursuit jusqu’à vendredi avec d’autres moments forts. La 5ᵉ édition de cet événement  promet d’être riche en échanges, en apprentissage et en opportunités business. En parallèle, le Musée « Les Impériales 2022 » de la Publicité et des Médias a été inauguré mardi soir au Carré d’Or de Casablanca.

Voir aussi : Inauguration à Casablanca du Musée « Les Impériales 2022 »


Recommandé pour vous

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure …

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rsqu…

Statut des enseignants-chercheurs : une réunion attendue avec le chef du gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Les enseignants-chercheurs ne sont pas encore parvenus à un accord définitif sur la nouvelle ré…

Pénurie d’eau : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress hydrique touche plusieurs régions du monde, dont le Maroc. Cette crise est due à plus…

CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressortis…

Avortement : retour sur les détails du décès de Meriem à Midelt

Temps de lecture : 4 minutes

Le débat sur l’avortement revient une nouvelle fois sur la scène nationale. La commune de Boumi…

Les cas de divorce montent en flèche au Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Les chiffres liés au divorce ne cessent de proliférer au Maroc. Un co…