La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes


La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Plusieurs facteurs créent la détresse au travail et nuisent à la santé mentale des employés. L’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation mondiale du travail ont publié une série de recommandations pour se protéger contre les risques qui menacent la santé mentale de la population active. Éclairage.

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération par les employeurs. Allant de la charge élevée de travail, aux comportements négatifs et toxiques, certaines entreprises ont tendance à oublier l’aspect “humain” de leurs employés. Conscientes de ces problèmes, les deux organisations onusiennes, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation mondiale du travail (OIT), ont publié, conjointement, une série de conseils pour prévenir et se protéger contre les risques menaçant la santé mentale au travail.

Selon l’OIT, 12 milliards de journées de travail sont perdues chaque année en raison de dépression ou d’anxiété. Ces absences coûtent près de 1.000 milliards de dollars à l’économie mondiale. Ces chiffres témoignent de l’incompréhension de l’importance de l’épanouissement mental des travailleurs.

Le responsable de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré dans un communiqué qu’«il est temps de se concentrer sur les effets néfastes que le travail peut avoir sur notre santé mentale […] Le bien-être de l’individu est une raison suffisante pour agir, mais une mauvaise santé mentale peut également avoir un impact débilitant sur les performances et la productivité d’une personne». 

Lire aussi : Alerte sur la santé mentale des futurs médecins

 

Les recommandations des deux organisations

Pour la première fois, les deux agences onusiennes recommandent de former les patrons et managers. Cette démarche a pour objectif d’instaurer un climat de travail épanouissant et de mieux communiquer avec les collaborateurs en détresse.

Certains leaders utilisent la manipulation et le harcèlement moral sur les lieux de travail comme moyen de booster la productivité de l’équipe. Un comportement qui nuit, non seulement, à la santé mentale, mais aussi, à la qualité du rendement.

En outre, les deux organismes recommandent de former les travailleurs à l’importance et à la sensibilisation à la santé mentale. Ce savoir peut leur permettre d’apprécier et de privilégier leur propre bien-être et de reconnaître comment et quand demander de l’aide ou d’agir contre l’intimidation, le harcèlement ou l’exclusion.

L’OIM et l’OIT proposent également aux employeurs de mettre en place, dans les lieux de travail, des outils de gestion du stress, y compris les outils numériques d’auto-assistance, si les ressources le permettent. Ces interventions visent à prévenir, protéger, promouvoir et soutenir la santé mentale au travail.

Pour ce faire, il est nécessaire que les gouvernements veillent à ce que les lois sur l’emploi soient conformes aux instruments internationaux relatifs aux droits humains et prévoient la non-discrimination des travailleurs souffrant de troubles mentaux.

Lire aussi : Burn-out : a-t-on pensé à la santé mentale de l’employé ?

 

Que dit le cadre juridique au Maroc ?

La loi n° 65-99, dans le Code de travail au Maroc, n’indique dans aucun de ses articles la protection de l’employé en cas de surcharge mentale au sein d’un environnement de travail.

Les trois articles qui régissent la relation employé-employeur sont les articles 24, 281 et 287. Le premier indique que l’employeur est tenu de prendre toutes mesures nécessaires pour préserver la santé, la sécurité et la dignité des salariés. Le deuxième stipule que «l’employeur doit veiller à ce que les locaux de travail soient tenus dans un bon état de propreté et présenter les conditions d’hygiène et de salubrité nécessaires à la santé des salariés». Quant au troisième, il interdit à l’employeur de permettre à ses employés l’utilisation de produits ou substances, d’appareils ou de machines, susceptibles de porter atteinte à leur santé ou de compromettre leur sécurité.

La santé mentale est loin d’être un aspect secondaire au travail. L’épanouissement psychique et la productivité vont de pair. Pour avancer dans ce combat, la collaboration entre les gouvernements, les entreprises et les travailleurs est une condition sine qua non.


Recommandé pour vous

Mondial 2022 : certains opérateurs et commerçants se frottent les mains

Temps de lecture : 5 minutes Le plus grand évènement du monde du ballon rond qui se tient cette année au Qatar ne fait pas seulement le bonheur des amateurs du football, mais il es…

Gestion de l’eau : les nouvelles recommandations de l’IRES

Temps de lecture : 5 minutes Le Maroc a soif. La chute des taux de remplissage des grands barrages est alarmante. La sécheresse, la surexploitation des ressources hydriques et le g…

Tâches ménagères : les inégalités entre les hommes et les femmes

Temps de lecture : 5 minutes Ce n’est pas nouveau. La femme est plus investie que l’homme dans la prise en charge des tâches ménagères au foyer. Faire la vaisselle, nettoyer le sol…

Cherté de vie : le citoyen se révolte

Temps de lecture : 4 minutes Les Marocains n’en peuvent plus de l’explosion des prix. L’inflation mondiale a frappé de plein de fouet le pouvoir d’achat des citoyens. Entre l…

CMRPI : 30% des enfants et des jeunes ont subi une cyberviolence

Temps de lecture : 6 minutes Protéger les enfants et les jeunes sur la Toile est l’objectif principal de la deuxième campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le …

Système de santé : ce qu’il faut savoir sur les projets de loi adoptés

Temps de lecture : 5 minutes Le gouvernement actuel oriente ses projecteurs vers le secteur de la santé national. Parmi ses objectifs, la réforme de ce secteur qui souffre de plusi…

Lutte contre le sida : l’ONU alerte sur une stagnation des progrès

Temps de lecture : 5 minutes Ce jeudi 1er décembre, les pays du monde entier commémorent la Journée mondiale de lutte contre le sida. « Égalité maintenant » est le thème retenu pou…

Stress hydrique : la situation est de plus en plus critique

Temps de lecture : 5 minutes Le déficit pluviométrique pèse lourdement sur les réserves d’eau au Maroc. Ces derniers ont enregistré leurs niveaux le plus bas cette année. L’Organis…

Le conflit se poursuit entre Ouahbi et les robes noires

Temps de lecture : 5 minutes L’ire des avocats empire depuis la publication des mesures fiscales les concernant dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF-2023). Ils rejettent en …

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enqu…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous …