Tenue à Rabat de la 1re réunion ministérielle des Etats Africains Atlantiques © MAP

Temps de lecture : 5 minutes


Le Maroc abrite la première réunion ministérielle des Etats africains atlantiques

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Rabat a abrité, mercredi 8 juin, la toute première réunion ministérielle des États africains de l’Atlantique, avec la participation de 21 pays de la façade atlantique. Une occasion d’échanger sur les moyens de promouvoir d’une identité atlantique africaine et d’optimiser la valeur stratégique de l’Atlantique. Il s’agit d’un espace vital pour le continent, mais qui est encore délaissé et mal exploité par les pays l’ayant pour littoral. Détails.

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a abrité, mercredi 8 juin à Rabat, la première réunion ministérielle des États africains de l’Atlantique. L’événement a connu la participation de 21 pays de la façade atlantique, dont une quinzaine représentée au niveau ministériel.

Les travaux de cette réunion se sont articulés autour de trois thématiques, à savoir « Dialogue Politique de Sécurité et de Sûreté », « Économie bleue et Connectivité » et « Environnement et Énergie ».

Ce conclave ambitionne de concevoir une vision africaine commune, de promouvoir une identité atlantique africaine et de défendre les intérêts stratégiques du continent, a souligné le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Cette initiative marocaine constitue un appel à l’ensemble des pays africains riverains de l’Atlantique à se rassembler autour de principes communs et d’intérêts convergents et à optimiser la valeur stratégique de cet espace vital du continent.

Lire aussi : Guinée équatoriale : accueil d’un double sommet des chefs d’État de l’Union africaine

 

Appel à structurer l’espace africain atlantique

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a appelé, en marge de cette réunion ministérielle, à structurer l’espace africain atlantique.

Il a souligné que la déclaration adoptée à l’issue de la 1re réunion ministérielle des États africains atlantiques «institue le Processus (afro-atlantique) de Rabat».

Cette déclaration «consacre notre vision, institutionnalise notre démarche et structure notre espace», a indiqué le ministre.

Et de poursuivre : «Elle est, en effet, orientée vers l’impulsion d’une coordination sur un ensemble de thématiques stratégiques et de secteurs structurants. Elle établit trois groupes thématiques. Ceux-ci sont chargés du dialogue politique et de sécurité, de l’économie bleue et de la connectivité maritime et de l’énergie, et enfin du développement durable et de l’environnement».

«Elle (la déclaration) réactive le Secrétariat permanent de la Conférence, basé à Rabat», chargé de coordonner les actions et de préparer les réunions, a ajouté le ministre. Cet organe constitue une plateforme d’échange sur les défis et les opportunités dans l’espace africain atlantique.

L’objectif est de permettre à l’Afrique de s’approprier l’Atlantique, de formuler des positions communes et de réaliser la jonction avec les pays de l’autre rive de l’Atlantique-Sud-l’Amérique latine.

L’ambition aussi est «d’ériger cet espace en pôle stratégique et économique, en zone de jonction, de coopération et d’union», a exhorté le responsable.

Lire aussi : Afrique : l’esprit de la charte de Casablanca

L’Afrique atlantique, espace de convoitises confronté à plusieurs défis

Nasser Bourita a rappelé que l’espace africain atlantique regroupe 23 pays représentant 46% de la population africaine. Il concentre 55% du PIB africain et ses économies réalisent 57% du commerce continental. Il relève aussi : «Nos espaces maritimes recèlent d’énormes ressources biologiques et non-biologiques».

Cependant, l’Afrique fait encore face à plusieurs problématiques de taille. Parmi celles-ci, on trouve des défis sécuritaires notamment avec la montée en puissance des menaces asymétriques, de la criminalité transnationale, de l’insécurité maritime, de la piraterie, du terrorisme et du grand banditisme.

Le chef de la diplomatie a souligné que «près de 90% des incidents maritimes, dont la piraterie, ont été enregistrés le long de la façade atlantique continentale». Il avance que l’Afrique, qui «souffre de 48% des victimes dues au terrorisme dans le monde, voit la menace terroriste s’implanter le long des côtes atlantiques».

S’agissant du défi climatique, Bourita a noté que l’Afrique atlantique bat des records en termes de vulnérabilité climatique.

L’un des phénomènes dont pâtit le continent est la littoralisation des activités de ses pays. Cette dernière exacerbe les enjeux environnementaux. Elle a également des conséquences majeures sur la sécurité alimentaire et les déplacements avec près de 1,4 million de déplacés internes enregistrés pour la seule région de l’Afrique de l’Ouest.

Le réchauffement climatique, quant à lui, mène à une montée annuelle des eaux atlantiques africaines de près de 3,6 millimètres, ce qui impacte directement les activités économiques et la vie côtière, a relevé le ministre.

À cela s’ajoutent les défis de développement humain, de développement économique, de développement durable.

Bourita a appelé ainsi à «récolter le potentiel de notre espace en mobilisant son potentiel de coopération». L’objectif est de répondre aux impératifs de sécurité, de développement durable et de prospérité dans cette zone.

Lire aussi : UA : la situation humanitaire de l’Afrique est « alarmante »

 

Enfin, il convient de souligner que les ministres des États africains atlantiques ont décidé, à l’issue de cette première réunion ministérielle, de tenir leur prochaine réunion au Maroc.

afrique, coopération

Recommandé pour vous

OMC : des mesures révolutionnaires

Temps de lecture : 4 minutes

La conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a tenu toutes ses promesses. Cette douzième édition peut se résumer en…

Marrakech : lancement de la 7e Conférence internationale sur l’éducation des adultes

Temps de lecture : 7 minutes

Les travaux de la 7e Conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VII) ont démarré, mercredi 15 juin à Marrakech, sous le t…

Réforme de la santé : détails de la nouvelle vision du gouvernement

Temps de lecture : 6 minutes

Afin d’assurer la réforme du système de la santé, le gouvernement a décidé d’opter pour une nouvelle vision. Selon le chef du gouvernement, Azi…

Sahara : l’Algérie utilise sa dernière carte

Temps de lecture : 6 minutes

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a réaffirmé le soutien de Madrid au plan d’autonomie marocain pour le Sahara. Une décisio…

Cannabis : 1re réunion du Conseil d’administration de l’Agence de réglementation

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a présidé, jeudi 2 juin à Rabat, la première réunion du Conseil d’administration de l’Agence nat…

Sahara : n’est-il pas temps de déclarer le polisario un « groupe terroriste » ?

Temps de lecture : 5 minutes

LeBrief : Quelle est l’ampleur des dernières menaces du polisario ciblant spécifiquement Laâyoune et Dakhla ?

Nabil Adel : Ce qui se pas…

Guinée équatoriale : accueil d’un double sommet des chefs d’État de l’Union africaine

Temps de lecture : 5 minutes

Des chefs d’État et hauts responsables ont pris part, vendredi 27 mai à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, au sommet extraordinaire de …

Menaces du Polisario : quels enjeux ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le Polisario a annoncé, lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière aux camps de Tindouf, l’intention de mener de nouvelles «opérations …

Sahara : le Suriname exprime son plein soutien au plan marocain d’autonomie

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, ce me…

Tourisme : le plan de relance de la tutelle

Temps de lecture : 4 minutes

Comment assurer la relance du tourisme ? Tel était l’objet de la réunion du jeudi 19, présidée par Aziz  Akhannouch, chef du gouvernement. Nadi…

Hassan Saoud : notre pays a pu créer une gouvernance sécuritaire efficace

Temps de lecture : 8 minutes

LeBrief : Lundi, le Maroc a tristement commémoré les 19 ans des attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Depuis ce drame, le Maroc a …

Sebta et Melilia : quid des conditions d’entrée et de sortie du Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Jeudi dernier, le ministre espagnol de l’Intérieur a annoncé que les frontières terrestres des présides occupés de Sebta et Melilia seront ouve…